category icon

Production animale

Construire pour l’avenir

La plupart des agriculteurs·trices ne prévoient de construire ou de rénover leur étable qu’une seule fois dans leur vie. Dans un projet de ce type, il ne s’agit pas seulement de simplifier les processus de travail : ils se doivent aussi d’assurer le bien-être des animaux qui y vivront. Du reste, il n’est pas rare qu’ils passent des nuits entières à cogiter sur ce sujet. Aussi n’est-il pas inutile de demander un deuxième avis et d’évaluer le plan de l’étable du point de vue de la vache.

La lumière et l’air influent sur la vache et son comportement. Une aire de repos à la fois confortable, lumineuse et aérée améliore le comportement en p...

La lumière et l’air influent sur la vache et son comportement. Une aire de repos à la fois confortable, lumineuse et aérée améliore le comportement en position couchée, augmentant la quantité de lait produite.

(Photo: Martina Schmid)

Publié le

Conseillère en signaux de vache

La construction ou transformation d’une étable devrait être conçue de manière à apporter à l’étable les libertés du pâturage : air, lumière, nourriture, eau, repos et espace. Respecter cet impératif permet de réduire les accidents liés à la garde, accroît la longévité ainsi que les performances des animaux et simplifie les processus de travail. Une fois achevée, la nouvelle étable doit assurer un gain de temps ou des bénéfices plus élevés, afin que l’investissement initial soit compensé.

Orientation de l’étable

L’orientation géographique de l’étable joue un rôle central. Cette dernière doit être positionnée de telle sorte qu’une des faces longitudinales soit exposée au sud. Par ailleurs, celle-ci doit être ouverte ou alors, les parois doivent pouvoir être ouvertes de manière flexible. En particulier, aménager des ouvertures dans les faces sud et nord permet d’assurer une ventilation naturelle sans courants d’air. Ce faisant, on tient compte du fait qu’en hiver, le soleil est plus bas à l’horizon, pénétrant souvent jusqu’au fond de l’étable, alors qu’en été, lors des fortes chaleurs, il se déplace bien au-dessus de l’étable. En principe, plus on peut ouvrir de parois, plus il y a d’air et de lumière dans l’étable. Cependant, considérant le vent, les intempéries et le soleil (qui est très chaud le soir en été), la façade ouest doit, dans la mesure du possible, rester fermée ou être facile à fermer. D’une manière générale, en raison du réchauffement climatique, l’étable doit être construite en fonction des nombreuses journées chaudes de l’année, afin de prémunir au mieux les vaches du stress thermique.

Intégrer les processus de travail et éliminer le stress

Une fois que l’on s’est assuré que l’étable était bien conçue, il faut alors considérer les logettes et la table d’alimentation ainsi que les processus de travail. D’une part, il s’agit de se projeter dans le nouveau bâtiment en se regardant travailler, permettant d’éviter passablement d’erreurs. D’autre part, il convient de considérer les circuits et possibilités d’évitement pour les vaches, qui sont aussi extrêmement importants, car ils réduisent les facteurs de stress pour les animaux plus faibles.

Enfin, on veillera également, dans les réflexions de planification, à tenir compte d’éventuelles extensions ou restructurations ultérieures. 

Du temps, des informations et plusieurs yeux aident à bien planifier les nouvelles constructions

En principe, on obtient souvent de bons résultats en prenant le temps de faire une bonne planification. Par ailleurs, oser demander un deuxième avis, c’est apprendre à repenser sa planification et à la remettre en question. Cette démarche permet d’éviter les erreurs grossières et peut être bénéfique tant pour soi-même que pour les vaches.

Aperçu des points importants à prendre en compte lors de la construction d’une étable :

1 Allée le long de l’axe d’alimentation

L’allée située le long de l’axe d’alimentation constituant l’axe de circulation principal dans l’étable, on veillera à ce qu’elle soit la plus large possible (4 à 5 m en fonction de la race gardée) dans les bâtiments nouvellement construits ou transformés. D’autres normes sont applicables aux vaches à cornes.

2 Places d’alimentation

Bien que la législation sur la protection des animaux autorise une place d’alimentation pour 2,5 vaches, en cas d’alimentation à volonté, il est essentiel d’en prévoir une par vache. Autrement, les animaux qui ont le plus besoin d’aliment, à savoir les vaches et les génisses faibles, sont évincés.

3 Place de soins

La gestion de la séparation doit être bien réfléchie. Ainsi, il est très important de disposer d’un lieu exclusivement réservé aux soins et à l’examen des animaux, avec un entrepôt de matériel, de même qu’un raccordement à l’eau et à l’électricité.

