UFA REVUERevue UFA: La périodique spécialisé pour l'agriculture SuisseDetailseitenMaster

Archiv 2017 05.12.2017 09:02

Huile de colza HOLL: Le départ est donné

Le colza d’hiver est semé depuis longtemps et s’est bien développé un peu partout avant l’hiver. Mais par rapport aux années précédentes, on trouve aujourd’hui davantage de colza HOLL dans les champs. C’est grâce aux chips Zweifel, qui sont désormais frites dans de l’huile de colza HOLL.
  • Samuel Baumgartner, de Nyon (VD), est un des agriculteurs produisant du colza HOLL. Outre du colza, il cultive également des céréales, du maïs, des betteraves et du tournesol. Les autres branches d’exploitation pratiquées sont la production laitière, la viticulture et l’agrotourisme. (Photo: zvg)
  • Pour la récolte 2018, le potentiel d’écoulement du colza HOLL augmentera à environ 29 000 t. (Photo: Revue UFA)
  • Florin SA livre la première huile de colza HOLL chez Zweifel SA à Spreitenbach. (Photo: Verena Säle)
  • Juste frites: d’un point de vue gustatif, il n’y a pas de différence depuis le passage de l’huile de tournesol à l’huile de colza HOLL. (Photo: Zweifel)
  • Les collaborateurs de Zweifel se réjouissent que le passage au colza HOLL ait été un succès. De g. à dr: Lulzim Lecaj (responsable Fabrication des chips), Pietro Realini (directeur Production et logistique) et Dominik Stillhard (responsable suppl. Fabrication des chips). (Photo: Verena Säle)
  • Les paquets de chips arborent une nouvelle présentation. Une fleur de colza remplace désormais le tournesol. (Photo: Zweifel)

On a su au printemps 2017 que la production de colza pour la récolte 2018 pourrait être augmentée. Une hausse due en grande partie à l’entreprise Zweifel Pomy-Chips SA, qui a annoncé qu’elle utiliserait désormais de l’huile de colza HOLL pour frire ses chips, au lieu d’huile de tournesol importée. Les besoins de colza HOLL ont par conséquent augmenté de 8000 t. 
Chez Zweifel, la production a été adaptée à la nouvelle huile en novembre 2017. Les agriculteurs ont pour leur part semé le colza HOLL pour la récolte 2018, assurant ainsi qu’après la liquidation des excédents des années précédentes, il y aura suffisamment de matière première à disposition. La Revue UFA a demandé à deux membres de la filière comment la production d’huile de colza HOLL a démarré.

Un producteur de colza HOLL
Heinz Vogel, d’Anet (BE), a semé pour la première fois 2 ha de colza à la fin août 2017. Il salue la décision de Zweifel Pomy-Chips SA d’utiliser de l’huile de colza HOLL pour sa production. Questionné sur les raisons qui l’ont poussé à se lancer dans la culture de colza HOLL, il répond: « Quand une entreprise suisse recherche de la matière première indigène, je suis le premier à donner un coup de main. » Par ailleurs, le colza convient bien à son exploitation et à sa rotation. Jusqu’ici, Heinz Vogel est très satisfait de sa décision: « Le semis s’est parfaitement déroulé et le colza HOLL a bien levé. » L’exploitation de Heinz Vogel repose sur ses seules épaules. Sur 20 ha, il cultive non seulement du colza HOLL, mais aussi des céréales, du maïs et de la betterave sucrière. Il engraisse en outre 620 porcs.

Chips Zweifel à l’huile de colza HOLL 
Pietro Realini, directeur de la production et de la logistique chez Zweifel Pomy Chips SA, explique que l’entreprise s’est convertie à l’huile de colza HOLL parce qu’elle est désormais en mesure de garantir qu’elle utilise les meilleures matières premières de provenance suisse pour la fabrication de ses produits. Ces dernières années, l’huile de colza a rencontré un écho très favorable en Suisse et une enquête réalisée par Zweifel a révélé qu’elle bénéficie d’une très bonne image en termes de goût et d’incidence sur la santé. Chez Zweifel, la transition s’est parfaitement déroulée: « Nous venons d’entamer la transition et n’avons constaté aucun problème. Cette conversion est parfaitement conforme à notre esprit de pionniers, car Zweifel, en tant qu’entreprise familiale, s’est toujours distinguée par ses initiatives courageuses et créatives », affirme Pietro Realini. La livraison des premiers paquets a déjà eu lieu. Mais il faudra encore attendre six à huit semaines pour que les chips à l’huile de colza HOLL débarquent dans les magasins. La conversion a également entraîné une modification des emballages: c’est désormais une fleur de colza qui attire le regard sur les sachets de chips Zweifel

Idéale pour frire 
L’huile produite à partir des variétés de colza HOLL se démarque de l’huile de colza classique par sa composition en acides gras. La dénomination HOLL provient des propriétés de l’huile: High Oleic et Low Linolenic. Cela signifie que le pourcentage d’acide oléique, appartenant aux acides gras monoinsaturés, est élevé (High Oleic), alors que celui d’acide linolénique, un acide gras polyinsaturé, est faible (Low Linolenic). Cette composition garantit la stabilité de l’huile de colza HOLL jusqu’à des températures élevées, ce qui en fait une matière grasse excellente pour frire et rôtir. Par ailleurs, l’huile de colza HOLL n’étant pas hydrogénée (durcie), elle ne contient pratiquement pas d’acides gras trans. 

source: UFA-Revue 12/2017
  • auteur
  •  Rédaction [RED]

    Email
Retour à l’aperçu