Lemken réalise une année record

Lemken a clôturé l'exercice écoulé avec un bond de 22 % de son chiffre d'affaires. Les 446 millions d'euros atteints représentent un record pour l'entreprise familiale qui existe depuis 242 ans. La nouvelle année a tout aussi bien commencé avec un carnet de commandes bien rempli. 

LEMKEN_Solitair_DT

Publié le

« Nous sommes très fiers de ce résultat et nous remercions tous nos collaborateurs pour leur engagement sans faille », ont déclaré l'associée Nicola Lemken et le directeur général Anthony van der Ley. Les commandes enregistrées ont dépassé les attentes. La plupart des agriculteurs et des entrepreneurs de travaux agricoles ont surtout profité des prix de ventes des denrées agricoles systématiquement élevés et ont donc investi dans du matériel agricole professionnel moderne. Dans cette situation positive, les restrictions imposées par les mesures Covid, associées à des approvisionnements de matières plus difficiles et à des coûts d'achat en hausse, ont représenté des défis particuliers qui ont été relevés ensemble grâce à un très bon travail d'équipe. La production a ainsi pu être maintenue au mieux tout au long de l'année et presque toute les commandes ont été livrées à temps. Le nombre de collaborateurs employés dans le monde entier est passé à 1697.

Les affaires ont été particulièrement importantes pour la jeune filiale Steketee. Cette marque propose des bineuses mécaniques qui, grâce à une caméra, sont capables de reconnaître des plantes individuelles et contribuent ainsi de manière économique à rationaliser l’usage des produits phytosanitaires.

Malgré des conditions difficiles, le marché allemand s'est maintenu à un niveau élevé. Les bonnes ventes de semoirs ont compensé la disparition de la gamme de pulvérisateurs. La part des exportations est passée à 81 %, car presque tous les marchés étrangers se sont très bien développés. Les marchés d'outre-mer, notamment le Canada, les États-Unis, l'Océanie et l'Afrique du Sud, ont connu une évolution favorable. Aux États-Unis, Lemken a mis en place l'année dernière sa propre base de distribution et de service près de Des Moines afin de mieux organiser la demande croissante.

Pour l'année 2022 en cours, le spécialiste du machinisme agricole se voit d'une part affecté par la situation de guerre en Ukraine, non seulement sur le plan économique mais aussi et surtout sur le plan humain, en raison de sa relation de longue date avec cet important marché agricole, et espère que ce conflit prendra fin le plus rapidement possible. D'un autre côté, le carnet de commandes rempli, qui comprend aussi tous les autres segments de marché et qui bénéficie encore des prix élevés à la production, signifie que ce risque peut être atténué et que l'emploi sera garanti sur les sites de fabrication. Dans ce contexte, Lemken table sur un niveau de chiffre d'affaires élevé et constant.

En 2022, Lemken poursuivra son programme d'excellence à l'usine historique d'Alpen afin de rendre l'assemblage et la fabrication encore plus souples et modernes. Le site de montage de Haren, qui a été relancé avec succès en 2021 pour les semoirs, sera largement agrandi afin de pouvoir répondre à la forte demande et construire les nombreux nouveaux modèles prévus. Pour les outils de désherbage mécanique Steketee, Lemken construit dans le sud de la Hollande une toute nouvelle usine tournée vers l'avenir, dont l'ouverture est prévue pour le troisième trimestre 2023.

Le déchaumeur à disques compacts Heliodor avec épandeur de lisier, ainsi que le déchaumeur à dents Karat 10 avec disques en amont seront lancés sur le marché en 2022. Sur le segment du matériel de binage, Lemken et Steketee présentent la bineuse automatique intra-rang IC-Weeder dans sa version avec intelligence artificielle. Pour la saison d'automne, le Solitair DT se présente comme un combiné de semis traîné entièrement nouveau. Le projet de recherche sur l'agriculture du carbone est également intéressant. Dans ce cadre Lemken développe, en collaboration avec le Centre de recherche agronomique de Leibniz, une charrue qui fixe durablement le CO2 dans les couches profondes du sol et augmente ainsi à long terme la teneur en humus dans l'horizon de travail. Lemken vient de présenter un concept de développement pour l'utilisation autonome de l'outil, dans le but de sécuriser et d'optimiser le processus de traitement par l'intermédiaire de l'outil porté, grâce à la surveillance par capteurs et la technologie des caméras.

Source : Lemken  

Lisez aussi

Articles les plus lues

Offres lecteurs

Commandez dès maintenant l'une de nos offres lecteurs.

Commander ici

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.