UFA REVUERevue UFA: La périodique spécialisé pour l'agriculture SuisseDetailseitenMaster

Archiv2015 23.12.2015 14:04

Facilitation de l’importation du maïs servant à l’alimentation des animaux

La sécheresse qui a sévi l’été 2015 a entraîné une pénurie de fourrage grossier en Suisse. Conscient de la situation, le Département fédéral de l’économie, de la formation et de la recherche (DEFR) a décidé de réduire à titre exceptionnel la protection douanière pour faciliter l’acquisition de fourrage aux agriculteurs touchés. L’OFAG dresse maintenant le bilan de cette mesure temporaire pour constater que le secteur agricole a été exonéré de taxes à la frontière de l’ordre de 750 000 francs.

Alors que les conditions climatiques avaient été favorables aux cultures fourragères au printemps, la sécheresse de l’été a notamment réduit de façon irréversible les rendements dans la culture du maïs. Les régions qui ont le plus souffert se trouvent dans l’Arc jurassien.

Le Département fédéral de l’économie, de la formation et de la recherche (DEFR) a donc décidé de réduire les prélèvements à la frontière applicables aux produits à base de maïs, frais ou ensilé, servant à l’alimentation des animaux et de les fixer à 2 fr./100 kg, du 15 septembre au 31 octobre 2015. Cette mesure visait à alléger la charge financière pesant sur les agriculteurs en détresse et à préserver la compétitivité des producteurs de lait et de viande. Cette facilitation douanière a permis d’importer dans les régions concernées quelque 7500 tonnes de maïs ensilé provenant de la France et de l’Allemagne. Les agriculteurs concernés ont ainsi bénéficié dans l’ensemble d’un allègement d’environ 750 000 francs grâce à la réduction de la protection douanière de l’ordre de 10 fr./100 kg.

source: Office fédéral de l'agriculture
  • auteur
  • Verena Säle [vs]
    Redaktorin
    Email
Retour à l’aperçu