UFA REVUERevue UFA: La périodique spécialisé pour l'agriculture SuisseDetailseitenMaster

Gestion 11.03.2019 15:36

L’USP veut doper la vente directe

Une exploitation agricole sur cinq pratique déjà la vente directe. Or, les consommateurs ne savent pas toujours ce qu’ils peuvent acheter près de chez eux. Pour les aider, l’Union suisse des paysans a lancé la plate-forme nationale a-la-ferme.ch il y a de cela quelque temps. À partir d’avril 2019, il sera encore plus facile de trouver des produits et des exploitations près de chez soi. Des opérations se succéderont pour faire découvrir la plateforme au plus grand nombre. Les agriculteurs peuvent profiter de cette campagne de promotion en s’inscrivant sur a-la-ferme.ch.

Régional, durable et frais : telles sont les valeurs que nous attachons volontiers à notre alimentation. Les consommateurs sont de plus en plus nombreux à vouloir connaître l’origine et le mode de production de leur nourriture. Les familles paysannes répondent à cette tendance. En effet, 20 % d’entre elles pratiquent la vente directe sous une forme ou une autre, créant entre autres davantage de valeur sur l’exploitation même. Libres de fixer elles-mêmes les prix, les familles paysannes peuvent ainsi mettre un terme aux marges qu’empochent les intermédiaires au passage. Depuis un certain temps, le site a-la-ferme.ch permet à l’Union suisse des paysans de proposer une plateforme nationale gratuite aux agriculteurs pratiquant la vente directe. En ce moment, la fonction de recherche d’exploitations bénéficie d’une optimisation. À partir d’avril, il sera plus facile pour les consommateurs de trouver des aliments de la région en vente directe et d’autres services fournis par les exploitations agricoles. La nouvelle fonction de recherche sera attrayante et moderne. Il sera possible de présenter sa ferme et son offre au moyen de belles photos. La recherche pourra être affinée en indiquant un canton, un produit ou une offre en particulier, et le système intégré sur d’autres sites web. L’ensemble de la branche bénéficiera au maximum des synergies ainsi créées. C’est pourquoi les familles paysannes ont tout intérêt à s’inscrire sur www.portailpaysanssuisses.ch pour profiter de la campagne de promotion nationale prévue cet été.

TWINT : un service supplémentaire
Que ce soit dans un magasin à la ferme en libre-service ou dans un champ de fleurs en self-cueillette, les clients connaissent bien le problème : ils aimeraient régler leurs achats, mais n’ont pas la monnaie pour payer exactement la somme due. Du coup, soit ils n’achètent rien, soit ils paient trop peu, ou alors ils glissent dans la caisse un petit billet sur lequel figure le montant de leurs achats. L’Union suisse des paysans détient la solution : depuis janvier, toutes les exploitations inscrites peuvent proposer le paiement sans espèces par TWINT. Pour ce faire, il suffit de s’inscrire en ligne et de coller bien en vue sur la caisse l’autocollant résistant aux intempéries avec le code QR. Les clients, quant à eux, n’ont qu’à télécharger l’application TWINT pour scanner le code QR, taper le montant dû et confirmer la transaction. La somme est directement débitée de leur compte bancaire en toute sécurité. Payer ou encaisser sans espèces devient alors un jeu d’enfant.

 

source: USP
  • auteur
  •  Rédaction [RED]

    Email
Retour à l’aperçu