Décompte céréales IP-SUISSE 2021

La nature a rappelé en 2021 qu’elle influence les marchés mieux que quiconque et qu’à elle seule, elle pouvait faire basculer l’offre et la demande en 2 semaines.
La première conséquence, des stocks stratégiques vides et la deuxième qui est plus réjouissante pour les producteurs, des prix à la hausse à des niveaux d’il y a 10 ans

Dans la situation actuelle du marché mondial, il est important d'éviter autant que possible de devoir recourir aux importations.

Dans la situation actuelle du marché mondial, il est important d'éviter autant que possible de devoir recourir aux importations.

(pixabay)

Publié le

Evolution des prix

Dès les premiers jours de la récolte 21, IP-Suisse a prit la mesure de la catastrophe qui se déroulait et à mis en place, après consultation des principaux acteurs, des mesures visant à sauver des blés dont le temps de chute était légèrement en-dessous de la limite de Swissgranum. Pas moins de 5000 tonnes ont finalement pu être sauvés du déclassement et ont profité d’un prix moyen de Fr. 46.00/100kg + une prime de Fr. 4.30/100kg.

Juste après la récolte, IP-Suisse a également tout de suite signalé à ses partenaires que les prix devaient augmenter au vu de la moisson. Ces derniers ont finalement compris et consenti une augmentation générale. Cela signifie, une augmentation d’environ Fr. 6.-/100kg par rapport à l’an dernier, dont Fr. 2.00 qui ont été payés directement aux producteurs en décembre.

Stratégie de stockage – encore plus importante à l’avenir

IP-Suisse est également fier d’avoir mis sur le marché les 12 derniers mois pour ces mêmes moulins, 50 000 tonnes de blés provenant des anciennes récoltes. Ces excellents blés des dernières récoltes abondantes ont été stockés à la place d’être déclassés. Les coûts des stocks ayant été payés par les producteurs ces dernières années, il est normal que cet argent leurs revienne aujourd’hui. IP-Suisse se trouve conforté dans sa stratégie de stockage et va continuer sur cette voie ces prochaines années dans le but de pouvoir compenser une telle récolte sans devoir faire recours aux importations.

Guerre en Ukraine et marchés mondiaux

Il est d’autant plus important de ne pas devoir, si possible, faire recours à l’importation dans le contexte actuel des marchés mondiaux. IP-Suisse pensait que les flux des céréales au niveau mondial vont complètement se redessiner et probablement se maintenir quelques années à des niveaux de prix élevés. En Suisse, la volatilité des prix des marchés mondiaux est amortie par le système de douane et ne devrait donc pas influencer de manière impressionnante les prix en boulangerie. A rappeler que le prix du blé représente seulement environ 10% du prix du pain et que la part du salaire investie dans le panier de la ménagère est historiquement bas. Par contre, les produits de boulangerie importés perdent de l’attractivité par rapport à une production suisse et au vu des quantités qu’ils représentent, un retour partiel vers une production en Suisse pourrait augmenter globalement la demande de céréales panifiables.

Besoin de nouveaux producteurs

Deux facteurs principaux poussent IP-Suisse à rechercher de nouveaux producteurs. Premièrement, la demande pour les farines IP-Suisse est toujours à la hausse. Plusieurs clients ont dû repousser des projets à cause de la mauvaise récolte de 2021 et attendent maintenant pour passer en IP-Suisse. Deuxièmement, il s’agit de recréer au plus vite les stocks stratégiques pour être à l’abri d’une prochaine mauvaise récolte. Ainsi, IP-Suisse invite tous les producteurs à s’inscrire sur son label.
IP-Suisse paie cette année en moyenne Fr. 2.-/100kg de plus que ses principaux concurrents et la prime différenciée selon les variétés et les méthodes culturales va de Fr. 3.75 à Fr. 18.25. IP-Suisse recherche des producteurs pratiquant le « sans herbicide », mais aussi des producteurs pratiquant « l’extenso ».

Les prix indiqués ci-dessous sont les prix moyens suisses en faveur des agriculteurs via la prime et via les centres-collecteurs. De nombreux facteurs peuvent influencer le prix individuel d’un centre collecteur. Notamment, la proximité avec un moulin, la qualité du blé, la période de déstockage de la marchandise, la structure et l’équipement du centre-collecteur.

Pour d’autres informations :
Fritz Rothen, Gérant : fritz.rothen@ipsuisse.ch, 031 910 60 00 / 079 444 72 62
Alexandre Bardet, Commerce de céréales : alexandre.bardet@ipsuisse.ch, 031 910 60 00 / 078 628 02 37

Source: IP-Suisse

Articles les plus lues

Offres lecteurs

Commandez dès maintenant l'une de nos offres lecteurs.

Commander ici

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.