Organe de médiation bien-être des animaux

L’organe de médiation de Proviande en faveur du bien-être des animaux a été créé pour identifier précocement, grâce à des signalements issus de la filière, les infractions aux dispositions légales en matière de protection des animaux. Cette nouvelle prestation de services permet de mettre au jour des abus dans le cadre de la détention des animaux de rente, lors du transport et dans les abattoirs, puis d’introduire rapidement des mesures pour y remédier.

DSC_0124_
(Source: Eva Studinger)

Publié le

Les cas d’infractions relatives à la protection des animaux nuisent à la réputation de la filière viande et les abus qui passent inaperçus font souffrir inutilement les animaux de rente. L’expérience a montré que certaines infractions graves dans le domaine de la protection des animaux perduraient déjà pendant une longue période alors qu’elles étaient connues de quelques personnes indirectement ou directement impliquées. L’interdépendance entre les personnes impliquées empêche souvent ces dernières de signaler des faits à l’autorité d’exécution.

Proviande a donc créé l’organe de médiation en faveur du bien-être des animaux. En matière de protection des animaux, la tolérance zéro face aux «moutons noirs» doit s’appliquer: la filière viande doit et veut assumer elle-même ses multiples responsabilités vis-à-vis des animaux de rente, de la loi et bien entendu aussi des consommateurs. L’organe de médiation s’adresse aux personnes directement ou indirectement concernées de la filière viande qui constatent dans le cadre de leur activité des délits contre la loi sur la protection des animaux sans vouloir pour autant porter immédiatement plainte officiellement. Les personnes de la filière qui constatent ou soupçonnent une infraction aux dispositions relatives à la protection des animaux de rente doivent pouvoir se tourner vers l’organe de médiation de l’interprofession Proviande.

Celui-ci a pour objectif de les aider à surmonter le possible obstacle les empêchant de faire un signalement direct auprès de l’autorité d’exécution. Le signalement est ainsi effectué tout d’abord auprès de l’organe de médiation; il permet un contrôle par des professionnels dans un court délai et, en cas d’infraction confirmée, une prise rapide de mesures pour y remédier.

L’organe de médiation contribue ainsi à la réalisation des objectifs supérieurs de la filière viande:

  • Les dispositions légales dans le domaine de la détention des animaux de rente sont manifestement respectées. Une tolérance zéro s’applique aux «moutons noirs».
  • Grâce à des mesures privées et étatiques, la détention des animaux de rente en Suisse est exemplaire et conserve son avance à l’échelle internationale. Il doit en rester ainsi.
  • «La viande suisse jouit d’une haute estime et d’une grande reconnaissance»: une autre contribution importante est apportée pour concrétiser la vision de la filière viande.

Source: Proviande

Offres lecteur

Offres lecteurs

Commandez dès maintenant l'une de nos offres lecteurs.

Commander ici

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.