category icon

Le drone qui grimpe aux arbres

Explorer les conditions environnementales dans les couronnes des arbres suppose d’avoir des talents de grimpeur et de ne pas avoir le vertige – ou de mettre en place des échafaudages coûteux. C’est pourquoi les scientifiques misent désormais sur des drones spéciaux. Une équipe de l’Institut fédéral de recherches WSL et de l’ETH Zurich développe de tels appareils.

Le drone HEDGEHOG peut s’accrocher aux branches avant d’arrêter son moteur.

Le drone HEDGEHOG peut s’accrocher aux branches avant d’arrêter son moteur.

(Gottardo Pestalozzi)

Publié le

Les forêts couvrent environ un tiers de la surface de la Terre, et c’est le cas aussi en Suisse. Elles sont d’une importance énorme pour la biodiversité, la régulation du climat et l’équilibre écologique. Afin d’étudier et protéger leurs écosystèmes, il faut également des données provenant de la canopée. Mais sa hauteur, ainsi que les feuilles et les branches intermédiaires, la rendent difficilement accessible aux chercheurs.

On pourrait imaginer faire intervenir des drones. Oui, mais… jusqu’à présent, ces appareils n’étaient capables de collecter des informations qu’en survolant les arbres. La durée limitée de la charge de leur batterie et leur bruit gênant restreignent par ailleurs leur utilisation. Pour pallier ces inconvénients, des chercheurs du WSL et de l’ETH Zurich ont développé des drones qui imitent le comportement des êtres vivants dans les cimes des arbres. Ces véritables robots environnementaux doivent pouvoir éviter les collisions avec des branches, ramper dans des cavités, s’agripper à des objets, prendre des photos ou déposer des capteurs. Le premier produit de l’équipe de Stefano Mintchev, professeur de l’ETH, est HEDGEHOG, un drone capable de s’accrocher aux branches.

HEDGEHOG s’accroche à la branche au moyen de piquants mobiles couverts d’un revêtement spécial. Ils s’inspirent de la technique japonaise de pliage en origami. Lorsque les piquants rentrent en contact avec une branche, leurs rabats latéraux s’ouvrent pour s’adapter à sa surface irrégulière. Ils sont dotés d’une face interne antidérapante qui contribue à supporter le poids du drone.

Source: WSL

Articles les plus lues

Offres lecteurs

Commandez dès maintenant l'une de nos offres lecteurs.

Commander ici

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.