category icon

Gestion

Des oeufs d'un simple clic

Les personnes qui n'ont pas la possibilité de consacrer beaucoup de temps à la vente dans leur magasin à la ferme peuvent opter pour le concept du self-service. Les automates de vente sont la meilleure solution dans ce cas. Ils offrent de nombreuses possibilités techniques et assurent une protection élevée contre le vol. Avant d’investir, plusieurs éléments doivent être pris en considération.

Dans son magasin à la ferme de Teuflibach, la famille Birrer écoule des œufs frais en vente directe à l’aide d’un automate. Ces auto mates VT se compose...

Dans son magasin à la ferme de Teuflibach, la famille Birrer écoule des œufs frais en vente directe à l’aide d’un automate. Ces auto mates VT se composent de plusieurs modules, qui peuvent être combinés selon les souhaits des clients. Plusieurs tailles de compartiments sont disponibles. Un système de caisse individuel se trouve toujours à la base du montage d’un automate VT. C'est lui qui contient toute la partie technique.

(Photo: Melina Griffin)

Publié le

Actualisé le

Lorsque des client(e)s souhaitent acheter des œufs à deux heures du matin, Lukas Birrer est tout content que ce soit son automate qui se charge de les servir. Le jeune agriculteur et aviculteur élève 2500 poules pondeuses et commercialise en vente directe, dans son magasin de la ferme de Teuflibach à Cham (ZG), une partie de ses œufs d’élevage en plein air.

« Dans la mesure du possible, mon magasin à la ferme doit fonctionner en self-service. »

Lukas Birrer, aviculteur

Au cours de son enfance, il a constaté que ses parents devaient servir la clientèle du magasin le dimanche et que de longues discussions les retardaient dans leur travail. Pour lui, une chose était claire : son magasin à la ferme fonctionnerait, dans la mesure du possible, sous forme d’un self-service.

Distribution automatique de plus de 800 œufs par jour

Depuis, il a transformé son ancienne étable pour vaches laitières en magasin doté de quatre grands automates. Les clientes et clients peuvent faire leur choix parmi 84 produits et payer confortablement par carte ou par Twint. Une fois le payement effectué, la porte du casier s’ouvre et la marchandise est alors à la portée des client(e)s. Les différents casiers permettent de proposer un assortiment de produits. Lukas Birrer les remplit par groupes d’œufs de différentes tailles et qualités. Une répartition est également opérée au niveau des unités de vente.

Vente directe

En 2021, dans le cadre de sa nouvelle série d'articles, le LID (Service d'information et de communication agricole) met l'accent sur la vente directe et aide les agricultrices et les agriculteurs, dans chaque édition, à la mettre en œuvre. 

Tous les articles déjà parus peuvent être consultés sur notre site www.ufarevue.ch/fre/ vente-directe.

Soutien et conseils  pour le travail de relations publiques et le contact avec la clientèle sur www.lid.ch ➞ Bauern (en allemand uniquement)

La clientèle dispose de casiers contenant des boîtes de dix œufs, de six œufs ou des alvéoles de 30 œufs. « Le tri implique beaucoup de travail mais ma clientèle est prête à rémunérer ce travail. C’est d’ailleurs ce qui la motive à venir chez moi », explique-t-il. Ses automates n’ont pas besoin d’être équipés d’un système de réfrigération. « En effet, les œufs peuvent être stockés à température ambiante. Ce qui compte, c'est qu'ils ne soient pas soumis à des variations de température », explique l’aviculteur. Lukas Birrer réduit ainsi sa consommation d’énergie et ses coûts. Ses quatre automates lui permettent de vendre 820 œufs par jour. Son service de livraison pour la clientèle régionale au bénéfice d’un abonnement constitue un deuxième canal de vente.

Techniquement, tout est possible

Le concept des automates fonctionne parfaitement dans de nomtés à chaque assortiment sont breuses fermes. Des appareils adapproposés. L’entreprise Agridee, dans le canton de Soleure, propose une large gamme d’automates destinés surtout à la vente directe dans l’agricul ture. Le directeur, Thomas Stuber, estime que ces automates ont leur place partout où des produits sont commercialisés. Même en bordure de route, comme le montre l’exemple du couple d’agriculteurs Monika et Moritz Naef. Leur ferme située à Eich (LU) est éloignée du centre du village. Elle est toutefois située à proximité immédiate de la route empruntée par les nombreuses personnes qui rentrent du travail.

