category icon

Technique agricole

Enfouir le lisier pour éviter les pertes d’ammoniac

L’azote est un élément fertilisant important pour les herbages et toutes les cultures. Lors de la gestion des engrais de ferme, une part plus ou moins importante est perdue. Une technique d’épandage appropriée permet de réduire ces pertes.

Publié le

Actualisé le

Lors du stockage et de l’épandage des engrais de ferme, le risque de perte sous forme d’ammoniac est très élevé pour les lisiers. Il est par contre peu important pour les fumiers de bovins ou de porcs. Et près de la moitié des pertes ont lieu lors de l’épandage. De nombreux facteurs externes influencent aussi la quantité d’azote disponible au final pour les plantes.

Réduction des pertes

Les températures élevées, un taux bas d’humidité relative et l’exposition à l’air du lisier augmentent les pertes d’ammoniac. Les lisiers avec un taux de matière sèche élevé ont tendance à s’infiltrer plus lentement dans le sol. Un lisier dilué est préférable dans les prairies et l’enfouissement simultané est recommandé en cultures. De nombreux essais réalisés dans différents pays ont mis en évidence une diminution importante des pertes lors de l’emploi d’une rampe pendillard et d’un enfouissement du lisier. L’injecteur à disques ou à socs est le système le plus efficace actuellement.

Pendillard

La rampe à pendillard reste le système d’épandage le plus répandu. Les tuyaux souples déposent le lisier sur le sol à un écartement de 20 à 40 centimètres. Un lisier liquide ne pose pas de problème, puisqu’il s’infiltre relativement rapidement dans la terre. Un lisier épais reste par contre plus longtemps à la surface. Le fourrage peut alors être sali et refusé par les animaux. Le constructeur Fliegl a mis au point la buse Twin en forme de Y posée à l’extrémité des tuyaux d’écoulement. Le système double le nombre de sorties du lisier et divise par deux l’écartement entre les « bandes » d’engrais. La quantité totale de lisier par hectare reste identique. Selon les informations du constructeur : « La buse Twin garantit une réduction de l’encrassement du fourrage et assure une meilleure infiltration du lisier dans le sol ». Le pendillard est un système simple qui permet une grande largeur de travail.

Enfouissement du lisier

Le moyen technique actuellement le plus efficace pour limiter les émissions lors de l’épandage consiste à enfouir l’engrais. La réduction des pertes peut atteindre jusqu’à 90 % dans le meilleur des cas.

Tous les constructeurs de matériel d’épandage proposent des enfouisseurs. Les systèmes à disques permettent un bon travail même lors de conditions sèches avant une pluie. Ces dispositifs à installer sur une citerne, une automotrice ou un tracteur équipé d’un enrouleur sont disponibles dans des largeurs allant jusqu’à une douzaine de mètres selon le constructeur.

Le contrôle de profondeur est réglé par des roues d’appui ou par un dispositif pendulaire avec des éléments suspendus individuellement ou encore par un dispositif électronique. La plupart des constructeurs proposent des enfouisseurs à un disque. Vredo propose un système à deux disques. « Le lisier est déposé dans le sillon par des embouts d’épandage situés pratiquement entre les disques. Les disques disposés en V ont un effet coupant et auto-affûtant. D’où une puissance requise plus faible et par conséquent une consommation minimale de carburant », selon les explications du constructeur.

Recommandations pour diminuer les pertes

  • Epandre par temps frais et / ou couvert. 
  • Homogénéiser le lisier. 
  • Diluer le lisier. 
  • Epandre le lisier sur des sols absorbants. 
  • Enfouir ou incorporer directement l’engrais. 
  • Planifier les épandages, printemps / été, prairies / cultures. 
  • Choisir un enfouisseur adapté, socs ou disques.

Equipements complémentaires

La préservation du sol est un autre facteur auquel il faut accorder une attention particulière. Une tonne à lisier peut peser un poids considérable et créer un tassement du sol non désiré. Des pneus larges ou l’épandage à distance à l’aide d’une rampe attelée au tracteur et la citerne restant hors de la parcelle sont des solutions intéressantes. Les automotrices sont équipées d’un mode marche en crabe qui permet de décaler la voie arrière pour éviter de rouler dans les traces des roues avant. Ce mode de marche en crabe équipe désormais certaines tonnes à lisier. Le modèle Twist Line de Fliegl par exemple est muni d’un essieu pivotant qui déporte le véhicule latéralement.

alt_text

La marche en crabe permet de décaler la voie arrière.

Avantages et législation

L’intérêt de réduire les pertes d’azote est multiple : il y a plus d’azote disponible pour les plantes et moins de volatilisation nuisible pour l’environnement. Cela permet en outre de diminuer les apports d’engrais minéral. Grâce aux systèmes d’enfouissement mécaniques du lisier, les plantes sont plus propres et une meilleure infiltration de l’engrais dans le sol est assurée.

alt_text

Le lisier est un fertilisant précieux dans les grandes cultures.

A noter également que selon les nouvelles dispositions sur la gestion du lisier intégrées dans l’ordonnance sur la protection de l’air (OPair), « le lisier devra en outre être épandu partout où le permettent les conditions topographiques, au moyen d’un distributeur avec rampe d’épandage à tuyaux souples (pendillards) et non plus au moyen d’un système muni d’un déflecteur ». Pour l’instant, la Confédération soutient encore les techniques d’épandage diminuant les émissions d’ammoniac. 

alt_text

Les plus grandes pertes ont lieu durant les premières heures après l’épandage. 

Offres lecteur

Offres lecteurs

Commandez dès maintenant l'une de nos offres lecteurs.

Commander ici

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.