category icon

Production animale

Être en bonne santé et le rester

La santé des veaux est influencée par de nombreux facteurs. Pour que les veaux se développent correctement, il est important qu’ils soient vifs et en bonne santé à la naissance.

Exemple pratique

Exemple pratique

Publié le

Actualisé le

Spécialiste des bovins, UFA AG

Service technique UFA

Santé des veaux

L’approvisionnement en minéraux et en vitamines pendant la gestation a un impact décisif sur la santé des veaux à la naissance. Ainsi, les veaux des vaches sousapprovisionnées en sélénium pendant la phase de gestation sont souvent apathiques et peu enclins à téter. Il s’ensuit une consommation de colostrum insuffisante, ce qui prétérite la défense immunitaire du jeune animal dès sa naissance.

MINEX 980 pour les exploitations bio

Les minéraux essentiels sont souvent peu appétibles. C’est la raison pour laquelle MINEX 980 contient des supports organiques, beaucoup de mélasse et des arômes. La technologie d’expansion permet de réduire la teneur en germes et d’obtenir une structure équilibrée et grumeleuse. Ces mesures permettent d’obtenir une excellente appétibilité et d’assurer ainsi l’approvisionnement en vitamines, en macroéléments et en oligo-éléments. Des matières premières sélectionnées et présentant une bonne digestibilité garantissent une efficacité élevée. Idéalement, MINEX 980 devrait être distribué à raison de 100 à 150 g par animal et par jour. MINEX 980 est bien adapté, quel que soit le système d’affouragement pratiqué.

Distribuer suffisamment de colostrum

Outre l’approvisionnement indirect en sel minéral à travers la mère durant la phase de tarissement, la distribution de colostrum après la naissance joue un rôle essentiel, le système immunitaire des veaux nou-veaux-nés n’étant pas encore entièrement développé. Il est recommandé de distribuer aux veaux 4 l (ou l’équivalent de 10 % du poids corporel) de colostrum d’excellente qualité au cours des 4 premières heures de vie. Pendant ce laps de temps, la paroi de l’intestin est encore perméable. Les immunoglobulines (anticorps) peuvent donc la traverser et passer dans la circulation sanguine.

UFA top-natur

La spécialité pour veaux bio UFA top-natur contient des oligo-éléments et des vitamines indispensables au bon développement des veaux et favorise leur système immunitaire. Cela renforce la défense immunitaire des poumons et par conséquent le système pulmonaire dans son ensemble. Les bactéries lactiques contenues dans UFA top-natur aident à stabiliser la digestion. UFA top-natur peut être utilisé dès le troisième jour de vie pour une durée d’au moins trois à quatre semaines, à raison de 40 g par 100 kg de poids vif, en complément au lait entier.

Les vitamines jouent un rôle particulièrement important

La résistance et la santé des veaux passent par un bon approvisionnement en vitamines et en oligoéléments. Il est donc recommandé de prévenir une carence à ce niveau pendant la phase de tarissement en distribuant suffisamment de minéraux aux vaches gestantes. Les vitamines jouant un rôle important pour le corps en général et pour le système immunitaire en particulier, il est judicieux d’approvisionner les veaux en vitamines dès qu’ils ont commencé à boire du lait.

L’élevage des veaux dans la pratique

L’exploitation bio de la famille Rölli est située à St. Erhard (LU). Les 55 vaches laitières de race Tachetée rouge sont la principale source de revenu de l’exploitation. Les quelque 30 ha de surface agricole utile sont principalement voués à la production fourragère. L’âge au premier vêlage s’élève à 27 mois, raison pour laquelle les génisses doivent être inséminées avant l’âge de 18 mois.

Minéraux et colostrum distribués à volonté

Selon Michael Rölli, les jalons de la santé des veaux se posent chez la mère. Pour que les veaux affichent une bonne vitalité à la naissance, il faut accorder beaucoup d’attention à l’approvisionnement des vaches pendant la phase de tarissement, raison pour laquelle Michael Rölli utilise Minex 980 sur son exploitation. Depuis qu’il utilise ce sel minéral, ses veaux souffrent de moins en moins d’un manque de vitalité. Outre un bon approvisionnement en minéraux des vaches gestantes, les veaux doivent eux aussi bénéficier d’un apport suffisant en minéraux. Dans l’exploitation de Michel Rölli, chaque veau reste trois à quatre jours avec sa mère dans le box de vêlage. Les veaux nouveau-nés ont ainsi la possibilité de téter leur mère 24 heures sur 24. Dans un tel système, l’observation des animaux est essentielle : il faut s’assurer que chaque veau consomme suffisamment de colostrum dès la naissance. Lorsqu’un veau ne boit pas assez de lait, Michael Rölli intervient rapidement et le nourrit au biberon. Après quatre jours passés dans le box de vêlage, les veaux sont transférés dans le groupe des veaux en bas-âge. Les veaux d’engraissement et d’élevage intègrent des lots distincts. Les veaux d’engraissement quittent l’exploitation dès qu’ils pèsent 75 kg.

Gestion de la buvée

Au cours des huit premiers jours de vie, le veau ne reçoit que du lait de sa mère, puis du lait de mélange. Michael Rölli ajoute alors UFA topnatur au lait entier, pendant quatre semaines. Cet additif au lait garantit l’approvisionnement en vitamines des veaux d’élevage et soutient le système immunitaire. Grâce à UFA top-natur, les veaux de Michael Rölli sont plus vifs et grandissent mieux. L’éleveur peut ainsi mieux maîtriser les problèmes de diarrhée et de pneumonie. Les veaux sont nourris matin et soir à raison de 3 à 4 l par repas au maximum et sevrés à l’âge de quatre mois.

Jalons pour des veaux en bonne santé

« Les jalons à poser pour que les veaux soient en bonne santé sont simples », affirme Michael Rölli. « Il faut favoriser le développement du système immunitaire, réduire la pression liées aux agents pathogènes et éviter les facteurs qui ont un impact négatif ». Michael Rölli estime que le colostrum joue un rôle décisif. A ses yeux, l’approvisionnement en minéraux et en vitamines est un autre élément essentiel. Le développement du système immunitaire passe en effet par un apport suffisant en anticorps, en minéraux et en vitamines. En plus de cela, il convient de maintenir la pression des agents pathogènes à un faible niveau, ce qui passe par une bonne hygiène d’étable ainsi qu’une bonne qualité d’air. Il s’agit donc de sortir régulièrement les fumiers, d’amener beaucoup d’air frais et de distribuer de l’eau propre ainsi qu’un fourrage de qualité irréprochable. 

AuteursDaniel Lüscher, spécialiste bétail bovin auprès du service technique UFA, 6210 Sursee; Martina Hauser, marketing UFA, 3360 Herzogenbuchsee

Offres lecteur

Offres lecteurs

Commandez dès maintenant l'une de nos offres lecteurs.

Commander ici

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.