UFA REVUERevue UFA: La périodique spécialisé pour l'agriculture SuisseDetailseitenMaster

Archiv2016 15.12.2016 11:03

Les résultats de Claas restent solides

Malgré des conditions difficiles pour l'agriculture et la faiblesse persistante des marchés, Claas a pu maintenir son chiffre d'affaire à 3.631 milliards d'euros (par rapport aux 3.838 milliards d'euros l'année précédente). Le résultat avant impôts a diminué principalement en raison du volume.

«Nous avons pu maintenir notre position sur les marchés en forte régression. La croissance des ventes à deux chiffres en Europe de l’Est a eu un effet stabilisateur. Pour sortir plus forts de cette crise du marché qui dure plusieurs années, nous continuerons à mettre en œuvre notre programme d’efficacité et à investir dans le passage à l’ère numérique et l’internationalisation de Claas», a déclaré Lothar Kriszun, porte-parole de la direction du Groupe Claas.  

Cette année encore, le marché international de l’agroéquipement a enregistré un net recul dans de nombreuses régions du monde. Depuis 2013 en effet, le marché des moissonneuses-batteuses a diminué de moitié en Amérique du Nord et de 22 % en Europe. Claas a bénéficié d’une augmentation des ventes en Europe de l’Est et d’un développement stable en France. Dans toutes les autres régions, les ventes ont diminué. En Allemagne, ce recul a pu être en partie compensé par l’augmentation des ventes de machines d’occasion et la poursuite du développement des services.  

Augmentation des dépenses en Recherche et Développement

Les investissements en Recherche et Développement ont augmenté pour atteindre un nouveau record à 214 millions d’euros (par rapport à 203 millions d’euros l’année précédente) et ont ainsi plus que doublé au cours de la dernière décennie. Chez Claas, un employé sur dix travaille en recherche et développement. L’accent a été mis sur les nouveaux services et le développement de machines de récolte fourragère et de tracteurs. L’électronique et les logiciels prennent une importance croissante car ils sont la clé pour permettre de mieux gérer et connecter les machines agricoles. De plus en plus d’agriculteurs veulent pouvoir avoir un aperçu plus rapide de toute leur chaîne de processus opérationnel sur l’exploitation et la gérer ainsi plus efficacement.  

Investissements dans de nouvelles capacités de production et de développement

Dans la ville de Krasnodar, située au sud de la Russie, l’usine de machines agricoles la plus moderne d’Europe a démarré sa production. Son ouverture a eu lieu en octobre 2015. Avec un budget de 120 millions d’euros, il s’agit de l’investissement le plus conséquent de l’histoire de Claas.

Outre des projets de modernisation pour la production en France et en Allemagne, l’expansion de ses ventes mondiales et du réseau de distribution figurent au premier plan.  Au printemps, Claas a posé les première pierres d’un nouveau centre de développement de l’électronique en Basse-Saxe, à Dissen. Une fois sorti de terre, plus de 150 ingénieurs y développeront des distributeurs hydrauliques, des architectures électroniques, des terminaux et des systèmes automatiques pour la direction par signal satellite.   

Légère baisse du nombre d’employés dans le monde

Au 30 septembre 2016, le nombre d’employés dans le monde a diminué légèrement à 11’300 (par rapport à 11’535 l’année précédente). C’est la conséquence de la baisse mondiale des marchés des équipements agricoles. En Allemagne, Claas emploie toujours plus de 5’200 employés et s’engage fortement dans la formation de ses générations futures. En 2016, le taux d’apprentis travaillant dans la société était de 8.2 pour cent (par rapport à 7.8 pour cent l’année précédente).  

Perspectives

Pour Claas, les moteurs de marché pertinents restent fondamentalement inchangés. La demande de matières premières agricoles, qui résulte de la croissance de la population et du niveau de vie, augmente de manière constante – hors fluctuations à court terme.   

Pour l’exercice en cours de 2017, Claas prévoit une nouvelle baisse du marché mondial. La tendance négative des revenus agricoles et les effets des crises politiques et économiques vont conduire à un nouveau recul des ventes de machines agricoles. Claas s’attend donc à une légère baisse des ventes et à des bénéfices stables avant impôts.

 

 

source: Claas
  • auteur
  •  Rédaction [RED]

    Email
Retour à l’aperçu