category icon

fenaco-LANDI

fenaco a nettement dépassé les attentes pour l’exercice 2021

En 2021, fenaco société coopérative a réalisé un produit net de 7,38 milliards de francs, soit le plus élevé depuis sa création. Se chiffrant à 169,0 millions de francs, le résultat d’exploitation (EBIT) a également atteint un niveau record. Tous les domaines d’activité ont contribué à cet exercice couronné de succès. Cependant, la guerre en Ukraine et la perturbation à long terme des chaînes internationales d’approvisionnement rendent l’année en cours difficile.

Grâce à ses domaines d’activités (Agro, Industrie alimentaire, Commerce de détail et Energie), fenaco est active tout au long...

Grâce à ses domaines d’activités (Agro, Industrie alimentaire, Commerce de détail et Energie), fenaco est active tout au long de la chaîne de valeur.

Publié le

Actualisé le

Cheffe Communication d’entreprise fenaco

Comme en 2020, la pandémie a fortement marqué l’exercice 2021 de fenaco société coopérative. Le produit net a augmenté de 5,7 % par rapport à l’année précédente, pour atteindre 7,38 milliards de francs. Tous les domaines d’activité (Agro, Industrie alimentaire, Commerce de détail et Energie) y ont contribué. Le Commerce de détail a pour sa part dépassé toutes les attentes. En effet, un grand nombre de nouveaux client·es venus durant le semi-confinement sont restés fidèles à Volg et à LANDI. Ainsi, la croissance réelle et organique s’élève à 2,5 %. Les autres facteurs qui ont contribué à la hausse du produit net sont les suivants : (1) effets de prix (+ 3,0 %) liés essentiellement à la flambée des prix des combustibles et carburants fossiles ; (2) acquisitions (seulement + 0,2 %).

Un résultat extraordinaire

Le résultat d’exploitation (EBIT) a crû de 1,6 % par rapport à l’année précédente, pour s’établir à 169,0 millions de francs – il s’agit là aussi d’un nouveau record. Les bénéfices sur les ventes se sont montés à 2,3 %, dépassant ainsi largement la moyenne pluriannuelle. Ce résultat exceptionnel s’explique par les conditions particulières du marché dans le commerce de détail (en raison de la pandémie) et la reprise de l’industrie alimentaire vers la fin de l’année. Atteignant 128,0 millions de francs, le résultat d’entreprise a reculé de 7,5 millions de francs par rapport à 2020, une baisse liée au recul des recettes extraordinaires. Excellents, les exercices 2020 et 2021 permettent un investissement social extraordinaire : fenaco met 10 millions de francs à la disposition d’une fondation pour renforcer le dialogue entre la ville et la campagne.

33 millions de francs pour les membres

Les LANDI et leurs membres, les agriculteurs·trices suisses, bénéficient d’une participation de 33,0 millions de francs au bon résultat de fenaco, soit une hausse de 1,5 million de francs par rapport à 2020. Le montant concerné est reversé comme suit : (1) rémunération des parts sociales de 6,0 % aux LANDI, ce qui représente 10,4 millions de francs ; (2) prime de collaboration versée aux LANDI, qui se monte à 17,7 millions de francs ; (3) participation directe aux résultats octroyée aux agriculteurs·trices, soit 4,9 millions de francs (cf. page 7). A cela s’ajoutent les paquets cadeau avec des produits fenaco d’une valeur de 1,5 million de francs.

Moteur économique dans les zones rurales

De par ses activités, fenaco contribue significativement à la force économique de la Suisse rurale. Employant quelque 11 300 personnes, la société coopérative est l’une des quinze premières entreprises en termes de nombre d’emplois en Suisse. Par ailleurs, 60 % des postes de travail concernés se trouvent en zone rurale. En 2021, fenaco a créé 307 nouveaux emplois et le volume d’investissement s’élève à 147,0 millions de francs. Sur ce montant, quelque 66 millions ont été injectés directement dans les domaines en amont et en aval de l’agriculture, dont l’agriculture productrice peut ainsi directement bénéficier. De même, 2,4 millions de francs ont été investis pour des coopérations dans la recherche, des partenariats avec des start-up et d’autres projets dans le domaine de l’innovation. Ceuxci portaient essentiellement sur les méthodes alternatives de protection des plantes, la digitalisation dans l’agriculture et l’utilisation d’insectes comme nouvelle source de protéines et de lipides.

Perspectives pour l’exercice 2022

L’année 2022 s’annonce riche en défis. Le produit net pourrait à nouveau dépasser la barre des 7 milliards de francs. Du côté du résultat, en revanche, on peut s’attendre à un net recul. Les stocks de céréales, fruits, légumes et pommes de terre sont faibles du fait de la récolte médiocre de 2021, mise à mal par une météo défavorable. Dans le Commerce de détail, les effets particuliers liés au coronavirus s’estompent. Les chaînes d’approvisionnement internationales sont durablement perturbées par la pandémie, entraînant une hausse des coûts d’approvisionnement et des difficultés de livraison. L’offensive russe contre l’Ukraine génère encore davantage d’incertitudes, faisant grimper les prix de l’énergie et des matières premières, qui atteignent des niveaux record. Tous ces effets font pression sur les marges. Dans cet environnement de marché volatile, garantir la disponibilité des marchandises pour l’agriculture suisse est une priorité absolue pour fenaco. 

Articles les plus lues

Offres lecteurs

Commandez dès maintenant l'une de nos offres lecteurs.

Commander ici

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.