category icon

Technique agricole

Moins d'air pour une meilleure qualité

La conservation des ensilages en balles rondes exige un minimum d’air à l’intérieur des balles. De plus, la stabilité de la forme permet un meilleur stockage. Les différents systèmes de liage par film doivent permettre d’économiser des consommables, de travailler plus rapidement et de favoriser la qualité du fourrage. 

Le film est généralement pincé avant d’être coupé. 

Le film est généralement pincé avant d’être coupé. 

Publié le

Rédacteur, Revue UFA

Pour les ensilages en balles rondes, le liage par film prend toujours plus d’importance par rapport au liage conventionnel à l’aide d’un filet. Les raisons de cet intérêt sont multiples. Lier une balle ronde avec un film plastique permet une meilleure qualité du fourrage conservé. « En moyenne, une balle liée avec du film compte 100 à 130 l d’air en moins au sein du fourrage », explique Robert Rickli, spécialiste des presses et des systèmes d’enrubannage chez Göweil à Huttwil (BE). Dans leur gamme de presses, la plupart des constructeurs proposent des modèles équipés d’un système de liage par film.

Pourquoi un liage par film ?

Les premières machines équipées d’un système de liage par film ont été les presses servant à confectionner les balles d’ensilage de maïs en raison de la structure courte du fourrage. Les premières presses à balles rondes ont été adaptées par la suite. Pour maintenir la forme des balles durant le stockage, le film dépasse les bords et recouvre de quelques centimètres le côté plat de la balle. Un film statique, qui ne s’allonge plus une fois étiré et d’une largeur comprise entre 118 et 142 cm est employé pour le liage. Kuhn fait figure d’exception, puisqu’il utilise les mêmes films dynamiques de 750 mm pour l’enrubannage et son mécanisme de liage. « Le film est d’abord préétiré de 55 % et subit un second étirement de 15 % lors de l’application sur la balle », explique Ulrich Strauss, responsable de vente du Kuhncenter à Niederweningen.

Pour atteindre une étanchéité suffisante, le liage par film permet de réduire les tours de balle lors de l’enrubannage. Ceci explique aussi l’intérêt du système sur les presses enrubanneuses combinées.

Avantages et inconvénients du liage par film

Divers essais ont démontré la compression plus élevée du fourrage, la diminution de l’air contenu et par conséquent la fermentation améliorée avec du fourrage lié avec un film. Celui-ci présente aussi moins de moisissures, ce qui réduit les pertes. Lors de l’ouverture des balles, le filet est souvent plus difficile à couper et à retirer qu’un film appliqué directement sur le fourrage. De plus, les films d’enrubannage et du liage peuvent être recyclés ensemble sans séparation et élimination du filet. Les désavantages du système sont la quantité supérieure de film nécessaire par rapport au filet et le coût plus élevé de matériel par balle.

Liage par film standard

Souvent les systèmes de liage par film sont une adaptation du système utilisant un filet. « Sur les machines Claas, on installe soit un film ou un filet. Le film est pincé et entre dans la machine sous forme d’une torche », explique Roger Fuchs de Serco Landtechnik. « Lorsque le film est étiré sur toute sa largeur, un frein électro-magnétique réglable depuis le terminal du tracteur et agissant sur le premier rouleau caoutchouc de la presse ralenti le déroulement du film pour créer un pré-étirage. » Lors de la mise en place du film de liage sur la rampe de recharge latérale, celui-ci atteint sa position de travail en coulissant sur des rouleaux et sans s’abîmer. « C’est sur le flan de la balle proche de l’arête que l’on trouve le moins de couches de film. Le liage par-dessus le bord de la balle permet d’appliquer un film précisément à cet endroit », poursuit Roger Fuchs.

Liage double

Le constructeur autrichien Göweil propose le liage par film à titre d’équipement standard sur ses machines équipées pour placer deux rouleaux. « Le liage double est disponible en option. Dans ce cas, deux films (ou deux filets) fonctionnent en parallèle, ce qui réduit le temps pour le liage presque de moitié », explique Robert Rickli. Le fonctionnement en série permet d’employer les deux consommables l’un après l’autre et de placer un film et un filet sur la machine. La sélection en parallèle ou en série est commandée depuis le terminal dans le tracteur. « Lors de l’ouverture de la chambre de pressage, la balle liée par film ne peut pas augmenter de volume et n’absorbe pas d’air comme c’est le cas avec un filet », poursuit Robert Rickli. Le spécialiste insiste également sur l’importance d’employer un film recouvrant les bords de la balle afin de maintenir au mieux sa forme et sa stabilité.

Film dynamique

Depuis plusieurs années, Kuhn propose un liage avec deux films d’enrubannage. « Sur le modèle FBP 3135, les films et le filet sont installés en même temps sur la machine », explique Ulrich Strauss. « Le changement de l’un à l’autre est réalisé rapidement et sans outillage. » Au départ, les films sont introduits dans la machine en torche et les bobines de 750 mm sont en position verticale. Après un demi-tour de balle, les bobines sont en position horizontale, le film recouvre toute la largeur de la balle jusqu’aux arêtes avec un recroisement central. « Le pré-étirage de 70 % permet une économie de jusqu’à 30 % de consommable. Ce système est particulièrement intéressant en combinaison avec l’enrubannage 3D », précise Ulrich Strauss.

Liage large

Le constructeur Krone propose sur toute la gamme Comprima un dispositif de liage par film en option. « Le film de 1,28 m, étirable et autocollant recouvre la balle sur toute la largeur dès le départ du liage », explique Karl Tanner, responsable de vente Krone chez Agrar Technique agricole. « Ce système permet d’économiser du plastique tout en assurant un bon recouvrement sur les bords de la balle. » Ce principe doit permettre un liage plus rapide, et le couteau coupe le consommable sous tension sur toute la largeur. Le mécanisme fonctionne avec un freinage du rouleau de film (ou de filet) et un étrier d’étirage. Le caisson installé au-dessus du dispositif est prévu pour recevoir deux rouleaux de réserve.

La plupart des systèmes de liage par film fonctionnent avec un mécanisme adapté du liage par filet. Le nombre de balles liées avec un rouleau est étroitement lié au nombre de couches de plastique appliquées. Afin de faciliter le changement des rouleaux, les presses à balles rondes sont dotées d’un mécanisme qui évite de devoir hisser le consommable manuellement pour la mise en place.

Offres lecteurs

Commandez dès maintenant l'une de nos offres lecteurs.

Commander ici
Gâteau aux pommes de terre

 

Gâteau aux pommes de terre

Chutney de pommes

 

Chutney de pommes

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.