Un agriculteur gagne en moyenne 25 francs par heure dans la vente directe.

Activités para-agricoles

Avec une valorisation du travail de 40 francs de l’heure, l’exécution de travaux pour tiers est plus intéressante, d’un point de vue financier, que la vente directe. Concernant ces deux activités, on constate d’énormes différences entre les exploitations.

Continuer à lire
5751657_image_1_13.jpg

Formations ES

Le secteur agricole est confronté à des exigences accrues. Les jeunes agricultrices et agriculteurs sont donc toujours plus nombreux à envisager une formation d’agrotechnicien(ne) ou d’agro-commerçant(e). Une telle formation permet d’accroître les compétences indispensables à la gestion de sa propre exploitation. Elle est aussi un gage de sécurité professionnelle pour ceux et celles qui la suivent.

Continuer à lire

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.

  • Les cookies nécessaires permettent d'activer les fonctionnalités de base. Le site web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies, et ne peut être désactivé qu'en modifiant les préférences de votre navigateur.