4 Sols

Les sols doivent correspondre au matériau de la litière. Il est important de recouvrir d’emblée les sols bétonnés de fumier, et ce, pendant un certain temps, afin que les substances toxiques se détachent et soient éliminées lors du retrait du fumier. Dans le cas contraire, celles-ci peuvent attaquer la substance des onglons. Par ailleurs, les sols antidérapants assurent la sécurité et la tranquillité du troupeau et évitent les accidents pour les personnes comme pour les animaux.

5 Box de vêlage

Les box de vêlage doivent être proches de la chambre à lait, bien visibles et simples à nettoyer. Il faut que la vache dispose d’un bon contact avec le reste du troupeau, même lorsqu’elle est couchée. Le transfert entre la salle de traite, le troupeau et le box de vêlage doit être simple et pouvoir être effectué par une personne seule.

6 Logettes

S’agissant de la longueur, les logettes opposées doivent mesurer au moins 5,2 m (total de 2 logettes) et les logettes adossées à la paroi, 3,2 m (espace nécessaire au balancement de la tête pour se lever). Pour la largeur, elles doivent respecter les prescriptions en matière de protection des animaux. En particulier, les arceaux de séparation doivent avoir une forme qui laisse à l’animal l’espace requis pour étendre ses membres (flancs).

7 Couloirs

Si les allées transversales disposent d’abreuvoirs, elles doivent mesurer au moins 3 m de large, afin d’éviter la formation d’impasses. Les allées transversales et les sorties doivent être conçues de telle sorte à ne pas avoir de coins ou à ne pas former d’entonnoirs et à ce que les vaches ne puissent pas se blesser.

8 Racleurs à fumier

Les racleurs à fumier doivent être planifiés de telle sorte à pouvoir être rangés dans un endroit idoine, afin de prévenir tout trébuchement.

9 Abreuvoirs

Il faut impérativement proposer de l’eau ainsi qu’un espace suffisant à la sortie de la salle de traite ou du robot. Pour l’ensemble de l’étable, on compte au moins un mètre d’abreuvoir pour dix vaches. Par ailleurs, les abreuvoirs doivent être placés de manière à ce que le niveau de l’eau atteigne 60 cm.

10 Brosses à vaches

On veillera à placer les brosses à vaches dans la courette de sortie. Dans l’étable, elles peuvent en effet constituer des obstacles. De plus, ce faisant, les souillures restent à l’extérieur et les rayons UV du soleil désinfectent les brosses.

alt_text

Il est impératif que les logettes soient correctement aménagées et recouvertes de litière, réduisant considérablement la charge de travail.

(Photo: Martina Schmid)
alt_text

En construisant un bâtiment pour vaches, le premier impératif à respecter est d’apporter à l’étable les six libertés qu’offre le pâturage.

(Photo: Martina Schmid)
alt_text

Dans les nouveaux bâtiments, il convient d’éviter les hauts murs ou parois, afin de conserver une bonne vue d'ensemble et de faire en sorte que les logettes soient lumineuses et aérées.

(Photo: Martina Schmid)
alt_text

Avant de déposer la demande de permis de construire, il est judicieux de discuter du plan de l'étable avec une personne compétente et indépendante.

(Photo: Martina Schmid)
alt_text

Il est crucial de disposer d’une place d’affouragement par vache.

(Photo: Martina Schmid)
alt_text

Placer les brosses à vaches dans la courette extérieure limite les souillures et les risques de blessures à l’intérieur de l'étable.

(Photo: Martina Schmid)

Lisez aussi

Signaux des vaches
Agri Quiz : Activité de loisir

Agri Quiz : Activité de loisir

Au printemps, les activités de loisirs en plein air reprennent. Testez vos connaissances sur le droit d'accès libre, le droit foncier, les questions de responsabilité ou les offres et événements agrotouristiques à la ferme en participant au quiz agricole de la Revue UFA.

Vers le quiz
Quiz Agri : Le lisier - Un engrais de haute valeur

Quiz Agri : Le lisier - Un engrais de haute valeur

Testez vos connaissances en participant à l’Agri Quiz de la Revue UFA. Pourquoi est-il obligatoire de stocker le lisier en hiver ? Quel système d’épandage réduit le plus les pertes d’ammoniac ? 

Vers le quiz

Articles les plus lues

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous fournissant des informations sur la manière dont le site est utilisé. Pour plus d'informations, consultez notre politique en matière de cookies.

  • Les cookies nécessaires permettent la fonctionnalité de base. Le site ne peut pas travailler correctement sans ces cookies, qui ne peuvent être désactivés qu'en modifiant les paramètres de votre navigateur.