UFA REVUERevue UFA: La périodique spécialisé pour l'agriculture SuisseDetailseitenMaster

Archiv 2017 15.02.2017 16:13

Cultures spéciales: Quoi de neuf en protection phytosanitaires

Chaque année, la recherche propose de nouveaux produits pour lutter contre les maladies dans les cultures. Pour 2017, un grand nombre de produits sont nouvellement autorisés dans les cultures spéciales comme l’arboriculture, la viticulture ou encore le maraîchage. Le but étant de trouver des produits performants et d’éviter autant que possible les résistances des maladies.

Cette année, les cultures spéciales vont bénéficier de nombreuses innovations. Que ce soit du côté des changements ou retraits, des extensions d’homologation ou des nouveautés. Plusieurs nouveautés intéressantes seront commercialisées. L’arboriculture reçoit une nouvelle association herbicide. Les fruits à pépins vont bénéficier de deux nouvelles matières actives fongicides. En culture maraîchères, un nouvel herbicide sera disponible dans les alliacées. Finalement, la viticulture obtient deux nouvelles matières actives anti-oïdium et deux nouveaux anti-mildiou.

Arboriculture fruitière
Le Kyleo de Omya est un mélange de glyphosate avec du 2.4-D. L’intérêt du mélange est d’obtenir un niveau de lutte comparable tout en réduisant la quantité de glyphosate par application. Ce produit est très bien adapté pour une intervention de printemps. Par contre, il ne permet pas d’éradiquer correctement les liserons ou des rumex par des applications de fin d’été. 
Le produit Sercadis (avec la matière active Fluapyroxad) de BASF est un fongicide de la famille des SDHI (Image 1). Le Fontellis de Stähler et le Furioso de Omya sont deux fongicides SDHI à base de Penthiopyrad. 
Ces deux nouveaux SDHI font partie de la même famille que les produits Bellis et Moon. Les produits Fontellis/Furioso et Sercadis s’emploient de manière identique contre l’oïdium et la tavelure des fruits à pépins. Une seule application par année est autorisée. Ils doivent être mélangés avec du Captane ou du Dithianon.  
Les SDHI s’utilisent de manière préventive pour une application à la fin de la floraison. Ces deux nouvelles molécules sont des produits pénétrants avec un léger effet systémique.

Cultures maraichères
Le Buctril de Bayer est un herbicide anti-dicotylédones destiné aux oignons et aux poireaux. Il contient du Bromoxynil. Cette substance à action foliaire est très proche de l’Ioxynil du Topper. Le Buctril arrive à point nommé, puisqu’il permet de remplacer le retrait du Goal et du Topper. Il s’utilise en split et peut être mélangé avec du Bandur sur les oignons.

Viticulture
Le Maestro de Leu+Gygax est une association inédite de Tébuconazole (ISS) avec du Bupirimate. Il est homologué contre le black rot et l’oïdium de la vigne pour un maximum de trois applications annuelle. Le Bupirimate est un anti-oïdium pénétrant spécifique utilisé avec succès depuis de nombreuses années en arboriculture fruitière. Il agit sur un site d’action totalement différent de tous les anti-oïdiums actuellement disponibles. 
Le Sercadis obtient également une homologation contre l’oïdium de la vigne et montre une activité partielle contre le black rot. Homologué pour trois applications, BASF recommande de l’utiliser au maximum deux fois en alternance avec d’autres fongicides. Il s’utilise préventivement après la fleur.
L’Ampexio de Syngenta est une association contenant la Mandipropamide (Pergado) et la Zoxamide (Amaline Flow). La Zoxamide est une substance qui se fixe très rapidement dans les cires cuticulaires. Elle se diffuse progressivement dans les tissus de la feuille. 
Escort de Omya est un fongicide anti-mildiou qui associe le Cymoxanil avec la Zoxamide. Le Cymoxanil ayant une persistance très courte, on recommande d’ajouter un fongicide de contact pour soutenir la Zoxamide. Trois applications au maximum par parcelle et par année sont possibles avec des produits contenant de la Zoxamide. 

source: Revue UFA 02/2017
  • auteur
  •  Rédaction [RED]

    Email
Retour à l’aperçu