category icon

Technique agricole

Des pneus larges ménagent le sol

Le labour Onland est peu répandu malgré de nombreux avantages. Les modèles courants de machines Onland convertibles en charrues conventionnelles exposés dernièrement à l’Agrama montrent que l’intérêt pour cette méthode existe toujours. Un fabricant propose une nouvelle série dans son assortiment pour 2019.

charrues Onland de quatre à six corps

Kuhn propose une nouvelle série de charrues Onland de quatre à six corps.

(Kuhn)

Publié le

Actualisé le

Rédacteur, Revue UFA

Les techniques simplifiées prennent de l’importance pour la mise en place des cultures, tout comme les stratégies de désherbage mécanique. Malgré cela, la charrue reste un moyen sûr pour réaliser un lit de semis propre et limiter les adventices dans les cultures sensibles. Ce travail du sol à une certaine profondeur favorise une levée régulière et le développement des racines dans la couche travaillée. Selon le type de rotation, le labour permet également de diminuer les risques de mycotoxines sur les céréales.

Lors de la dernière Agrama à Berne, Pöttinger, Lemken et Kverneland ont exposé des modèles de charrue Onland. L’entreprise Kuhn propose dans ses nouveautés pour 2019 un modèle de quatre à six corps, adapté pour les conditions suisses. Selon les fabricants interrogés, ce type de machines représente entre 5 et 10 % des ventes de charrues.

Avantages du labour Onland

Le tassement des sols est un problème dans l’agriculture d’aujourd’hui : il s’agit de le prendre au sérieux et surtout de l’éviter autant que possible. La structure du sol et la capillarité sont influencées négativement et les rendements peuvent diminuer sur plusieurs années. Le labour Onland ne provoque aucun tassement dans la raie ni en profondeur. Le système est prévu pour l’utilisation de pneus larges, à basse pression ou encore pour des tracteurs à chenilles. En roulant ainsi sur le terrain non travaillé, la pression des roues est répartie dans la zone superficielle travaillée directement par la machine. Le lissage dans le sillon de labour et les problèmes de capillarités sont évités et le chauffeur profite d’une position plus confortable limitant les problèmes dorsaux classiques.

Le labour Onland atteint ses limites en conditions difficiles. Avec un terrain glissant et en pente ou un apport d’engrais de ferme sur une prairie à labourer, le tracteur aura tendance à glisser et à rendre la conduite imprécise. En présence de mauvaises conditions, les travaux aux champs devraient de toute manière être évités.

Réglage de la machine

Les quatre machines décrites sont construites pour le travail Onland et peuvent être converties en charrue conventionnelle. « La modification pour travailler en labour conventionnel prend une minute et avec un peu d’habitude, les réglages sont faciles à réaliser », explique Jean-Marie Planchamp, de Vionnaz, qui laboure Onland depuis de nombreuses années. Ses parcelles sont très humides et il arrivait souvent, avec une charrue conventionnelle, que le tracteur reste bloqué dans les zones difficiles. « Avec les charrues Onland, les endroits mouillés peuvent être franchis sans rester bloqué », précise cet agriculteur qui travaillait avec un modèle Lemken de quatre socs et qui emploie désormais un grand modèle à sept socs de la même marque. Plusieurs fabricants proposent des systèmes d’aide au réglage. Lemken Optiquick ou Pöttinger Servomatic permettent un réglage indépendant de la ligne de traction et de la largeur de la première raie. Ces systèmes évitent le déport latéral des roues avant du tracteur et diminuent l’usure de la machine ainsi que la consommation de carburant, selon les constructeurs.

Les machines en détail

Dans son programme de charrues, Pöttinger a toujours proposé plusieurs modèles en version Onland. Actuellement, des machines de deux à quatre corps sont disponibles dans les séries Servo 25 et Servo 35. Dans les deux séries, le fabricant propose l’option Nova, une sécurité de surcharge entièrement automatique particulièrement adaptée pour les sols avec beaucoup de pierres. Chaque corps peut se déporter verticalement et horizontalement lorsqu’il entre en contact avec un obstacle. En termes d’équipements, Pöttinger propose plusieurs modèles de versoirs corps plein, à claire-voie et en matière composite. Plusieurs variantes de rasettes sont disponibles, réglables en hauteur sans outils. Tout un choix de roues existe également pour les différents modèles.

alt_text

Les grandes charrues Kverneland modèles EO/ LO nécessitent jusqu’à 300 CV. Les modèles de la série 150B sont prévus pour la catégorie entre 80 et 150 CV.

(Kverneland)

Lemken propose des versions Onland de charrue dans la série Juwel 8 de trois à sept socs ( 6 + 1 ), équipées d’un châssis à poutre carrée de 140 × 140 x 10 mm, d’une sécurité à boulons de cisaillement, mais sans le système de réglage de la largeur de travail Varilarge. Les différents équipements de base proposés sont la tête de retournement électro-hydraulique TurnControl, le réglage centralisé Optiquick et un attelage des bras inférieurs catégorie 3. La machine est réglable hydrauliquement pour travailler en raie ou Onland et un réglage hydraulique pour la largeur de la première raie est prévu en standard. Le fabricant dispose d’un assortiment complet de versoirs corps plein, Dural ou encore claires-voies. Le réglage en profondeur des rasettes se fait sans outils en déplaçant une cheville dans les supports de rasettes. La série Vari Master L Onland du fabricant Kuhn sera disponible dès cette année en version quatre à six corps. Le parallélogramme de réglage permet un déploiement pour des tracteurs d’une largeur hors tout de plus de trois mètres. Le réglage hydraulique de la largeur de coupe est intégré dans le châssis comme pour tous les modèles de la marque. Lors du réglage de la largeur de travail, la largeur du premier corps est corrigée automatiquement. La profondeur et l’angle d’attaque des rasettes sont réglables sans outillage à l’aide d’une cheville. Pour la sécurité non-stop hydraulique, les systèmes de réglage de la pression depuis la cabine Varibar ou Maxibar ( résistance allant jusqu’à 2500 kg à la pointe ) sont disponibles en option.

alt_text

Avec la série Juwel 8 Onland, Lemken propose des modèles jusqu’à sept corps.

(Lemken)

Les charrues Onland de Kverneland sont équipées d’une sécurité individuelle par boulons de cisaillement ( LO ) ou pourvues d’une sécurité non-stop ( EO ) de trois à sept corps. Les deux versions EO et LO sont aussi disponibles avec le système Variomat de réglage hydraulique de la largeur de travail. Ce système permet un ajustement en continu de 30 à 50 cm pour chaque corps, depuis la cabine du tracteur. Selon le constructeur, le poids des charrues est réduit de 10 à 20 % par rapport aux autres marques et diminue les besoins nécessaires au relevage. La nouvelle Kverneland 150B à trois ou quatre corps avec un poids réduit peut ainsi être employée avec des tracteurs moins puissants dans la catégorie jusqu’à 150 CV.

alt_text

Les charrues Servo Onland de Pöttinger sont proposées également en version Nova. 

(Pöttinger)

Les équipements pour les charrues Onland sont les mêmes que ceux pour les versions standard. Les principaux avantages résident dans la protection des sols par la réduction du tassement, puisque le tracteur peut être équipé de pneumatiques larges et / ou basse pression. De plus, les modèles Onland peuvent être transformés très rapidement en charrue conventionnelle avec le tracteur roulant dans la raie de labour. 

Offres lecteur

Offres lecteurs

Commandez dès maintenant l'une de nos offres lecteurs.

Commander ici

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.