UFA REVUERevue UFA: La périodique spécialisé pour l'agriculture SuisseDetailseitenMaster

Archiv2015 02.12.2015 14:32

«Il existe encore un grand potentiel dans nos entreprises»

fenaco s'engage dans le secteur de l'efficience énergétique. Martin Keller, CEO, nous explique quelles étapes ont déjà été franchies et où se trouve encore du potentiel d'amélioration.

​Dans le cadre du projet « En forme pour l’avenir », fenaco société coopérative souhaite accroître son efficacité énergétique. Êtes-vous en passe de réaliser vos objectifs ?
Avec son projet « En forme pour l’avenir », fenaco société coopérative s’est fixée pour objectif d’améliorer son efficacité énergétique de 1.5% par année au cours des dix ans à venir. Deux ans après le lancement de ce projet, nous sommes en mesure de dire que oui, effectivement, nous sommes sur la bonne voie.

Quelles mesures phare en matière d’efficacité énergétique avez-vous mis en œuvre dans vos entreprises ces dernières années?
En 2014, nous avons remplacé l’installation de production de concentrés pour jus de fruits de Ramseier Suisse SA à Sursee. Il s’ensuit une réduction de 294 tonnes des émissions de CO2 ainsi qu’une économie d’énergie avoisinant 1160 mégawattheures, ce qui équivaut à la consommation énergétique de quelque 370 ménages. En 2012 et en 2013, nous avons également assainis plusieurs usines d’UFA SA. Le dispositif de récupération de chaleur et l’accumulateur de glace nous ont permis de réduire de près de 40 pour cent nos coûts énergétiques. J’aimerais finalement également évoquer le centre de prestations pour les pommes de terre, les carottes et les oignons à Bätterkinden, qui répond au standard Minergie. A ma connaissance, actuellement, ce site est unique en son genre.

L’efficacité énergétique peut être améliorée au sein des entreprises elles-mêmes mais également au niveau des transports. Sur quelles mesures misez-vous dans ce domaine?
fenaco est équipée de plusieurs véhicules d’essai équipés de la technologie hybride. Depuis le mois d’octobre de cette année, nous soutenons par ailleurs financièrement l’achat de véhicules professionnels équipés de motorisations alternatives. Notre société logistique Traveco Transports SA atteste également nos efforts en matière d’efficacité énergétique. Traveco Transports SA a introduit l’année dernière le système de télématique FleetBoard, qui permet d’accroître l’efficacité et la rentabilité de la flotte véhicules. L’introduction de ce système a permis à Traveco de diminuer sa consommation de carburant de 400 000 litres par an. A titre de comparaison, avec une telle quantité de carburant, un véhicule privé normal pourrait effectuer 138 fois le tour de la terre.

Dans le cadre d’AgroCleanTech, vous soutenez également les agriculteurs dans des projets d’efficacité énergétique. Qu’attendez-vous de cet engagement?
En ce qui concerne l’agriculture, la stratégie énergétique 2050 de la Confédération se traduira à moyen terme également par un changement des conditions-cadre dans les domaines de l’énergie et du climat. Ici aussi, nous souhaitons assumer nos responsabilités et soutenir nos membres. fenaco s’implique depuis 2012 en faveur du réseau AgroCleanTech. Ce réseau a pour objectif de réaliser des économies d’énergie au sein du secteur agricole, de favoriser une utilisation rentable des énergies renouvelables et de produire des denrées alimentaires tout en ménageant au maximum le climat.

Dans le cadre d’une convention d’objectifs contraignante avec l’AEnEC, fenaco société coopérative s’engage à réduire ses émissions de CO2 de 15 pour cent d’ici à 2020. Comment comptez-vous réaliser cet objectif ambitieux?
Dans les domaines de la production de denrées alimentaires et d’aliments fourragers, fenaco a conclu, pour près de 90 sites, des conventions d’objectifs avec les centrales de distribution nationales et les LANDI équipées d’installations de séchage de céréales. Certaines unités d’activité ont déjà conclu des conventions d’objectifs il a y plusieurs années et nous bénéficions ainsi, à l’échelle du groupe, des expériences positives réalisées par ces unités d’activité. Je suis confiant et estime que nous parviendrons à atteindre les objectifs que nous nous sommes fixés.

Comment la législation suisse influence-t-elle les priorités de fenaco société coopérative en matière d’économies de CO2 et d‘énergie?
La convention d’objectifs contraignante a donné une impulsion positive. Elle nous a permis de prendre conscience du grand potentiel qui existe encore au sein de nos entreprises. Ce qui est important, c’est que nous continuons depuis à évoluer et à nous améliorer. Nous avons notamment développé un outil informatique servant à calculer les coûts énergétiques sur la durée de vie. Cet outil informatique nous permet de comparer les coûts d’investissement avec les coûts énergétiques sur la durée de vie. Cet instrument judicieux nous aide à atteindre nos objectifs sur le long terme.

source: Interview: Interne Kommunikation der fenaco
  • auteur
  • Gabriela Küng
  • Gabriela Küng [gk]
    Rédactrice
    Email
Retour à l’aperçu