Production végétale

Le secret d’un bon développement juvénile

Les cultures sarclées semées tôt (betterave sucrière et maïs) poussent dans des conditions difficiles, car elles absorbent mal les nutriments. Au début, leur croissance racinaire est superficielle. Pour qu’elles fournissent de bons rendements, elles ont besoin dès le départ d’un apport en nutriments disponibles rapidement. C’est là qu’intervient la fertilisation localisée.

Coloration violette des plantes de maïs symptomatique d’une carence en phosphore.

Publié le

Marketing LANDOR

L’efficacité de la fertilisation ne tient pas uniquement à sa teneur en nutriments, mais aussi à sa localisation. Lors du semis du maïs et de la betterave sucrière, qui a lieu très tôt, la fertilisation localisée est un atout. Lorsqu’ils sont à proximité des graines, les nutriments sont plus facilement disponibles pour les plantes et moins pour les adventices. Les cultures poussent plus vite, de sorte que les adventices reçoivent moins de lumière et se développent moins bien.

Le choix de l’engrais est déterminant

Dans une fertilisation localisée, le choix de l’engrais est important pour la croissance. Pour que l’engrais puisse couvrir les besoins de la plante dans les semaines qui suivent la germination, les nutriments qu’il contient doivent être immédiatement disponibles et se présenter sous forme soluble.

5732328_snip_1582880409742.png

Le phosphate, par exemple, est peu mobile dans le sol. Lors d’un semis précoce effectué par de basses températures ou lorsque le pH du sol n’est pas idéal, il ne peut pas être absorbé en quantité suffisante. Une carence en phosphore se reconnaît à la coloration violette des plantes pendant le développement juvénile.

Appliquer l’engrais près des racines permet d’augmenter la concentration de phosphore autour de la semence et d’assurer un bon approvisionnement dès le début. Les engrais localisés classiques que sont DAP 18.46.0 et No-Till 20.20.0 contiennent du phosphate hydrosoluble, entièrement assimilable par la plante. Afin d’éviter de brûler cette dernière, l’engrais est déposé 5 cm sous le lit de semences et 5 cm à côté.

En plus du phosphore, l’azote, le soufre et le zinc sont également importants. Bien que ce ne soit pas pendant la phase juvénile que le maïs a le plus besoin d’azote, il est important qu’il en reçoive suffisamment, surtout en cas de sécheresse.

Microstar avec TPP

Microstar avec TPP NP12.50 + 2 S + 2 Zn est un engrais microgranulé contenant de l’azote, du phos phore, du soufre et du zinc. Il contient aussi un chélateur orga nique qui empêche la fixation du phosphore par le fer, le calcium, le manganèse et l’aluminium dans le sol. Grâce à ses propriétés, il améliore la disponibilité du phosphore et son absorption par la plante. L’engrais peut être déposé directement dans le lit de semences.

Avantages des microgranulés

Les exploitations présentant une forte concentration de phosphore due à la détention de bétail atteignent déjà les limites supérieures dans le bilan de phosphore. Elles peuvent alors utiliser des engrais microgranulés en localisé, comme le Microstar avec TPP par exemple. Les microgranulés, qui ne mesurent que 0,5 à 1 mm, sont nettement plus petits que les granulés d’engrais classiques. Très bien toléré par les plantes, le microgranulé peut être déposé directement dans le lit de semences, ce qui permet de réduire considérablement la dose.

Nouveau : Microstar TPP

L’utilisation de Microstar avec TPP (Technologie Phosphore Preservation) NP 12.50.0 + 2 S + 2 Zn, dont le dosage recommandé est de 20 à 30 kg / ha, permet de limiter l’application de phosphore à 10 - 15 kg / ha. Par rapport à un engrais classique, cela représente une réduction de 75 % du phosphore. Lors d’une application dans le lit de semences, les nutriments de l’engrais microgranulé sont directement disponibles pour les racines.

Microstar TPP contient un chélateur organique qui empêche la fixation du phosphore par le fer, le calcium, le manganèse et l’aluminium dans le sol. En rendant le phosphore plus disponible et mieux absorbable pour la plante, cet agent permet encore d’augmenter l’effet starter du phosphore.

En résumé, la fertilisation localisée permet un bon et rapide développement des plantes, favorise la croissance racinaire et augmente ainsi la réussite de la culture. Selon les groupes de travail régionaux allemands sur la fertilisation (LAD), cette technique permet de dégager 30 % de rendement supplémentaire durant les années de sécheresse.

Oligoéléments

Le bore, le manganèse et le zinc sont des oligoéléments importants. Il convient de porter une attention particulière à l’approvisionnement en oligoéléments dans les sols au pH élevé, les sols tourbeux ou en cas de météo pluvieuse et froide au printemps. Pour ce faire, le mieux est d’appliquer des engrais foliaires simples (p. ex. Bortrac, Mantrac, Zintrac) ou cocktails (p. ex. Patastar).

L’avantage de ces produits est leur formulation, laquelle garantit une absorption rapide par les feuilles et empêche la lessivation par la pluie ou la rosée. 


Offres lecteur

Offres lecteurs

Commandez dès maintenant l'une de nos offres lecteurs.

Voyage de lecteurs en Sicile reporté à septembre 2021

11. - 18.09.2021

Voyage de lecteurs en Sicile reporté à septembre 2021

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.