category icon

Production végétale

Conviso Smart : une nouvelle opportunité ?

La variété de betterave Smart Belamia KWS associée à un herbicide spécifique ouvre de nouvelles perspectives dans la lutte contre les adventices. Ce nouveau système permet de combattre les espèces problématiques. Bilan sur son potentiel et ses effets indésirables.

Severin Bader

Severin Bader

Publié le

Actualisé le

conseiller en production végétale, Agroline

Betteraves sucrières

Avec Conviso Smart, un nouveau concept de désherbage de la betterave sucrière arrive sur le marché en 2019. Développé par les entreprises KWS et Bayer, il se compose d’une variété de betterave tolérante aux sulfonylurées et de Conviso one, l’herbicide qui lui est associé.

Avantages de Conviso Smart

+ Deux traitements herbicides sont nécessaires grâce à un large spectre d’action et à une bonne efficacité.  + Plus aucun problème avec l’amarante, l’éthuse ciguë, le gaillet gratteron, le liseron, les pommes de terre  + Pas de phytotoxicité, très bien toléré, l’ajout de Mero améliore l’efficacité.  + Pas de restriction pour la culture suivante  + Très peu de substances actives Plan d’action Produits phytosanitaires

Inconvénients + – de Conviso Smart

- Risque de résistance ! Raisonner la stratégie herbicide sur la rotation, en particulier dans la culture suivante ; n’utiliser des herbicides du groupe de résistance B qu’en combinaison avec un autre groupe de résistance.  - Efficacité limitée contre véroniques / chénopodes chénopode blanc au stade 2 feuilles maximum !  - Élimination des betteraves montées en graine encore plus important ! Repousses ?  - La betterave est la principale adventice.  - Env. 10 % de rendement en sucre en moins, des variétés meilleures vont arriver grâce aux progrès de la sélection. ( en bleu )  - Bien nettoyer le semoir avant de changer de variété.

Essai pratique

Le système Conviso Smart a été comparé au procédé traditionnel dans le cadre d’un essai conduit à Grafenried ( BE ). Une bande de la variété Smart Belamia KWS a été semée aux côtés de la variété conventionnelle Strauss. Des différences ont rapidement été observées dans cet essai en bandes. Avec le système Conviso Smart, l’herbicide ne cause aucun dégât à la culture puisque la variété Smart Belamia KWS est tolérante aux sulfonylurées appliquées. Deux applications de 0,5 l chacune de Conviso one ont été réalisées à 14 jours d’intervalle, au stade 4 feuilles des adventices principales : les chénopodes et les renouées. La variété Strauss a été traitée avec trois traitements phytosanitaires fractionnés. L’efficacité du nouvel herbicide a été satisfaisante durant toute la durée de l’essai. Selon Bayer, seules les véroniques sont mal contrôlées par ce produit. Avec ce nouveau système, le contrôle des adventices difficiles à combattre dans la betterave, telles que l’amarante ou l’éthuse, redevient plus simple. Conviso one est même partiellement efficace contre le liseron des champs.

Nouvelle variété

L’herbicide Conviso one cause la mort des variétés de betterave conventionnelles. Le semoir doit donc être soigneusement nettoyé avant de changer de variété. Par contre, les variétés tolérantes aux inhibiteurs de l’ALS ( sulfonylurées ) peuvent être traitées avec des herbicides traditionnels. Dans la pratique, les deux systèmes ne doivent pas cohabiter sur la même parcelle, car le risque de pertes dues à la dérive est bien trop élevé. Le gène responsable de la tolérance aux herbicides est d’origine naturelle et la variété de betterave a été obtenue grâce à des méthodes de sélection traditionnelles.

Éliminer les betteraves montées en graine

Dans le système Conviso Smart, les betteraves montées en graine doivent impérativement toutes être éliminées, sinon la betterave sera la principale adventice dans la culture suivante.

Des betteraves peuvent aussi repousser à partir de racines. Il ne faut donc pas utiliser d’herbicide composé uniquement de sulfonylurées ( groupe de résistance B ) dans la culture suivante. Le produit choisi doit contenir au moins une substance active n’appartenant pas au groupe de résistance B. Or ce dernier est très répandu dans les cultures de céréales et de maïs.

Résultat de l’essai

Les deux variétés ont présenté des rendements intéressants dans l’essai. Dix ares de chaque variété ont été récoltés séparément puis acheminés dans des wagons distincts à la sucrerie d’Aarberg. Des contrôles sur échantillons ont aussi été effectués manuellement. Avec un rendement en racines de 94 t / ha et une teneur en sucre de 17,3 %, le système Conviso Smart a atteint un rendement en sucre de 13,9 t. Strauss, la variété traditionnelle, est parvenue à un rendement en racines de 85,4 t / ha, une teneur en sucre de 19,3 % et un rendement en sucre de 14,8 t. Le rendement de Conviso Smart était donc inférieur de 6 % à celui de la variété conventionnelle. Ces résultats sont comparables aux expériences de l’examen variétal du centre betteravier. Les surcoûts liés à la nouvelle variété sont compensés par le prix plus bas de Conviso one, l’herbicide qui lui est associé. Smart Belamia KWS est actuellement la seule variété tolérante aux herbicides disponible. Des variétés plus performantes sont attendues dans le futur, y compris d’autres fournisseurs. L’obtenteur Sesvanderhave a d’ailleurs déjà acquis la résistance.

Pour les sites avec une forte pression d’adventices

Le système Conviso Smart est particulièrement recommandé sur les sites où la pression des adventices est très élevée. Il est encore peu intéressant pour les exploitations parvenant à gérer les adventices avec trois splits d’herbicides, voire moins, car le potentiel de rendement des variétés classiques est plus élevé. Sur les sites où les adventices sont difficilement contrôlables, voire immaîtrisables, Conviso smart permet de diminuer les frais de désherbage. Les adventices difficiles à combattre, telles que l’amarante, peuvent à nouveau être régulées simplement et efficacement. Par ailleurs, les exploitations souhaitant diminuer les charges liées à la production de betterave peuvent ainsi simplifier le désherbage. La variété Belamia smart présente aussi une bonne résistance contre la cercosporiose. Ce nouveau système est également en phase avec le plan d’action national Produits phytosanitaires. Il permet de réduire la quantité de substances actives à quelques grammes, car de faibles doses de sulfonylurées fournissent déjà une bonne efficacité. 

Auteur  Severin Baden,  conseiller en production végétale, 3421 Lyssach, www.productionvegetale.ch

Offres lecteur

Offres lecteurs

Commandez dès maintenant l'une de nos offres lecteurs.

Commander ici

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.