Depuis une vingtaine d’années, les Naef y pratiquent la vente directe. Grâce à des dispositifs techniques raffinés, ils complètent leur offre en pain frais et en produits boulangers avec d’autres produits transformés comme du jus de pommes, des rondelles de pommes ou des confitures. En cours de saison, des pommes de terre ou des cerises complètent l’assortiment. « La combinaison de plusieurs modules permet de vendre des produits non réfrigérés, réfrigérés et surgelés dans les automates », précise Thomas Stuber. Surtout en termes d’hygiène, il estime que les automates sont nettement supérieurs aux dispositifs en self-service traditionnels. « Il n’est pas possible de toucher les produits. Les automates sont par ailleurs contrôlés régulièrement par le service de la sécurité alimentaire. »

Pas de pertes dues au vol

Les automates ont l’avantage d’offrir une protection contre le vol, comme Moritz Naef l’a lui-même constaté. Au départ, les Naef vendaient leurs produits dans des vitrines. « Les affaires marchaient bien, mais il y avait trop de vol et certaines personnes ne payaient pas le prix indiqué. Nos pertes étaient de l’ordre de 15 % de la valeur totale des marchandises. » Lors de la Luga, à Lucerne, la famille Naef a été impressionnée par le niveau technique des automates de vente et a alors opté pour une combinaison de plusieurs appareils.

Il y a trois ans, les Naef ont investi près de 40 000 francs dans ces automates. Depuis, ils proposent leurs produits de la ferme dans un automate SPC de forme ronde (carrousel) et trois éléments VT (casiers individuels). « L’automate SPC est réfrigéré. Nous y plaçons des cakes aux carottes et des cerises. Les casiers peuvent être adaptés à la dimension des produits, ce qui est très pratique. En appuyant sur un bouton, le client fait tourner le plateau sur lequel les produits sont présentés. Ceux-ci peuvent ainsi être sélectionnés de manière confortable », ajoutent les époux Naef.

Investir si les résultats sont suffisants

Le dimanche matin, les Naef remplissent leurs automates toutes les trente minutes. « Notre clientèle apprécie beaucoup la tresse au beurre fraîche », précise Monika Naef. Le soir, il y a aussi beaucoup d’activité lorsque les gens qui rentrent du travail achètent du pain. Le dimanche, Lukas Birrer doit lui aussi remplir plusieurs fois des œufs dans son automate. Hormis à Pâques et à Noël, la demande est très régulière. Comme les Naef, la famille Birrer souligne que les automates sont très faciles d’entretien et très sûrs. Selon eux, la clientèle s’est en outre habituée très rapidement à ce nouveau système. A partir du moment où le chiffre d’affaires est suffisant, les Naef estiment qu’un tel investissement est judicieux.

Selon Thomas Stuber d’Agridee, les exploitations qui se lancent dans la vente directe automatisée doivent tabler sur un investissement d’au moins 6000 francs. Les automates d’occasion sont une alternative. A titre de modèle de financement, Agridee propose aussi un leasing. Après discussion approfondie, il est également possible de louer des installations complètes. 

Cinq avantages des automates de vente

  • Les automates servent à commercialiser des produits en vente directe sans devoir passer par des intermédiaires, ce qui permet d'empocher la totalité du bénéfice.
  • Tous les achats sont payés, contrairement à ce qui est le cas avec un magasin en self-service, où les vols de marchandises varient entre 10 et 30 %. Les produits sont payés au comptant, par Twint ou via les systèmes de carte ordinaires.
  • La présentation des produits est irréprochable et ces derniers peuvent être commercialisés 24h sur 24.
  • Les gens ne touchent pas et ne trient pas les produits. Cela permet d’assurer l’hygiène et la qualité.
  • Les automates permettent de vendre des produits non réfrigérés, réfrigérés et surgelés.

Offres lecteurs

Commandez dès maintenant l'une de nos offres lecteurs.

Commander ici
Gâteau aux pommes de terre

 

Gâteau aux pommes de terre

Chutney de pommes

 

Chutney de pommes

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.