category icon

Vie quotidienne

Les objectifs de l’agriculture citadine

Le Juchhof, un domaine agricole propriété de la ville de Zurich, pratique les grandes cultures, l’arboriculture et la viticulture. Ce domaine, qui abrite un atelier et s’occupe de l’entretien des places de sport et des surfaces de compensation écologique, se charge aussi de transmettre des connaissances sur l’environnement, l’agriculture et la nutrition.

Le viticulteur Nando Oberli (au milieu) en discussion avec Roger Mohr du département Grün Stadt Zürich (à droite).

Le viticulteur Nando Oberli (au milieu) en discussion avec Roger Mohr du département Grün Stadt Zürich (à droite).

Publié le

Actualisé le

Domaine du Juchhof

Les surfaces vertes de la ville de Zurich s’étendent sur quelque 3773 ha: elles englobent les arbres en bordure de route et les allées, les parcs publics et les jardins, les places de sport et de jeu, les biotopes et les bords de rivière, les cimetières et les jardins familiaux ainsi que les surfaces agricoles. Ces surfaces doivent être planifiées, aménagées et entretenues. Ce vaste mandat est confié au service de prestations Grün Stadt Zürich, dont fait également partie le domaine du Juchhof.

Denrées alimentaires et sport

L’activité du Juchhof repose sur deux piliers principaux. Le domaine, qui passera bientôt en bio, a ainsi pour vocation de contribuer à la production durable de denrées alimentaires sur les terres agricoles appartenant à la ville de Zurich. Les connaissances agronomiques et techniques découlant de ces activités permettent par ailleurs à l’exploitation d’accomplir de façon optimale les multiples prestations d’entretien des surfaces vertes des sites publics de la ville. Les collaborateurs du Juchhof contribuent ainsi au bon entretien des gazons naturels de quelque 70 places de football et parcs de la ville. Les gazons sont aérés mécaniquement à l’aide d’un appareil spécifique travaillant entre 12 et 24 cm de profondeur. Les tracteurs utilisés pour accomplir ce travail sont équipés d’un système de pression des pneumatiques réduisant au maximum la charge au sol sur les espaces verts. Un système GPS garantit par ailleurs que l’appareil servant à l’aération du gazon travaille avec un degré de précision élevé. «Nous sommes ainsi capables d’assurer un entretien efficace et optimal du gazon, tout en réduisant au maximum le risque de compaction du sol», explique Reto Mohr, responsable du secteur d’activité Forêt, Agriculture et fermage auprès du département Grün Stadt Zürich. Il insiste également sur l’utilité écologique de tels équipements: «En recourant à la gestion par GPS, nous réduisons le nombre de kilomètres parcourus et la consommation de carburant.» De plus, tous les tracteurs sont équipés de filtres à particules. Le Juchhof doit par ailleurs faucher les bordures de ruisseau et les surfaces écologiques incluses dans les parcs et les cimetières en ménageant l’environnement.

Ecole à la ferme

Reto Mohr précise que la ferme de la ville souscrit également à un autre objectif: «Nous remplissons une tâche pédagogique de première importance. Beaucoup d’enfants et de jeunes n’ont plus qu’une idée très approximative de la façon dont les denrées alimentaires sont produites. C’est là que nous intervenons: nous rendons l’agriculture accessible à la population citadine.» Ce mandat de formation se matérialise dans l’offre proposée par les écoles à la ferme et les écoles d’éveil à la nature du canton de Zurich. Divers lieux de formation telles les écoles en forêt et l’école à la ferme doivent contribuer à renforcer le lien des enfants et des jeunes avec la nature et assurer une meilleure connaissance de cette dernière. Plus de 220 classes d’école visitent ainsi chaque année des exploitations agricoles zurichoises et y acquièrent quelques connaissances de base concernant l’agriculture. Le domaine du Juchhof a lui aussi créé une salle de classe en aménageant une étable avec des bottes de paille. Les neuf exploitations en fermage propriété de la ville et le domaine géré par la ville de Zurich contribuent par ailleurs à structurer l’espace de détente de la ville. Pendant leur temps libre, les citadins souhaitent pouvoir se promener à travers des allées bien entretenues ou faire du vélo. Avec les surfaces agricoles dont elle est propriétaire, la ville de Zurich détient un instrument d’aménagement du territoire qui lui permet de s’assurer que de telles surfaces restent inconstructibles au cours des décennies à venir.

Le domaine du Juchhof exploite un vignoble de 3,2 ha à Zurich-Höngg. C’est ici qu’est produit le vin de la ville de Zurich. Il s’agit d’un vrai bijou qui fait la fierté de nombreux habitants de la ville de Zurich. Dans les cinq à six ans à venir, ce vignoble sera reconverti au bio. De nombreux ceps approchant la cinquantaine seront remplacés par des variétés résistantes aux maladies fongiques. 

Auteur   Manuel Fischer, Service d’information agricole LID, Weststrasse 10, 3000 Berne 6, www.lid.ch

Offres lecteur

Offres lecteurs

Commandez dès maintenant l'une de nos offres lecteurs.

Commander ici

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.