Galtzeit

Une durée de tarissement de six à huit semaines est-elle encore justifiée ?

Durée de la phase de tarissement

Chez les vaches laitières, le tarissement devrait osciller entre six et huit semaines, en moyenne. La plupart des agriculteurs et des conseillers techniques sont d’accord à ce sujet. En regardant les chiffres, on constate que cette durée de tarissement est couramment appliquée dans la pratique. Il est temps de porter un regard critique sur le tarissement.

Continuer à lire
Un tarissement sélectif implique une bonne santé générale des mamelles.

Un tarissement correct

La santé de la mamelle est la seconde cause de réforme la plus fréquente dans les troupeaux laitiers suisses, après les troubles de la fertilité. La période de tarissement doit être mise à profit pour soigner les infections présentes et pour prévenir le risque de réinfection.

Continuer à lire
Le moment auquel le colostrum est distribué ainsi que sa quantité et sa qualité ont un impact déterminant sur le système immunitaire du veau.

Bêta-carotène

Le bêta-carotène, le précurseur de la vitamine A, est parfois présent en quantités restreintes dans le fourrage, surtout pendant la période hivernale. Outre les troubles de la fertilité résultant d’une carence indirecte en vitamine A, la teneur en bêta-carotène a aussi un impact sur la qualité du colostrum et par conséquent sur la défense immunitaire du veau, comme l’a montré un travail de bachelor présenté à la HAFL.

Continuer à lire

Articles les plus lus

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.