category icon

Vie quotidienne

Voyage de lecteurs de la revue UFA au Panama - un bilan

Une bande de terre entre deux continents. Le Panama nous est connu principalement grâce au canal de Panama et aux plantations de bananes, de café, de cacao et de canne à sucre. Au cours de périples organisés par la Revue-UFA/Twerenbold, deux groupes de voyageurs ont parcouru le pays en janvier 2020, recueillant de nombreuses impressions.

Publié le

Actualisé le

Agronom

Le canal de Panama ( photos 1-4 )

Le secteur économique le plus important du Panama est certainement le canal de Panama. Il a été construit par les Américains, inauguré en 1914 et géré par ces derniers jusqu'en l’an 2000 avant que le Panama ne reprenne en main sa gestion. Le canal est long d'environ 82 km, il passe par de grands lacs et le trajet par le canal et ses écluses prend environ 12 heures. Comme les écluses n'étaient plus assez larges pour les nouveaux navires, toujours plus grands, de nouvelles écluses ont été construites en parallèle et mises en service en 2016. Les navires transportant jusqu'à 14’000 conteneurs peuvent désormais passer par le canal, doublant ainsi sa capacité. Les porte-conteneurs peuvent avoir une largeur de 49 mètres et un tirant d'eau de 15,2 mètres.

Panama City ( pohotos 5 et 6 )

La ville de Panama est la capitale et la plus grande ville du pays. Elle est située au sud, sur la côte Pacifique, juste à l'est du canal de Panama. Cette ville moderne est le poumon économique, politique, touristique et culturel du pays.

Les îles ( photos 7 et 8 )

Les îles San Blas sont situées dans la mer des Caraïbes et forment un archipel d'environ 365 îles. Elles sont habitées et gérées par les Kunas, une population indigène. On peut se rendre d'île en île avec de petits bateaux.

Ananas ( photos 11 et 12 )

L'ananas est un important produit d'exportation du Panama. L'entreprise Verba Odrec cultive des ananas et les conditionne pour l'exportation.

La canne à sucre ( photos 13-15 )

Au Panama, on cultive également beaucoup de canne à sucre. La récolte de canne à sucre battait son plein sur une exploitation de 7’500 ha. Récoltée à l'aide d’une machine spécifique à cet effet, la canne à sucre y était ensuite transportée par camions jusqu'à la sucrerie, qui date de 1911. La capacité journalière de la sucrerie est de 7'500 tonnes.

Production de rhum  photos 16-19 )

Die Hazienda San Isidro ist die traditionsreichste und bekannteste Rumfabrik in Panama. Die Firma Varela Hermanos begann bereits 1936 mit der Abuelo Rumproduktion. 35 % vom Rum wird exportiert.

Le volcan photos 20 et 24 )

D’une hauteur de 3’477 m, le Volcán Barú est la plus haute montagne du Panama. Autour du volcan poussent du café, des légumes, des oranges ainsi que des fraises.

Avicola Athenas photos 21-23)

La province de Chiriqui est le centre de l'industrie laitière au Panama. En plus des bovins, environ 1000 porcs sont engraissés sur l’exploitation de l'entreprise Avicola Athenas. Mais les poulets représentent la majorité des animaux élevés. Les poussins sont couvés dans les couvoirs de l’exploitation et les poulets engraissés pendant 42 jours dans des halles pouvant en accueillir environ 17'000. Chaque jour, 12'000 poulets, respectivement 60'000 par semaine, sont abattus dans l’abattoir se trouvant sur le site.

La plantation de cacao des indiens Ngobe  photos 36-40 )

La communauté de Rio Oeste Afuera cultive le cacao. Les Indiens Ngobe vivent en symbiose avec la jungle et utilisent tout ce qui y pousse.

Les cacaoyers se développent dans la forêt tropicale, qui leur fournit de l'ombre et une protection contre la chaleur. Les cacaoyers ont besoin de soins constants pour éviter la propagation de maladies qui peuvent détruire toute la production. Comme aucun produit chimique n'est utilisé, tout est fait à la main. Les cacaoyers n’ont pas de saison particulière : ils poussent et produisent toute l'année. Les fruits mûrs (cabosses) du cacaoyer sont récoltés à la machette. Ensuite, les fèves de cacao sont séparées de la cabosse, subissent un processus de fermentation et sont finalement séchées.

Une fois que les fèves de cacao sont suffisamment sèches, elles peuvent être torréfiées. Cela se fait traditionnellement dans une casserole sur feu de bois, puis elles sont moulues à la main à l’aide de pierres. Le prix des fèves de cacao a très fortement chuté ces dernières années.

Les bananes photos 30-34 )

La plantation de bananes visitée était initialement propriété de la société Chiquita. Elle a ensuite été transférée à une coopérative locale et les conditions de vie des travailleurs se sont améliorées.

Le cafè ( photos 26-29)

La famille Ruiz produit du café au Panama depuis près d’un siècle. Elle cultive également la variété Geisha, qui se caractérise par un arôme intense.

La population ( photos 9, 10, 35, 41 et 42 )

Il existe encore de nombreuses tribus indigènes au Panama. Certaines se sont installées dans les zones rurales et en partie aussi dans la forêt tropicale

 

Offres lecteur

Offres lecteurs

Commandez dès maintenant l'une de nos offres lecteurs.

Commander ici

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.