category icon

Production animale

Hygiène et contrôle régulier

Les vaches affectées par des problèmes de boiterie sont moins performantes et génèrent des frais. Ce n’est d’ailleurs pas sans raison que l’on affirme que «les onglons portent le lait». Paul Jungo est d’avis que des soins réguliers aux onglons contribuent à empêcher l’apparition de problèmes plus graves. Ongleur professionnel, Paul Jungo forme les jeunes agriculteurs dans ce domaine.

Agir plutôt que réagir. Les soins réguliers aux onglons permettent d’éviter les maladies.

Agir plutôt que réagir. Les soins réguliers aux onglons permettent d’éviter les maladies.

Publié le

Actualisé le

ehemalige Redaktorin UFA-Revue

Parage fonctionnel des onglons

Paul Jungo a été chef d’exploitation de l’Institut agricole de Grangeneuve pendant de nombreuses années. Dès le début, il s’est chargé des soins aux onglons sur l’exploitation. Paul Jungo s’est ensuite spécialisé dans le parage en suivant plusieurs cours et formations. Il y a dix ans, cet ongleur expérimenté est devenu membre du comité de l’Association suisse des pareurs d’onglons (ASPO). Bien qu’il soit à la retraite depuis cinq ans, il continue à donner des cours aux élèves de l’école d’agriculture et à former les étudiants de brevet et de maîtrise au parage des onglons. Il suit lui-même régulièrement des cours de formation continue: «J’estime que c’est très important. L’ASPO propose de nombreux cours.» Paul Jungo effectue encore un suivi dans dix exploitations et se charge du parage fonctionnel des onglons dans ces dernières. Il se rend également dans ces exploitations en cas de problème ou de boiterie. Mais qu’est-ce que le parage fonctionnel des onglons?

alt_text

Sur les pattes postérieures, le parage débute par les onglons extérieurs.

Comment réaliser un bon parage?

Le parage fonctionnel des onglons englobe cinq étapes qui sont appliquées à chaque onglon. L’objectif consiste à éviter des problèmes d’onglons et à favoriser l’état de ces derniers:

1. Le parage commence par le plus grand onglon, qui est alors raccourci à la bonne longueur (valeur indicative 7,5 cm). L’épaisseur et la hauteur de l’onglon sont également ajustées. La ligne blanche ne doit pas être abîmée. La méthode appelée «contrôle de l’onglon» permet de vérifier la longueur, l’inclinaison et la hauteur de l’onglon. Sur les pattes postérieures, l’onglon extérieur est plus grand, ce qui s’explique par la charge plus élevée à laquelle ce dernier est soumis.

alt_text

Diagnostic: pourriture du talon ou Mortellaro.

2. C’est ensuite au tour de l’onglon intérieur. Souvent, il n’y a que très peu de corne à enlever sur cet onglon. L’ajustement des deux onglons l’un par rapport à l’autre favorise une meilleure répartition du poids de la vache (moins de points de compression moins de problèmes d’onglon) et corrige la position des pieds.

alt_text

Le «contrôle d’onglon» permet de contrôler la longueur, la hauteur et l’inclinaison des onglons.

3. Au cours d’une troisième étape, la cavité de la sole est creusée. A cette occasion, il faut veiller à ce que la paroi d’appui intérieure de l’onglon soit totalement préservée. Le creusage de la cavité de sole a une fonction préventive: il sert à éviter des zones de compression et par conséquent des ulcères de la sole. Le creusage de la cavité de la sole favorise par ailleurs l’effet autonettoyant de l’espace interdigité.

4. Il faut ensuite contrôler les éventuels défauts au niveau de l’onglon. Les fentes et les ulcères doivent être éliminés et soignés si nécessaire. En présence de taches de couleur, il faut procéder à un contrôle approfondi de l’onglon. Dans les cas plus graves, il convient de faire appel au vétérinaire pour que ce dernier élimine la cause de la douleur.

