category icon

Production animale

Label de bien-être animal pour les chevaux

L’élevage en groupe répond idéalement aux besoins naturels des chevaux. Outre les nombreux avantages pour les animaux concernés, cette forme d’élevage réduit considérablement la charge de travail. La Protection suisse des animaux (PSA) a créé un label pour encourager l’élevage en groupe des chevaux.

Grâce à l’élevage en groupe et à la possibilité de sortir en liberté, les chevaux peuvent se mouvoir comme bon leur semble pendant toute la journée.

Grâce à l’élevage en groupe et à la possibilité de sortir en liberté, les chevaux peuvent se mouvoir comme bon leur semble pendant toute la journée.

(Photo : PSA)

Publié le

Actualisé le

Elevage en groupe

Les fermes équestres ne sont pas toutes en mesure de proposer l’élevage en groupe. Pour que tous les chevaux élevés en Suisse puissent disposer d’un maximum de liberté de mouvement avec aire de sortie et pâturage, la PSA a lancé en 2018 une campagne intitulée « Sortez les chevaux ! » Les domaines équestres qui élèvent leurs chevaux en boxes individuels peuvent également participer à cette campagne. « Sortez les chevaux ! » implique que les chevaux puissent sortir quotidiennement en groupe, dans la mesure du possible au pâturage ou, lorsque c’est impossible, sur une aire de sortie accessible par tous les temps. Les chevaux peuvent ainsi satisfaire, pendant plusieurs heures par jour, leurs besoins en mouvement et en contacts sociaux. La participation à ce programme est gratuite. Les gérants d’écuries concernés figurent sur la liste des écuries respectueuses du bien-être des chevaux et peuvent faire la promotion de leur établissement en utilisant la distinction qui leur a été décernée.

Vous trouverez des informations supplémentaires sur  www.protection-animaux.com/chevaux/plein_air

Cette campagne est soutenue par Hauptner.

Actuellement, en Suisse, la plupart des chevaux sont élevés seuls dans des boxes. D’un point de vue légal, il suffit d’octroyer aux chevaux une liberté de mouvement à raison d’au moins deux heures par semaine. Cela peut se faire en mettant à disposition une surface de quelques mètres carrés : la sortie au pâturage et l’accès à une aire de sortie permanente ne sont pas obligatoires. Or les chevaux consomment des fourrages grossiers et sont des animaux qui vivent en troupeau. Ils ont besoin de contacts sociaux avec leurs congénères, de passer du temps au pâturage et de disposer d’une grande liberté de mouvement. Pour toutes ces raisons, la détention en groupe avec aire de sortie permanente et pâture régulière est la méthode qui répond le mieux aux besoins des chevaux.

Temps de travail réduit

L’élevage en groupe est avantageux à plus d’un titre. Il améliore d’une part la qualité de vie des chevaux tout en ayant un impact positif sur la rentabilité économique de cette branche de production. Les chevaux ont leur place en zone agricole, où ils trouvent des conditions idéales pour sortir et passer du temps au pâturage. Plusieurs études réalisées par le Haras national suisse à Avenches ont démontré que le salaire horaire réalisé dans le cadre de l’élevage en groupe est nettement supérieur à celui généré avec l’élevage individuel, et ce bien que les prix de pension demandés par les écuries pratiquant l’élevage en groupe soient généralement inférieurs. Cet écart au niveau du salaire horaire s’explique par des coûts de travail inférieurs, la charge de travail étant nettement moins importante dans le cas de l’élevage en groupe. Avec une charge de travail de 15 minutes par cheval et par jour, les exploitations pratiquant l’élevage en groupe affichent des besoins en travail inférieurs de moitié à ceux des exploitations élevant des chevaux en boxes individuels ( 32 minutes par cheval et par jour ). De plus, les entreprises équestres qui pratiquent l’élevage en groupe bénéficient des contributions pour les systèmes de stabulation particulièrement respectueux des animaux ( SST ) et des contributions SRPA, pour autant qu’elles accordent à leurs chevaux un accès régulier au pâturage. Pour des motifs de rentabilité et par conviction pour le bien-être animal, les détenteurs de chevaux devraient par conséquent opter pour l’élevage en groupe avec aire de sortie. Si les chevaux avaient le choix, il y a fort à parier qu’ils opteraient pour ce mode d’élevage.

La discipline reine

Un élevage en groupe qui fonctionne bien passe par l’octroi de suffisamment de place et de zones où les chevaux peuvent se tenir à l’écart, de manière à ce que chaque animal puisse être tranquille et éviter ses congénères en cas de besoin. Pour cela, il suffit d’aménager des zones où les chevaux sont à l’abri du regard de leurs congénères et des couloirs d’écurie assez larges. L’écurie devrait être répartie en plusieurs zones fonctionnelles ( aire d’affouragement, de repos, de séjour et de mouvement ). Ainsi, les chevaux de rang inférieur pourront également se nourrir et se reposer en toute tranquillité. Un affouragement ciblé peut être assuré à l’aide de râteliers, d’un automate de distribution de foin avec minuterie ou d’un distributeur automatique d’aliment. L’intégration de chaque cheval au sein du groupe nécessite par contre du temps, de la patience et de la compréhension pour les chevaux.

alt_text

L’élevage en groupe répond aux besoins sociaux des chevaux, qui sont des animaux vivant en troupeau.

Pour favoriser la détention en groupe avec liberté de mouvement, la Protection suisse des animaux (PSA) a créé il y a quelques années un label spécial pour un mode d’élevage exemplaire des chevaux. Ce label est contrôlé par le centre de compétence Animaux de rente de la PSA. Les exploitations équestres et les écuries concernées reçoivent une distinction sous la forme d’une plaquette d’écurie. Les visiteurs constatent ainsi au premier coup d’œil que l’écurie bénéficie du label décerné par la PSA, qu’elle satisfait à des exigences élevées en matière d’élevage animal et qu’elle se soumet à des contrôles volontaires. Le logo de la campagne « Sortez les chevaux ! » peut être utilisé à des fins promotionnelles. Les exploitations équestres disposant du label PSA peuvent bénéficier d’avantages supplémentaires tels que la participation gratuite à des cours, à des séminaires ou à des ateliers. Les collaboratrices et les collaborateurs de la PSA sont par ailleurs prêts à fournir en tout temps des conseils compétents et sans engagement dans les domaines de la construction et de la transformation d’écurie.

Jusqu’à maintenant, 45 exploitations équestres ont reçu le label pour chevaux décerné par la PSA. Dans ces exploitations équestres, les groupes affichent une taille allant de couples harmonieux composés de deux animaux à des troupeaux équilibrés de 30 équidés. 

Offres lecteur

Offres lecteurs

Commandez dès maintenant l'une de nos offres lecteurs.

Commander ici

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.