Prolongation des mesures préventives contre la grippe aviaire

L’Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV) et les services vétérinaires cantonaux prolongent les mesures visant à enrayer la propagation de la grippe aviaire. Les régions de contrôle et d’observation le long des rives des grands cours d’eau et lacs de Suisse sont maintenues. Elles s’appliquent depuis l’apparition de la grippe aviaire dans une exploitation avicole fin novembre 2021. Comme l’épisode épizootique se poursuit dans les pays limitrophes, le risque d’introduction de la maladie reste élevé.

Dans les régions côtières de la mer du Nord, on signale une hécatombe chez les oiseaux d’eau sauvages. 

Dans les régions côtières de la mer du Nord, on signale une hécatombe chez les oiseaux d’eau sauvages. 

(Photo: pixabay)

Publié le

En accord avec les services vétérinaires cantonaux, l’OSAV prolonge les mesures dans les régions de contrôle et d’observation jusqu’au 15 mars 2022. La Confédération et les cantons les avaient mises en place en novembre 2021 autour des grands cours d’eau et lacs du Plateau, après la mise en évidence du virus dans une exploitation dans le canton de Zurich.

Les experts de l’OSAV ont réévalué la situation en Europe et, sur la base des enseignements tirés lors des derniers épisodes épizootiques, ils estiment que le risque d’introduction reste élevé, raison pour laquelle ils ont décidé de ne pas assouplir les mesures pour le moment.

Dans les régions de contrôle d’un kilomètre le long des rives des cours d’eau et des lacs, la sortie en plein air des volailles est soumise à conditions. Par ailleurs, les oies et oiseaux coureurs doivent être détenus séparément des poules. Dans les régions d’observation, tout symptôme suspect chez les animaux est à signaler immédiatement au service vétérinaire cantonal.

La grippe aviaire se propage en Europe

La grippe aviaire sévit actuellement dans presque tous les pays d’Europe. Dans les régions côtières de la mer du Nord, on signale une hécatombe chez les oiseaux d’eau sauvages. En Allemagne, la plupart des cas concernent le nord-est du pays, mais il y a aussi des cas isolés dans le Bade-Wurtemberg et en Bavière. En janvier, les autorités vétérinaires allemandes ont détecté le virus chez une buse variable, à une quarantaine de kilomètres de Schaffhouse. En France, les autorités compétentes ont réalisé un test sur un cygne : il s’est révélé positif à la grippe aviaire.

Aucun danger pour l’être humain

Si le risque de transmission à l’être humain ne peut pas être totalement exclu, c’est un cas de figure extrêmement rare. Les personnes qui trouvent des cadavres d’oiseaux sauvages sont priées de ne pas les toucher et d’en informer le poste de police ou le garde-faune le plus proche. La consommation de viande de volaille ou d’œufs est sans danger.

De plus amples informations sur les mesures à prendre pour protéger la volaille domestique sont disponibles sur le site internet de l’OSAV.

Source: Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV)

Articles les plus lues

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.