5. Au cours d’une dernière étape, la corne qui se décolle est supprimée et l’espace interdigité est contrôlé. La corne est souvent décollée au niveau du talon et offre ainsi une surface d’attaque idéale pour les souillures et les bactéries.

Traiter calmement les animaux

Pour le parage, Paul Jungo a adopté une procédure méthodique: il commence toujours par le pied gauche de la vache et travaille dans le sens contraire des aiguilles d’une montre. Il est primordial que les onglons puissent être attachés depuis le côté. «J’ai ainsi moins de risque qu’une vache me donne un coup de pied. Il est également important d’être le plus calme possible avec les animaux. Le parage des onglons est ainsi nettement plus agréable pour toutes les personnes qui y participent», explique cet expert du parage. Paul Jungo utilise une meuleuse et une rénette. La meuleuse est utilisée pour couper les onglons (longueur et hauteur) alors que la rénette est réservée au travail de détail, c’est-à-dire pour creuser la cavité de la sole, ôter la corne qui se décolle et, si nécessaire, pour soigner les zones malades.

alt_text

Paul Jungo pare les onglons depuis de nombreuses années.

Les pattes postérieures sont plus fréquemment touchées

C’est notamment le cas de la vache que Paul Jungo a amené dans le congrain pour présenter son travail: sur le premier onglon (avant gauche), rien à signaler. Après le parage, Paul Jungo a tout d’abord vérifié, sur la base du «contrôle de l’onglon», la longueur et l’inclinaison de l’onglon et regardé si les deux onglons avaient la même hauteur. «Lorsque les onglons sont trop inclinés, la vache marche mal et l’espace entre le sol et la partie molle du talon tend à diminuer», précise encore Paul Jungo. C’est exactement le problème qui affectait l’onglon suivant: après le parage et le creusage de la cavité de la sole, la conclusion n’a pas tardée: «pourriture du talon et Mortellaro». Après avoir nettoyé les onglons à l’eau, Paul Jungo a ôté toute la corne décollée avant de traiter les zones concernées à l’aide d’un spray au zinc. Lors du parage, Paul Jungo a veillé à «relever» un peu la vache, c’est-à-dire à augmenter un peu l’angle des onglons, de manière à accroître la hauteur du talon. «La Mortellaro s’est fortement développée ces dernières années et la quasi-totalité des exploitations sont concernées. Sachant que je peux également propager des agents pathogènes par l’intermédiaire de mes ustensiles de parage, je les nettoie et les désinfecte systématiquement avant de me rendre sur une nouvelle exploitation. L’hygiène est primordiale et je souhaite éviter de propager des maladies», explique encore Paul Jungo.

Agir au lieu de réagir

Le parage doit s’effectuer à intervalles réguliers. Il est judicieux de parer les onglons du jeune bétail, sachant que cela permet de corriger d’éventuels problèmes d’aplomb.

Le parage doit s’effectuer deux à trois fois par an selon les exploitations, l’usure à l’étable et la pratique de la pâture. Paul Jungo est clairement d’avis «qu’il est préférable d’agir plutôt que de réagir. Plus un problème est identifié rapidement, meilleures sont les chances de pouvoir y remédier. L’hygiène joue également un rôle décisif à l’étable. Lorsque les vaches déambulent constamment dans l’urine et les déjections, les problèmes sont programmés», explique cet ongleur expérimenté. Dans les stabulations, les racleurs doivent circuler à intervalles réguliers. Les logettes doivent être sèches et spacieuses, pour que les vaches s’y couchent volontiers. Les onglons peuvent ainsi sécher et le risque de maladie diminue. «La pâture est bonne pour la santé des onglons, pour autant que les chemins d’accès et l’entrée du pâturage soient propres et bien entretenus. Les endroits boueux sont à proscrire», explique l’expert. 

