UFA REVUERevue UFA: La périodique spécialisé pour l'agriculture SuisseDetailseitenMaster

Archiv2016 01.12.2016 17:21

Les sapins de Noël suisses sont particulièrement beaux cette année

Plus d’un million de ménages, cette année encore, fêteront Noël avec un vrai sapin. Cependant, peu de gens se soucient de sa provenance. Or il y a de bonnes raisons de choisir des sapins suisses, particulièrement beaux et robustes cette année.
  • (Photo: ForêtSuisse)

Horticulture et agriculture ne sont pas seules tributaires des péripéties de la météo. Les cultures de sapins de Noël se trouvent dans le même cas. Mais alors que beaucoup de vignes et de vergers ont souffert des gels tardifs de début mai, 2016 fut une année de bonheur pour nos petits conifères. Le gel n’a rien pu contre eux, tandis que le printemps généreux en pluies les a dotés d’aiguilles luxuriantes d’un vert profond. L’été long et chaud a permis ensuite à celles-ci une bonne maturation, donnant une belle couche de cire au lustre mat. Nos arbres de Noël sont donc, cette année, plus beaux et robustes que d’habitude, et se conserveront bien.

Un sapin suisse, c’est naturel
Quelque 40 à 45 % des sapins de Noël vendus en Suisse sont de provenance indigène, produits par des agriculteurs ou des exploitations forestières. La majorité, elle, principalement des sapins de Nordmann, nous arrive du Danemark, d’Allemagne et d’autres pays où ils font l’objet de cultures gigantesques. Ces surfaces beaucoup plus grandes que chez nous signifient des frais de production moins élevés. Pourtant, malgré la différence de prix, la demande des sapins de Noël suisses connaît une croissance constante. Et cela pour de bonnes raisons. D’abord, les sapins helvétiques sont cultivés de manière particulièrement durable. En effet, l’usage de produits chimiques et de fertilisants est strictement interdit en forêt. Même en zone agricole, les petites cultures de notre pays utilisent beaucoup moins de substances auxiliaires que les monocultures étrangères. De plus, les sapins suisses n’ont pas besoin d’être transportés sur de longues distances et ne passent pas non plus du temps dans des entrepôts frigorifiques dévoreurs d’énergie électrique. L’environnement leur dit merci.

Revenu accessoire bienvenu
Quelque 500 agriculteurs et propriétaires forestiers de Suisse produisent des sapins de Noël sur des parcelles dédiées. Leur vente représente un revenu annexe bienvenu et permet une création de valeur dans le pays. Ce revenu contribue à une gestion durable des forêts. De nombreux consommateurs achètent volontiers leur sapin directement chez un producteur local. Les arbres en vente directe sont en général coupés peu avant la transaction et resteront donc frais longtemps. Choisir soi-même son sapin en toute tranquillité est un rituel d’avant Noël pour beaucoup d’adultes et d’enfants. Quant aux grands distributeurs, la plupart proposent des arbres de Noël indigènes en plus de ceux qu’ils ont importés. La provenance suisse est signalée par différents labels, notamment celui de l’«IG Suisse Christbaum» ou le «Certificat d’origine bois Suisse».

source: ForêtSuisse
  • auteur
  •  Rédaction [RED]

    Email
Retour à l’aperçu