category icon

Gestion

Planifier seulement 60 % du temps

Qui n’a pas encore été confronté à la situation suivante : la journée est très chargée en travail, l’ongleur vient sur l’exploitation, il faut épandre le fumier, etc. Et voilà que le tracteur tombe en panne. Ce genre de journées est inévitable. Mais lorsque cela devient la règle, le stress devient alors chronique, l’agriculteur a moins de plaisir à travailler et peut finir par tomber malade.

5542836_image_5_15.jpg

Publié le

Actualisé le

Chef de groupe de recherche, Agroscope

Travailler de manière fixe

Il y a quelque temps, j’ai entendu parler d’une règle affirmant que le chef d’exploitation doit planifier seulement 60 % de son temps de travail de manière fixe et les collaborateurs 80 %. Le temps de travail qui n’a pas été bloqué pour le travail est alors disponible pour faire face à des imprévus comme des pannes, des soins aux animaux ou pour pallier l’absence de collaborateurs, par exemple. Le chef d’exploitation évite ainsi de se surmener. Cette façon de faire lui permet également de venir à bout de la charge de travail à effectuer et d’être moins stressé. Le temps qui n’est pas bloqué de façon fixe et qui peut être planifié de manière flexible permet aussi aux collaborateurs et au chef d’exploitation de suivre une formation continue et d’assister à des cours ou à des séminaires.

Les chefs d’exploitation assument également d’autres responsabilités. Ils doivent notamment investir du temps pour réfléchir à l’avenir de leur exploitation et essayer de nouvelles choses. En effet, un agriculteur est avant tout un entrepreneur : il doit donc toujours « entreprendre » quelque chose de nouveau pour assurer la pérennité de son exploitation.

alt_text

Christina Umstätter

Cette règle peut également aider les personnes qui souhaitent agrandir leur exploitation ou la réorganiser, en facilitant la prise de décision. Notre quotidien professionnel chargé nous empêche souvent de réfléchir à l’organisation et à la répartition du travail. Nous avons souvent le sentiment de ne pas pouvoir vraiment organiser notre travail différemment. Il vaut toutefois toujours la peine d’analyser la manière dont le travail est organisé sur l’exploitation. A cette occasion, il faudrait se poser les questions suivantes : mon emploi du temps n’est-il pas surchargé ? Quel est le temps consacré à des travaux qui ont une priorité élevée ou restreinte à mes yeux ? Cette répartition correspond-elle à mes attentes ? Les équipements techniques dont je dispose sont-ils adaptés ? Combien de temps devraient durer certains travaux, comme la traite par exemple ? Quels sont les travaux que je peux confier à des tiers ? Est-ce que je dispose encore d’assez de temps pour suivre des formations continues ? Que se passe-t-il si je tombe malade ou que cela arrive à un de mes collaborateurs ?

C’est seulement en réfléchissant à la situation de sa propre exploitation dans le domaine du travail que le chef d’exploitation prendra conscience de ses faiblesses et qu’il pourra développer de meilleures solutions. Ne serait-il pas préférable d’aménager son temps de travail de manière à ne pas se sentir prisonnier de sa charge de travail et de maîtriser la situation ? 

Auteure  Dr Christina Umstätter, responsable du groupe de recherche Travail, construction, analyse de systèmes, Agroscope, Tänikon, 8356 Ettenhausen www.agroscope.ch

Cartoon  Michael Knipfer, graphiste, Agridea, Lindau, www.agridea.ch

Budget de travail

Le budget de travail de Tänikon (TAV) est un programme d’Agroscope. Le TAV permet à l’agriculteur de disposer de chiffres-clés détaillés et de calculer lui-même les besoins en travail sur son exploitation. Ces chiffresclés permettent de procéder à une analyse des faiblesses et d’optimiser les processus de travail sur l’exploitation, pour utiliser au mieux la ressource restreinte et onéreuse qu’est le travail. Le TAV peut être téléchargé gratuitement sur www. arbeitsvoranschlag.ch.

Agri Quiz : Activité de loisir

Agri Quiz : Activité de loisir

Au printemps, les activités de loisirs en plein air reprennent. Testez vos connaissances sur le droit d'accès libre, le droit foncier, les questions de responsabilité ou les offres et événements agrotouristiques à la ferme en participant au quiz agricole de la Revue UFA.

Vers le quiz
Quiz Agri : Le lisier - Un engrais de haute valeur

Quiz Agri : Le lisier - Un engrais de haute valeur

Testez vos connaissances en participant à l’Agri Quiz de la Revue UFA. Pourquoi est-il obligatoire de stocker le lisier en hiver ? Quel système d’épandage réduit le plus les pertes d’ammoniac ? 

Vers le quiz

Articles les plus lues

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous fournissant des informations sur la manière dont le site est utilisé. Pour plus d'informations, consultez notre politique en matière de cookies.

  • Les cookies nécessaires permettent la fonctionnalité de base. Le site ne peut pas travailler correctement sans ces cookies, qui ne peuvent être désactivés qu'en modifiant les paramètres de votre navigateur.