AuteureSandra Frei, Revue UFA, 3360 Herzogenbuchsee

Photos Sandra Frei

Le derme fixe la limite

L’objectif d’un parage fonctionnel consiste à redonner une forme adéquate à l’onglon et à répartir la charge de manière uniforme sur les deux onglons, afin d’éviter des maladies des onglons. La corne des onglons est produite par le derme. Elle est bien irriguée et approvisionnée par de nombreux nerfs. En présence d’un ulcère, le défaut au niveau de la corne est «découpé» tout en ménageant le derme. Cela signifie que seule la corne abîmée est coupée et non le derme. Lorsque ce n’est pas possible, cette opération doit s’effectuer en procédant à une anesthésie locale par le vétérinaire de troupeau. L’ulcère ne pourra être éliminé totalement qu’après cette suppression de la douleur. Cette procédure est prévue par la loi et est préférable tant pour la vache (réduction des douleurs) que pour le détenteur (retour rapide à une production normale de la vache).

Prof. Dr Adrian Steiner Directeur clinique de l’élevage Vetsuisse Berne

Ulcère de la sole

Les ulcères de la sole se forment presque systématiquement au niveau des onglons extérieurs des membres postérieurs, sur le tiers arrière de la sole. Un ulcère est déclenché par la présence de zones de compression et un stress au niveau des tissus podophylleux. Ces problèmes résultent d’un parage erroné ou irrégulier. Au niveau des zones de compression, l’irrigation sanguine des tissus podophylleux est insuffisante. Suite à cela, les tissus podophylleux s’enflamment, enflent et sont «pressés en avant».

Paul Jungo: «Les ulcères de la sole sont devenus un peu moins fréquents. Ils sont toutefois souvent associés à une fourbure d’origine alimentaire. L’ulcère a alors du mal à guérir. Lors du traitement, le point le plus important consiste à supprimer la compression. Toute la corne décollée doit être enlevée. L’ulcère doit être découpé de manière à créer une cavité en forme d’entonnoir. Après le traitement, un panse ment est posé. Dans les cas graves, une talonnette est fixée sur l’onglon sain. Le pansement est changé après trois à cinq jours. La talonnette est quant à elle changée après trois à quatre semaines. Il s’agit d’un point très important, surtout pour les talonnettes en plastique, qui peuvent sinon s’incarner dans la corne.»

Pourriture du talon et de l’onglon

Comme la Mortellaro, cette maladie affecte les onglons qui sont exposés pendant trop longtemps et trop systématiquement à l’humidité. La corne s’assouplit et les bactéries peuvent pénétrer et se propager. La pourriture du talon et de l’onglon se caractérise par des sillons en forme de V au niveau de la corne et par une odeur de pourriture.

Paul Jungo: «Lors du parage fonctionnel, je veille à ‹relever› un peu les animaux. Cela signifie que j’élimine surtout la corne à l’avant des onglons, pour éviter que la hauteur du talon diminue. Ensuite, j’élimine toute la corne décollée et ramollie. Pour le traitement, je recours à un spray à base de goudron de bois.»

Défaut de la ligne blanche

Par défaut de la ligne blanche, on pense aux saignements et aux fentes qui se forment le long de la ligne blanche ainsi qu’aux cavités et aux ulcères au niveau de la paroi de l’onglon. Cette maladie est souvent déclenchée par une fourbure ou des blessures résultant d’une mauvaise structure du sol. Lors de son processus de formation, la ligne blanche n’est pas approvisionnée en nutriments pendant longtemps, raison pour laquelle elle est constituée de tissus de mauvaise qualité. Cette zone est par conséquent particulièrement sensible aux maladies.

Paul Jungo: «Ici aussi il s’agit d’ôter toute la corne décollée pour qu’elle puisse être remplacée par de la corne en bonne santé. Dans les cas particulièrement graves (double sole, grave ulcère de la paroi de l’onglon), il convient de se faire aider par le vétérinaire, les vaches affectées souffrant de fortes douleurs. Je ne suis alors plus la personne qu’il faut.»

Offres lecteur

Offres lecteurs

Commandez dès maintenant l'une de nos offres lecteurs.

Commander ici

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.