category icon

Gestion

Situation actuelle sur le marché de la viande

Les effets de la crise du coronavirus sont considérables, et impactent tout aussi fortement l’ensemble des partenaires du marché de la filière viande. Le Conseil d’administration de Proviande a pris différentes mesures afin de maintenir la stabilité du marché de la viande et de garantir l’approvisionnement de la population en viande issue de la production suisse. Les producteurs sont appelés à faire preuve de modération concernant l’offre, les transformateurs et le commerce sont appelés à suspendre les importations pendant les prochaines semaines, et Proviande demande au Conseil fédéral de soutenir des mesures d’allégement du marché pendant cette situation de marché extraordinaire.

Les effets de la crise du coronavirus sont considérables, et impactent tout aussi fortement l’ensemble des partenaires du marché de la filière viande.

Les effets de la crise du coronavirus sont considérables, et impactent tout aussi fortement l’ensemble des partenaires du marché de la filière viande.

(photo: pixabay.com)

Publié le

Le Conseil d’administration de Proviande a décidé des mesures lors d’une conférence le 25 mars 2020:

  • les importateurs cessent dès à présent l’importation de la viande pas encore procurée. Les marchandises déjà dédouanées doivent être utilisées de manière intelligente pour l’approvisionnement du marché de la viande.
  • demander à l’OFAG de prolonger de quatre semaines les périodes d’importation de viande de bœuf (aloyaux, demi-carcasses de vaches, viande de fabrication). Cela signifie que d’ici au 10 mai 2020, aucune autre quantité d’importation ne peut être libérée, et qu’aucune viande de bœuf supplémentaire ne peut être importée.
  • demander à l’OFAG de prolonger d’un mois, soit jusqu’à la fin avril 2020, la période d’importation de viande de volaille, d’agneau et de cheval du 01.01.2020 au 31.03.2020. Les importations issues de la libération du 2e trimestre 2020 ne sont pas concernées par cette prolongation de période.
  • suspendre jusqu’à nouvel ordre les modifications prévues au 1er avril 2020 concernant les suppléments/déductions de poids pour le bétail d’étal. Cela devrait entraîner une réduction temporaire de l’offre pour les animaux d’étal.
  • demander à l’Office fédéral de l’agriculture de vérifier si le droit d'urgence autorise un arrêt des importations, et le cas échéant, dans quelles conditions.
  • demander au Conseil fédéral une participation aux coûts concernant les mesures d’allégement du marché afin d’éviter un effondrement des prix et pouvoir retirer temporairement les excédents sur le marché du bétail d’étal, des vaches et des veaux en congelant la viande. 

Source: Proviande

Offres lecteur

Offres lecteurs

Commandez dès maintenant l'une de nos offres lecteurs.

Commander ici

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.