combined_6174360_2_6174363_0.jpg

Le sous-solage : un travail très pointu

Le recours à des machines lourdes, le tassement naturel et les précipitations peuvent conduire à un compactage du sol et à une disponibilité restreinte d’eau, d’oxygène et d’éléments nutritifs. Ameublir le sol en profondeur est très coûteux en temps et en argent, car cela nécessite des tracteurs puissants. Il ne faut donc pas en abuser.

Continuer à lire
Weinblätter_Schweizer_F

Les stimulateurs des défenses naturelles

La majorité des cépages de vignes sont sensibles au mildiou, rendant incontournables les traitements à base de cuivre. Afin de réduire la quantité d’application du cuivre en particulier, une stratégie de traitement bio a été développée, basée sur le renforcement des défenses naturelles de la plante.

Continuer à lire
Lupin Bleu_Christine Arncken

Nouvelles variétés prometteuses

Bio Suisse n’autorisera plus, à partir de 2022, que 100 % d’aliments bio suisses pour les ruminants. Il en résultera une hausse de la demande de légumineuses à graines, dont font aussi partie les lupins. Le lupin (bleu) à folioles étroites a besoin de sols sans calcaire (pH inférieur à 6,5). Deux nouvelles variétés de lupin blanc sont prometteuses.

Continuer à lire
Ble_pixabay_Kira Hoffmann_Artcile_Gimeno

Un antagoniste naturel

La fusariose de l’épi est une des maladies des céréales les plus craintes car elle est liée à la production de dangereuses mycotoxines. La dissémination de l’antagoniste naturel Clonostachys rosea sur des résidus de récolte infectés par Fusarium graminearum peut réduire nettement la teneur en mycotoxines.

Continuer à lire
Ble_pixabay_music4life

La vapeur d’eau pour lutter contre les maladies des semences

Les traitements des semences visent à protéger des cultures contre les maladies lors de la germination. En collaboration avec la coopérative agricole fenaco, Agroscope a étudié, entre autres, les procédés thermiques utilisant la vapeur et l'eau chaude pour le traitement des semences de céréales. Selon les résultats obtenus, ces méthodes ont un grand potentiel.

Continuer à lire
Fusarium_Ble_Drakopoulos

Réduction naturelle des mycotoxines de Fusarium dans le blé

La fusariose de l’épi peut entraîner des pertes de rendement importantes et la contamination des grains de céréales par des mycotoxines. Nous présentons ici une nouvelle approche appelée biofumigation « cut-and-carry », qui permet de réduire les mycotoxines de Fusarium et d’améliorer le rendement du blé.

Continuer à lire

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.