UFA REVUERevue UFA: La périodique spécialisé pour l'agriculture SuisseDetailseitenMaster

Gestion 06.10.2017 14:01

FPSL: Pas de coupes budgétaires au détriment des producteurs de lait

Le comité central de la Fédération des Producteurs Suisses de Lait (FPSL) constate que la hausse du prix indicatif du lait au 1er octobre a été en grande partie appliquée avec transparence. Il demande qu'on exploite aussi le potentiel d'augmentation pour les prix du beurre. Par ailleurs, il ne comprend pas pourquoi le Conseil fédéral souhaite répercuter la totalité des coûts du contrôle du lait, soit plus de 3 millions de francs, sur les producteurs de lait.

Le comité central a été informé en détail de la situation actuelle du marché. Il convient de relever que les stocks de beurre se montent pour le moment à 2000 tonnes, une quantité assez basse pour la saison. La décision d'adapter le prix indicatif au 1er octobre 2017, prise par l'Interprofession du lait, montre ses effets. Les grandes organisations l'ont en effet déjà appliquée. La dernière ronde de négociations démontre une fois de plus l'importance de cet instrument. Le comité central estime par contre que l'adaptation des prix de la matière grasse, envisagée par l'IP Lait, n'est pas encore suffisante.

Maintenir le budget 2018
Le budget 2018 de la Confédération prévoit de supprimer l'ensemble des fonds alloués au contrôle du lait. L'annonce d'une telle nouvelle à si court terme est inacceptable. Les coûts de plus de 3 millions de francs tomberaient principalement à la charge des producteurs, soit environ 160 francs par producteur et par année. De concert avec l'Union suisse des paysans et les acteurs concernés, la FPSL se bat contre les coupes annoncées. Le budget prévoit également de réduire les contributions de transition. L'argument invoqué, à savoir le renchérissement, ne repose sur aucun fondement objectif.

source: FPSL
  • auteur
  •  Rédaction [RED]

    Email
Retour à l’aperçu