category icon

Production animale

Tamponner l’acidité de la panse

La panse doit être approvisionnée conformément aux besoins des ruminants. Si tel n’est pas le cas, son pH baisse à un niveau qui a un impact négatif sur la santé de l’animal. Il existe plusieurs formes d’acidose de la panse. Dans les situations difficiles, il vaut la peine d’utiliser des produits tampons polyphasés.

Si la ration n’est pas suffisamment structurée, un tampon peut aider.

Si la ration n’est pas suffisamment structurée, un tampon peut aider.

Publié le

Actualisé le

UFA AG

UFA-Beratungsdienst

Acidose

L’affouragement des vaches haute productivité et des bovins d’engraissement passe surtout par une bonne gestion de la panse. Plus le niveau de performance des animaux est élevé et plus la concentration en nutriments de la ration doit être importante. La réalisation de cet objectif passe par une part plus élevée d’aliments facilement digestibles et pauvres en structure. Leur dégradation se traduit par la formation d’acides. Une suracidification (acidose) de la panse engendre une consommation de fourrage insuffisante, une chute des performances, des troubles métaboliques et une nette réduction de la teneur en graisse du lait.

Chute aiguë

L’acidose aiguë de la panse est une forme d’acidose qui peut avoir des conséquences mortelles et qui est favorisée par plusieurs facteurs. Outre une alimentation trop restrictive et le passage brusque d’une ration pauvre en énergie à une ration riche en énergie, on sait qu’une structure insuffisante ou une erreur au niveau du dosage des aliments peut déclencher une acidose aiguë. Les conséquences sont dramatiques et se traduisent par des inflammations des muqueuses de la panse, la production d’endotoxines, une acidose métabolique, etc. L’adoption de mesures appropriées (teneur en fibres de la ration, pas de changement brusque au niveau de la ration, etc.) permet de prévenir facilement une acidose aiguë de la panse.

Des tampons en plusieurs phases

Avec UFA-Alkamix et UFA-Alkamix Ready, UFA commercialise deux aliments diététiques et minéraux appétibles. UFA-Alkamix et UFA-Alkamix Ready sont destinés aux vaches hautes performances et aux bovins d’engraissement. La plupart des substances tampons combinées à des herbes aromatiques sont bien consommées par les animaux. UFA-Alkamix Ready contient en plus des levures vivantes et est autorisé dans les exploitations bio. La quantité à distribuer varie entre 150 et 250 g par jour pour les vaches laitières et entre 130 et 250 g par jour pour les bovins d’engraissement. Les produits UFA-Alkamix stabilisent le pH de la panse et ont un effet positif sur l’ingestion, ce qui permet de disposer d’animaux sains et performants.

Mauvaise préparation

L’acidose subaigüe de la panse survient principalement au cours de la phase de transition vers la naissance (entre la semaine précédant le vêlage et les trois semaines qui le suivent). La plupart du temps, l’acidose subaigüe est déclenchée par une adaptation insuffisante de la vache à la nouvelle ration. La diminution de la consommation de fourrage est impressionnante et accroît la mobilisation de la graisse. La production laitière en début de lactation est inférieure aux attentes et, dans certains cas, les vaches souffrent de fièvre du lait. Il s’ensuit une perte de condition corporelle, des problèmes de rétention placentaire, de mammites et de laminites chroniques. Les mesures à adopter sont similaires à celles qui sont prises en cas d’acidose aiguë de la panse. L’attention doit toutefois se focaliser sur l’affouragement durant la phase de transition.

L’acidose latente chronique survient surtout entre le 40 e et le 150 e jour de lactation ou dans les grandes exploitations très intensives. Elle résulte de la formation et de la résorption plus élevée des acides gras volatils en présence d’une sécrétion de salive réduite. La teneur en graisse du lait est basse, alors que la teneur en protéine est élevée. Le facteur déclencheur est une ration comportant une part élevée d’hydrates de carbone facilement fermentescibles et un manque de fibres brutes ayant un effet bénéfique sur la structure de la ration. Ce problème chronique est un facteur de risque pour les performances (lait et croissance), la fertilité et la santé (retournement de caillette, maladie des onglons, fertilité, etc.). La première mesure préventive consiste à disposer d’une ration bien adaptée aux besoins des ruminants. A titre de complément, les tampons de la panse peuvent contribuer à stabiliser le pH de la panse. Outre les tampons sous forme minérale, il est également possible d’utiliser des levures vivantes. Celles-ci consomment l’oxygène présente dans la panse. La présence de bactéries dégradant la cellulose et l’acide lactique augmentent alors et le risque d’une suracidification diminue. 

Auteurs   Stephan Roth, responsable recherche et développement UFA SA, 3360 Herzogenbuchsee. Stefan Buob, spécialiste bétail laitier auprès du service technique UFA, 6210 Sursee

L’article se base sur le rapport « Die Pansenacidose – wichtigste fütterungsbedingte Erkrankung der Milchkuh » du Prof. Dr N. Rossow

Offres lecteur

Offres lecteurs

Commandez dès maintenant l'une de nos offres lecteurs.

Commander ici

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.