UFA REVUERevue UFA: La périodique spécialisé pour l'agriculture SuisseDetailseitenMaster

Production animale 06.10.2017 09:01

Lely MQC-C: Détermination précise du taux cellulaire

Garantir la santé des mamelles est un élément essentiel d’une gestion réussie au sein d'un élevage laitier. Lely propose un système qui fournit une connaissance extrêmement précise de la situation de santé de mamelle de chaque vache individuelle d'un troupeau. Ce système, appelé MQC-C (Milk Quality Control-Cellcount), peut être intégré dans le robot de traite et mesure chaque jour le taux cellulaire des vaches individuelles.

Non seulement les éleveurs, mais aussi les vétérinaires et les conseillers, peuvent utiliser le système MQC-C dans leur travail quotidien. Les informations sur le taux cellulaire peuvent être interprétées pour les contrôles quotidiens ; de plus, elles offrent un aperçu rapide des résultats d'un traitement. Les vétérinaires et les conseillers peuvent utiliser ces informations pour analyser l'état de santé des mamelles et pour apporter des améliorations. Sander Vijverberg (Strijen, Hollande méridionale) a été l’un des premiers éleveurs à utiliser le système MQC-C. Vijverberg déclare : « Plus tôt vous pouvez constater une fièvre ou une inflammation latente chez vos animaux, plus vous pouvez agir rapidement et éviter une aggravation de la situation. De plus, il est nettement préférable pour les animaux que vous interveniez à un stade précoce, de mammite par exemple, afin d’éviter une aggravation de la maladie. »      

Comment fonctionne le système MQC-C ?

La détermination du taux cellulaire est basée sur le mesurage de la viscosité du lait qui a réagi sur le réactif liquide.  Plus la solution est épaisse, plus le taux cellulaire sera haut. Le taux cellulaire de chaque 3e traite est toujours déterminé par le système. Si une vache est « suspecte », le système de mesurage se reconvertit automatiquement vers la détermination du taux cellulaire pour chaque traite de la vache en question.  Dès que le taux cellulaire a atteint un niveau suffisamment bas, le système de mesurage se reconvertit automatiquement vers la détermination du taux cellulaire pour chaque 3e traite. En conséquence, la détermination du taux cellulaire est très précise et aucune augmentation de taux n'échappera à l'attention de l'éleveur. Le contrôle régulier du lait ayant lieu une fois toutes les 4 ou 6 semaines, toutes les augmentations de taux cellulaire ne sont pas détectées (rapidement). La pratique montre des fluctuations des taux cellulaires d’un jour à l’autre. Vijverberg ajoute : « Même si, par exemple, le contrôle EPL n'indique pas de différences importantes, le système MQC-C permet de connaître plus spécifiquement le taux cellulaire et il montre plus rapidement qu'il y a un problème, je peux donc intervenir plus tôt. » 

En option, l'éleveur peut choisir de déterminer le taux cellulaire de toutes les traites de tous les animaux chaque jour. Dans le logiciel de gestion T4C, les taux cellulaires sont montrés par vache et par troupeau.  De plus, le taux cellulaire fait partie du nouveau bulletin de santé et les vaches avec une attention seront rapidement affichées, avec les informations correctes.

source: Lely
  • auteur
  •  Rédaction [RED]

    Email
Retour à l’aperçu