UFA REVUERevue UFA: La périodique spécialisé pour l'agriculture SuisseDetailseitenMaster

Production animale 05.12.2017 13:56

Les ventes de lait progressent dans le commerce de gros destiné à la restauration

Durant les neuf premiers mois de l’année en cours, la quantité de lait de consommation vendue dans le libre-service de gros a augmenté de 6,4 % par rapport à l’année dernière. Le lait entier UHT est le lait de consommation le plus acheté par les restaurateurs suisses auprès des entreprises du libre-service de gros.

De janvier à septembre 2017, le volume des ventes de lait de consommation dans le libre-service de gros a progressé par rapport à la même période de l’année précédente (+6,4 %). Le chiffre d’affaires est également en hausse (+2,8 %) malgré la baisse des prix (-3,4 % à 1.17 CHF/l en moyenne). L’importance croissante de la consommation hors domicile serait une cause probable de cette progression.

 

Le lait entier UHT a la cote

La part de marché du lait entier UHT est la plus élevée dans le libre-service de gros, soit 73,3 % de la quantité totale de lait de consommation vendue entre janvier et septembre 2017. Le lait drink UHT suit avec une part de marché en volume atteignant 14,3 %. Outre sa forte part de marché, le lait entier UHT a par ailleurs enregistré une hausse notable de la quantité des ventes (+6,1 %), comparativement à l’année passée.  Les prix ont reculé pour toutes les sortes de lait de consommation observées (-4 ct./l en moyenne).

Le lait drink pasteurisé, produit ayant la plus faible part de marché en volume, a subi la plus forte baisse de prix (-6 centimes à 1.38 CHF/l).

 

Importance de la durée de conservation et de la teneur en matière grasse

Dans le libre-service de gros, le lait UHT représente une part prépondérante des ventes de lait de consommation alors que le lait pasteurisé n’occupe qu’une infime part de marché. Le lait entier est le lait de consommation le plus écoulé dans ce canal de distribution. Quant aux produits ayant une moindre teneur en matière grasse (lait drink et lait écrémé), leur part de marché est relativement faible. Selon les experts de la branche, la durée de conservation relativement longue du lait UHT et le goût apprécié du lait ayant une teneur élevée en matière grasse sont notamment les facteurs qui expliquent le succès de ces produits. Dans le commerce de détail, c’est par contre le lait partiellement écrémé, notamment le lait drink, qui est le plus vendu.

source: Office fédéral de l'agriculture OFAG
  • auteur
  •  Rédaction [RED]

    Email
Retour à l’aperçu