category icon

Production animale

Réussir grâce à l’alimentation par phases

La vitesse de croissance des os, des muscles et des tissus adipeux varie. En adaptant la ration au stade de croissance des animaux (alimentation par phases), l’engraisseur nourrit les animaux conformément à leurs besoins et économise de l’argent.

Une ration conforme aux phases de croissance: respectueuse des animaux et durable.

Une ration conforme aux phases de croissance: respectueuse des animaux et durable.

Publié le

Actualisé le

UFA SA

Plus le poids des porcs à l’engrais augmente, plus ces derniers mangent: deux tiers des aliments consommés sont ingérés à partir d’un poids vif de 60-80 kg. Le taux de protéines augmente lentement jusqu’à ce poids, puis redescend. C’est aussi durant cette phase d’engraissement que les gains journaliers sont les plus élevés et le besoin en énergie des porcs augmente. Les besoins journaliers en matière azotée, en acides aminés et en sels minéraux restent les mêmes à partir d’un poids vif de 60-80 kg. La teneur en matière azotée, en acides aminés et en sels minéraux de la ration des porcs à l’engrais peut ainsi être réduite de près de 20% au cours de l’engraissement, ce qui se répercute positivement sur la rentabilité et la durabilité.

Du pré-engraissement…

La gamme d’aliments bio d’UFA permet de nourrir les porcs à l’engrais par phases, en tenant compte de leurs divers stades de croissance. Le début de l’engraissement est décisif pour la réussite de toute la période d’engraissement. L’aliment de préengraissement bio UFA 354, par exemple, s’y prête bien. En plus de matières premières de haute valeur sélectionnées et principalement utilisées dans les aliments pour porcelets, il contient un mélange d’acides organiques qui permettent aux gorets de démarrer au mieux dans l’engraissement. Les facteurs environnementaux, tels que le froid et les courants d’air, sont néfastes pour les animaux et peuvent causer des problèmes de santé. Les porcheries doivent donc être aménagées de manière à ce que la température puisse y être maintenue à 22° C durant les mois d’hiver également. Il est recommandé d’utiliser UFA-Antifex Bio (de 5 à 10 g par animal et par jour) pour soutenir la flore intestinale durant cette phase. Ce dernier contient des bactéries lactiques qui sont naturellement présentes dans l’intestin, qui stabilisent la digestion et luttent contre les germes nocifs.

… à la finition

Contrairement à la charnure, la graisse progresse de façon linéaire. Plus le poids vif augmente, plus le pourcentage de graisse est élevé. Le nouvel aliment de finition bio UFA 457-3 a donné de bons résultats sur les exploitations. On a pu optimiser les parts de viande maigre, tout en maintenant les mêmes performances d’engraissement et d’abattage. Cet aliment de finition a été utilisé à partir d’un poids vif d’environ 60 kg. Il renforce la bonne qualité de la graisse et l’efficacité protéique de l’animal. L’alimentation par phases permet en outre de réduire d’environ 10% les excrétions d’azote et de phosphore. Les animaux nourris avec un aliment de croissance-finition reçoivent trop d’acides aminés durant la phase de finition. Ces derniers sont ingérés puis rejetés sous forme d’urée et polluent inutilement l’environnement. 

Offres lecteur

Offres lecteurs

Commandez dès maintenant l'une de nos offres lecteurs.

Commander ici

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.