UFA REVUERevue UFA: La périodique spécialisé pour l'agriculture SuisseDetailseitenMaster

Production végétale 04.09.2017 09:48

Une récolte de pommes de terre moyenne à bonne est attendue

Les pommes de terre ont pu être plantées dans de bonnes conditions cette année, tant concernant la météorologie que le sol. Les quatre périodes de chaleur ont mis les plantes sous stress, alors que les précipitations ont fortement divergé selon la région. Dans toute la Suisse, les qualités sont néanmoins bonnes et les calibres sont plutôt grands.

Les 21 et 22 août, les représentants de la production, du commerce et de l’industrie au sein de swisspatat ont évalué 1137 échantillons représentatifs des variétés importantes de pommes de terre (y compris bio) dans toutes les régions de Suisse. Les résultats de cette évaluation ont servi de base à l’estimation de la récolte 2017.

Augmentation moyenne des rendements de 15 %
S’élevant à 409 kg/a, les rendements nets sont plus élevés que les deux années précédentes, sans néanmoins atteindre tout à fait le niveau de 2012 (427 kg/a). Avec une part comestible moyenne de 78 %, les rendements à la surface atteignent 361 kg de part comestible par are pour toutes les variétés. En comparaison avec les cinq dernières années, parmi lesquelles on compte trois très faibles récoltes (2013/2015/2016), les rendements à la surface de cette année dépassent la moyenne de 15 %. En outre, les calibres sont grands et la part de pommes de terre à raclette est donc faible. 
Les qualités internes et externes sont bonnes. Comparativement à l’année précédente, on note une présence légèrement plus importante de gale bosselée et de gale poudreuse. Parmi les autres défauts constatés, citons les tubercules verts et déformés ainsi que la présence de repousses. 
Les teneurs en amidon s’élèvent à 14.6 % et sont globalement un peu plus faibles que l’année précédente (15.4 %). La récolte doit être effectué avec les soins requis. S’élevant à 44 %, la part d’échantillons avec des tiges encore vertes est plus basse que l’année précédente (58.2 %). Cela signifie que le développement des cultures est déjà bien avancé et que le rendement ne devrait plus augmenter beaucoup.

Augmentation de la surface cultivée
Selon les estimations, la surface de pommes de terre a augmenté de près de 200 ha par rapport à l’année précédente. Elle s’élève à 11 209 ha (2016 : 10 995 ha). Cette augmentation concerne surtout les variétés à chair farineuse, notamment Jelly. Des surfaces manquent en revanche pour Agria, d’où une baisse des quantités.

Prix indicatifs à la production au-dessous de la fourchette moyenne des prix
Vu les rendements moyens plus élevés que les cinq dernières années, l’offre moyenne et la légère baisse de la demande, les prix indicatifs à la production 2017 se situent au-dessous de la fourchette moyenne des prix (FMP) pour toutes les variétés de table. L’écart est plus important pour les variétés à chair farineuse, en raison de l’offre excédentaire, que pour les variétés à chair ferme.
Le prix indicatif à la production des variétés à chair ferme comme Annabelle, Charlotte, Ditta, Erika, Gourmandine, Marabel, Venezia et Vitabella s’élève à présent à CHF 46.15/100 kg (FMP : CHF 47.50).
Le prix des variétés à chair farineuse Challenger, Concordia, Jelly, L. Felicia, Laura et Victoria a été fixé à CHF 39.35/100 kg (FMP : CHF 43.20).
Quant au prix de la principale variété à frites Agria, il se monte à CHF 41.65/100 kg (FMP : CHF 41.60). Enfin, le prix de l’importante variété à chips Lady Claire a été fixé à CHF 40.65/100 kg (FMP : CHF 42.65).
Les prix des variétés de l’examen variétal officiel de Swisspatat correspondent aux prix des variétés de comparaison.

Rendements supérieurs à la moyenne des pommes de terre bio
Après deux mauvaises années, les rendements des pommes de terre bio sont très satisfaisants. Le rendement moyen pour toutes les variétés s’élève à 258 kg de part comestible par are (2016 : 139 kg PC/ha) et dépasse ainsi la moyenne sur cinq ans de 37 %. Vu la bonne demande, les prix bio 2017 s’élèvent à CHF 88.15/100 kg pour les variétés à chair ferme et à CHF 87.15/100 kg pour les variétés à chair farineuse (FMP : CHF 91.50). Les prix suivants ont été fixés pour les variétés destinées à l’industrie : Agria CHF 73.85/100 kg, Markies CHF 76.50/100 kg et variétés à chips 68.50/100 kg (FMP : CHF 76.50).

Conditions de prise en charge : suppression de l’adaptation spéciale de l’année précédente
L’adaptation des conditions de prise en charge rendue nécessaire par la récolte de l’année précédente a été annulée. Cela signifie que la tolérance fixe pour les pommes de terre de table s’élève de nouveau à 6% et que la longueur maximale des variétés à chair ferme est fixée à 12 cm. La tolérance de refus pour le calibre des pommes de terre de transformation se monte de nouveau à 10 %. Quant aux calibres des variétés à chips, ils oscillent de nouveau entre 42.5 et 70 mm selon les usages pour le commerce. Enfin, les exceptions pour les fissures de croissance ont été supprimées.

Adaptation des conditions de prise en charge pour Agria Industrie en 2017
Comme annoncé en mai, les écarts suivants sont valables pour Agria Industrie pour la récolte 2017 :
Pour la gale poudreuse, la gale bosselée et la gale profonde (§114/5), le refus de prise en charge est valable en cas de dépassement de 12 %. Pour le calibre 60+, la division par deux du défaut est valable pour les tubercules verts, les dégâts dus aux chocs, les taches bleues, drycore et le ver fil de fer. En cas de transformation im-médiate, la gale superficielle et la gale réticulée (§115) ainsi que la gale poudreuse, la gale bosselée et la gale profonde (§114/5) ne sont pas déduites jusqu’à 25 % (= refus de prise en charge §114/5 si plus que 25 %). Les modifications sont valables à l’essai pour une année.

Encaissement des contributions des distributeurs à l’échelon du premier intervenant
Conformément à la décision de l’assemblée des délégués de swisspatat, le prix indicatif à la production des pommes de terre précoces et des pommes de terre de table (y compris Agria) contient, outre les contributions de la production (CHF 1.20/100 kg), aussi celles des distributeurs (Fr. 0.15/100 kg) depuis juillet 2016. Le prix indicatif à la production est par conséquent relevé de CHF 0.15/100 kg et un montant de CHF 1.35/100 kg (auparavant CHF 1.20/100 kg) sera désormais déduit lors du décompte. Le prix net pour les producteurs ne change donc pas. Notons que cela ne vaut pas pour les variétés destinées à l’industrie à l’exception d’Agria.

Affouragement à l’état frais possible dès maintenant
Comme toujours, l’affouragement à l’état frais est possible dès maintenant. La part comestible minimale s’élève à 50 %. Les demandes peuvent être envoyées directement à un contrôleur Qualiservice officiel de la région ou au secrétariat de swisspatat (tél. 031 385 36 50). Une liste des contrôleurs agréés se trouve sur www.patate.ch dans la rubrique Branche / Marché.
Le montant des contributions pour affouragement à l’état frais sera fixé en novembre dès que le premier recensement des stocks aura eu lieu. 

source: Swisspatat
  • auteur
  •  Rédaction [RED]

    Email
Retour à l’aperçu