category icon

Technique agricole

L’appareil fétiche de l’agriculteur bio

La herse étrille est non seulement un outil important pour l’agriculteur bio, mais est aussi de plus en plus utilisée en agriculture conventionnelle. La hausse de la demande encourage l’innovation.

herse étrille

La herse étrille est un outil efficace dans la lutte contre les adventices. 

(Einböck)

Publié le

Actualisé le

Responsable du groupe technique de production grandes cultures, FiBL

La herse est considérée comme l’outil principal de l’agriculteur bio. Sa polyvalence et son bon rapport travail-rendement en font l’équipement de base de toutes les exploitations de grandes cultures bio. Les critiques toujours plus nombreuses à l’égard des herbicides poussent de plus en plus d’agriculteurs conventionnels à s’intéresser à cette machine. Ainsi, les fournisseurs, dont le nombre ne cesse de croître, investissent toujours plus dans le développement technique de la herse.

Hersage à l’aveugle

La fonction principale de la herse est de déraciner les adventices. Les dents grattent la couche supérieure du sol jusqu’à une profondeur de 3 cm. Plus les adventices sont petites, meilleur sera l’effet de la herse. Pour un maximum d’efficacité, il faut donc herser le plus tôt possible. Le hersage à l’aveugle est très efficace : la herse passe au-dessus des semences, avant que les premiers cotylédons de la plante cultivée n’apparaissent. Les germes d’adventices sont alors ramenés à la surface, où ils sèchent lorsque les conditions le permettent. Toutes les cultures ne sont toutefois pas adaptées au hersage à l’aveugle. Les cultures qui s’y prêtent le mieux sont celles dont les grandes graines sont semées profondément, comme le maïs ou les légumineuses à graines. Le hersage à l’aveugle n’est pas recommandé pour les cultures à petites graines, qui sont semées superficiellement et germent rapidement ( p. ex. betteraves sucrières, colza et lin ). Les céréales ne craignent la herse qu’au stade 1 feuille : les plantules ne sont alors pas assez enracinées et, comme la herse travaille de manière non sélective et indépendamment des rangs, elles sont arrachées. En principe, le premier passage de la herse peut avoir lieu pour presque toutes les cultures lorsque celles-ci sont suffisamment enracinées et qu’elles ne seront pas arrachées ni abîmées.

Conditions d’utilisation

Au début, il convient de herser avec une faible pression et à basse vitesse. Plus les adventices sont grandes, plus il faudra exercer de pression et augmenter la vitesse. L’utilisation est toutefois limitée aux céréales, car celles-ci peuvent compenser les éventuels dommages par des pousses latérales, ce dont les cultures à feuilles larges telles les légumineuses à graines sont incapables. La machine doit être réglée de manière à causer le moins de dommages aux plantes cultivées tout en obtenant le meilleur résultat contre les adventices. Pour ce faire, il faut, outre du temps et de l’expérience, un outil permettant un réglage précis. Les facteurs suivants favorisent la réussite du hersage : sol meuble et bien structuré, conditions ni trop sèches ni trop humides et pas de résidus de récolte grossiers, qui pourraient obstruer les dents de la machine. L’idéal est de herser durant un après-midi ensoleillé, lorsque les plantes cultivées sont un peu flétries et peuvent mieux se faufiler entre les dents de la herse. Le hersage est moins efficace contre le vulpin des champs, l’agrostide jouet-du-vent, le galeopsis et la vesce à épis ainsi que contre les adventices vivaces telles que le liseron, l’oseille, le chardon et le chiendent. Certains d’entre eux germent tardivement et d’autres s’enracinent très rapidement.

Herse d’un genre nouveau

Il y a une dizaine d’années, un agriculteur bio bavarois a développé en collaboration avec l’entreprise Treffler une herse d’un genre nouveau qui possède des dents indirectement suspendues. Chaque dent ne peut être tournée que dans le sens de la marche et est pressée dans le sol par un ressort. La pression des dents peut être réglée de manière centralisée via la tension du ressort. La pression sur chaque dent reste donc la même indépendamment de la position. Les dents ne dévient pas latéralement, ce qui permet de herser le haut et les flancs des buttes avec un résultat similaire. A la herse de précision Treffler bien connue viennent désormais s’ajouter la herse Vario d’APV et l’Ae-rostar-Exact d’Einböck. Depuis 2018, la herse de précision Treffler est équipée d’un accessoire de guidage en profondeur électronique. Certaines dents de référence sont dotées d’un capteur de position, qui permet d’adapter en continu la tension hydraulique pour garantir une profondeur de travail stable pour toutes les dents. Cette fonctionnalité est particulièrement avantageuse pour le hersage à l’aveugle, lorsque la profondeur de travail varie à cause des inégalités du sol.

Pour une utilisation efficace de la herse

  • Réglage précis de la herse 
  • Utilisation plus efficace lorsque les adventices sont encore petites ( du stade fil blanc au stade 2 feuilles ) 
  • Sol ni trop mouillé ni trop sec 
  • Pas de résidus de récolte importants sur le champ, qui obstrueraient les dents

Critères de choix

Les producteurs de cultures exigeantes comme les légumes ou les betteraves sucrières peuvent profiter des atouts des herses de dernière génération. L’équipement sophistiqué a toutefois un prix. La herse de précision de Treffler et la Vario d’APV conviendront au hersage de cultures en buttes sur de grandes surfaces. Dans les cultures standard telles que les céréales, maïs et légumineuses à graines, sur des surfaces relativement planes, les herses traditionnelles et bon marché sans réglage précis de la pression ni guidage en profondeur permettent d’obtenir de très bons résultats.

Le choix de la largeur dépend de la topographie et de la dimension moyenne des surfaces. Sur des parcelles petites et inclinées, on choisira une largeur de travail plus faible pour une question de maniabilité et d’adaptation à la surface du sol ; au contraire, sur des surfaces grandes et planes, les appareils avec une plus grande largeur de travail seront un atout.

De manière générale, on peut dire que moins la culture hersée est sensible et plus les conditions du sol sont bonnes et homogènes, moins on aura besoin de réglages précis et moins les exigences concernant la herse seront élevées. Inversement, la herse la plus chère du marché n’apportera aucun avantage si elle n’est pas réglée correctement ni utilisée au bon moment. 

Un outil polyvalent

La herse permet de réguler les adventices, mais présente aussi d’autres atouts : elle ameublit la couche superficielle du sol, ce qui aère le sol et permet une certaine minéralisation de l’azote. On compte jusqu’à 10 kg N / ha par passage de herse. Dans les céréales, la herse a un effet positif sur le tallage. La herse convient pour presque toutes les cultures, et même, suivant le modèle, pour les grandes surfaces de cultures en buttes.

Offres lecteur

Offres lecteurs

Commandez dès maintenant l'une de nos offres lecteurs.

Commander ici

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.