category icon

Technique agricole

Comment gérer deux machines Isobus

La gestion électronique est de plus en plus proposée sur de nombreuses machines. Le nouveau terminal CCI 1200 permet de visualiser et de régler deux appareils simultanément. Doté d’un écran tactile, ce terminal s’emploie comme un téléphone portable ou une tablette. Le confort de travail est amélioré sans encombrer davantage la cabine du tracteur.

En mode standard, deux machines Isobus peuvent être gérées et jusqu’à trois paramètres affichés.

En mode standard, deux machines Isobus peuvent être gérées et jusqu’à trois paramètres affichés.

Publié le

Actualisé le

Rédacteur, Revue UFA

Terminal CCI 1200

alt_text

Une installation horizontale ou verticale du terminal CCI 1200 est possible.

Aujourd’hui, les machines sont très fréquemment dotées de nombreux équipements électroniques destinés à en contrôler et à en gérer toutes les fonctionnalités. La compatibilité Isobus n’est par contre pas toujours garantie lorsque la machine et le tracteur ne sont pas de la même marque. L’évolution galopante dans le domaine de l’électronique ne favorise par ailleurs pas toujours les possibilités de connections entre appareils.

En 2009, six constructeurs de machines (mais pas de tracteurs), se sont groupés pour former un centre de compétence Isobus (CCI). Ils ont été rejoints au fil des ans par une quinzaine de fabricants intéressés. En 2014, cinq d’entre eux ont mis leurs connaissances en commun pour développer et tester un terminal moderne apportant de réelles nouveautés. Cette collaboration a débouché sur la conception du terminal CCI 1200 proposé par les constructeurs Grimme, Krone, Kuhn, Lemken et Rauch.

Ecran et affichage

Cet appareil regroupe en fait deux terminaux universels (UT) dans un boîtier doté d’un écran. Il se distingue par la grandeur de l’écran mesurant 12,1 pouces, soit 30,5 cm. Cet écran disposant de la fonction « mul-ti-touch » est 100 % tactile, avec un seul bouton à presser pour la mise en marche ou l’arrêt. Cet écran présente l’avantage majeur de pouvoir gérer en parallèle deux machines ou fonctionnalités visibles et réglables simultanément sur le display.

En mode standard, le conducteur peut consulter simultanément deux applications, par exemple l’application de la pompe à traiter et celle concernant le « section control ». L’appareil peut être installé dans la cabine du tracteur, soit horizontalement, soit verticalement. L’écran affiche en plus trois indications supplémentaires sur le côté ou sur le bas de l’écran. En appuyant sur l’écran, l’utilisateur dispose également d’un affichage « maxi-view ».

Interface utilisateur

Le CCI 1200 est équipé d’une interface utilisateur entièrement nouvelle. La fonction multi-touch permet d’agrandir ou de réduire la taille d’une application. Associée à la navigation du nouveau menu,elle assure une utilisation simple, à l’image d’un smartphone. La conception intelligente des menus réduit le nombre de pages et donc le nombre de clics nécessaires. Les symboles ont été repris des précédents terminaux CCI 50/100 et 200. Les utilisateurs habitués aux modèles précédents ne sont ainsi pas « dépaysés ». Tous les paramètres sont résumés au sein d’un menu central. Les informations du menu d’aide expliquent étape par étape les tâches plus complexes, par exemple le choix du délai d’anticipation correct pour le contrôle automatique des sections.

Competence Center Isobus

Le « Competence Center Isobus » (CCI- Centre de Compétence Isobus) a été fondé en 2009 par les sociétés Amazone, Grimme, Krone, Kuhn, Lemken et Rauch. Son siège est basé à Osnabrück, en Allemagne.

Le CCI et ses membres collaborent ensemble sur des solutions électroniques innovantes appliquées à l’agriculture. L’accent est mis sur le développement de terminaux et de softwares Isobus mais également sur l’évolution et le développement de la norme Isobus.

L’Isobus standardise la communication entre les tracteurs et les machines, mais également le transfert de données entre des terminaux et les solutions bureautiques de gestion de l’exploitation (FMIS).

A ce jour, d’autres constructeurs ont rejoint l’association CCI comme Pöttinger, Bergmann, Anedo, Eckelmann, Jetter, l’université d’Osnabrück, Bednar, Peeters, Walterscheid, Ropa, Zunhammer, Dinamica Generale, FarmFacts, Fliegl et Yanmar.  CCIsobus

alt_text

Le terminal affiche en même temps tous les paramètres de la presse, du système d’enrubannage et de la caméra à l’arrière. 

Compatibilité

Avec ce nouveau terminal, la compatibilité des machines Isobus a fait un pas en avant. En principe, toutes les machines certifiées AEF peuvent se brancher sur ce boîtier. « Toutes les machines actuelles de Kuhn sont compatibles avec le CCI 1200. En ce qui concerne les programmes Isobus, la compatibilité entre les machines et les tracteurs disponibles sur le marché peut être contrôlée sur le site de l’AEF », explique Aurélien Rich, chef produit chez Kuhn pour les machines de travail du sol et les pulvérisateurs.

Fonctionnement

Dans la pratique, le nombre de machines Isobus utilisées sur un même tracteur tend à augmenter. Lors d’un semis de maïs par exemple, il est possible d’utiliser une trémie à l’avant pour le dosage des engrais et un semoir monograine à l’arrière. Le CCI 1200 permet alors d’afficher simultanément les deux machines et de procéder à tous les réglages et contrôles nécessaires sur les deux machines.

« Le niveau de compétence technique des agriculteurs augmente sans cesse, ce qui incite les constructeurs à proposer des machines plus perfectionnées et plus précises », affirme Aurélien Rich lors de la visite effectuée par la Revue UFA sur le site de Bucher Technique agricole à Niederweningen.

« Le CCI 1200 a la capacité de gérer jusqu’à 254 sections pour l’arrêt et la mise en route sur une zone prédéfinie. En pratique, sur une largeur de rampe de 52 m, cela représente une commande buse par buse avec un espacement de 25 cm entre chacune. » Cet appareil permet une grande précision, nécessaire par exemple en travaillant dans des parcelles cartographiées, avec une application adaptée au niveau de rendement des différentes zones (application « rate control » de gestion des cartes de modulation de dosage). Grâce à l’application « control points », le CCI 1200 est capable de gérer une quantité d’épandage différente des deux côtés de l’épandeur à engrais par exemple. Sur l’écran tactile, l’affichage en grand de l’application en cours facilite la sélection de la touche désirée. 

AuteurJean-Pierre Burri, Revue UFA, 1510 Moudon

Offres lecteur

Offres lecteurs

Commandez dès maintenant l'une de nos offres lecteurs.

Commander ici

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.