Le Conseil fédéral met en vigueur la régulation préventive des meutes de loups

Pour ramener rapidement la population de loups à un niveau maîtrisable et permettre la coexistence durable de l’être humain et de ce grand prédateur, le Conseil fédéral a adopté une révision de l’ordonnance sur la chasse (OChP).

wolf-2984865

Publié le

La population de loups augmente de manière exponentielle en Suisse, posant ainsi de grands défis aux exploitations alpestres de moutons et de chèvres. Pour ramener rapidement la population de loups à un niveau maîtrisable et permettre la coexistence durable de l’être humain et de ce grand prédateur, le Conseil fédéral a adopté une révision de l’ordonnance sur la chasse (OChP) lors de sa séance du 1ᵉʳ novembre 2023.

Il met ainsi en œuvre, pour une durée limitée, les dispositions d’exécution d’une première partie de la modification de la loi sur la chasse (LChP) décidée par le Parlement en 2022. Dès le 1er décembre 2023, la régulation préventive des meutes de loups sera ainsi autorisée à des conditions clairement définies en vue de prévenir les dégâts.

Changement de stratégie

En 2020, la Suisse comptait 11 meutes et un peu plus de 100 loups. Actuellement, les meutes observées sont au nombre de 32 pour environ 300 loups. Le nombre d’attaques d’animaux de rente par le canidé s’élevait à 446 en 2019 et à 1480 en 2022. Afin de réduire les conflits survenant entre l’agriculture de montagne et le loup, le Parlement a modifié la LChP en décembre 2022. Il entend ainsi opérer un changement de stratégie, qui consiste à réguler les meutes de manière proactive et non plus réactive. Les cantons peuvent désormais abattre des loups afinde prévenir les dégâts, et non plus uniquement une fois que ceux-ci se sont produits.

Régulations à partir de décembre

Le 1ᵉʳ novembre 2023, le Conseil fédéral a mis en vigueur la première partie de la modification de la LChP pour une durée limitée et, en même temps, adapté l’ordonnance en conséquence. Cette entrée en vigueur rapide est urgemment nécessaire du fait de la croissance exponentielle de la population de loups. Elle permet aux cantons de procéder à des tirs de régulation déjà en décembre et en janvier prochains. Les milieux intéressés et les conférences cantonales concernées avaient pu prendre position sur le projet.

La population minimale reste protégée

Le loup reste une espèce protégée, même avec la révision de la LChP. C’est pourquoi les cantons ne peuvent éliminer des meutes entières que dans des cas dûment justifiés et pour autant que la région en question compte davantage de meutes que le minimum requis. L’OChP révisée divise la Suisse en cinq régions. Dans les grandes régions, au moins trois meutes doivent être conservées ; dans les petites régions, ce nombre est de deux. En outre, les meutes qui n'ont pas causé de dégâts ne peuvent être régulées à titre préventif. La régulation préventive vise à ce que les loups redeviennent craintifs.

Par conséquent, les effectifs de loups pourraient dans certaines régions être plus élevés que le minimum requis. Ces nouvelles dispositions permettent de conserver une population de loups en Suisse tout en réduisant les dommages. Par ailleurs, la régulation des meutes nécessite toujours l’assentiment de la Confédération.

Définitif à partir de février 2025

Cette première partie de la révision de l’OChP sera dans un premier temps mise en œuvre pour une durée déterminée. Le Conseil fédéral engagera une procédure de consultation au printemps 2024 sur, d’une part, ces dispositions relatives à la régulation des meutes de loups et, d’autre part, celles mettant en œuvre la seconde partie de la modification de la LChP. L’ensemble de ces adaptations devrait entrer en vigueur de manière définitive le 1ᵉʳ février 2025.

Source : OFEV

Agri Quiz : Activité de loisir

Agri Quiz : Activité de loisir

Au printemps, les activités de loisirs en plein air reprennent. Testez vos connaissances sur le droit d'accès libre, le droit foncier, les questions de responsabilité ou les offres et événements agrotouristiques à la ferme en participant au quiz agricole de la Revue UFA.

Vers le quiz
Quiz Agri : Le lisier - Un engrais de haute valeur

Quiz Agri : Le lisier - Un engrais de haute valeur

Testez vos connaissances en participant à l’Agri Quiz de la Revue UFA. Pourquoi est-il obligatoire de stocker le lisier en hiver ? Quel système d’épandage réduit le plus les pertes d’ammoniac ? 

Vers le quiz

Articles les plus lues

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous fournissant des informations sur la manière dont le site est utilisé. Pour plus d'informations, consultez notre politique en matière de cookies.

  • Les cookies nécessaires permettent la fonctionnalité de base. Le site ne peut pas travailler correctement sans ces cookies, qui ne peuvent être désactivés qu'en modifiant les paramètres de votre navigateur.