50e anniversaire de la Claas Dominator

La Claas Dominator compte parmi les moissonneuses-batteuses qui ont le plus marqué l'évolution des matériels de récolte. Cette année, en 2021, elle fête le 50e anniversaire de son lancement. Aucune autre machine de récolte au monde ne peut se targuer d'avoir été commercialisée aussi longtemps sous le même nom de marque que la Dominator.   

225_25

Publié le

Il y a exactement 50 ans, en 1971, Claas levait le voile sur une nouvelle machine qui allait révolutionner le monde de la moissonneuse-batteuse sur le plan technologique. Avec la Dominator 80, puis, un an plus tard, la Dominator 100, Claas prenait pied dans la catégorie des machines à 5 et 6 secoueurs pour y redéfinir la donne. Les batteurs de 1320 et 1580 mm de largeur permettaient d'atteindre des performances inconnues jusqu'alors, la Dominator 80 pouvant même être équipée en option d'une transmission hydrostatique qui allait propulser la machine à la pointe de la technologie des matériels de battage. La Dominator a également été l'occasion pour Claas de moderniser de fond en comble son usine de Harsewinkel pour adapter la production à la nouvelle architecture modulaire de la machine.

Au fil des décennies, les séries Dominator s'imposent peu à peu pour devenir n° 1 des ventes de moissonneuses-batteuses en Europe. Pour cela, elles ne cessent d'évoluer, depuis la série 5 de 1975 jusqu'à la série 8 de 1982, en passant par la série 6 de 1979. Dès 1974, les Dominator 85 et Dominator 105 se voient doter d'un contrôleur de performances électronique. En 1981, Claas présente une nouveauté mondiale, à savoir le « Cylinder-System » ou CS installé sur la Dominator 116 CS. En remplacement des secoueurs utilisés pour la séparation résiduelle des grains, la machine est équipée de huit cylindres de séparation transversaux qui marquent un nouveau bond en avant en termes de performances au battage. Jusqu'en 1986, la gamme est élargie vers le bas avec les modèles Dominator 115 CS, Dominator 114 CS et Dominator 112 CS, avant que sa désignation soit modifiée en Commandor CS.

Numéro un grâce à la Dominator

Jusque dans les années 1990, la Dominator permet à Claas de réaliser ses plus gros volumes et ses meilleures ventes de moissonneuses-batteuses. Sa compensation de dévers 3D s'avère un atout décisif non seulement sur sol plat, mais également et surtout en pente. Grâce à cette gamme, Claas devient numéro un sur le marché de la moissonneuse-batteuse en Europe, une position qu'elle ne cèdera plus.

Après la chute du mur entre les deux Allemagne, les moissonneuses-batteuses robustes couleur vert Claas s'imposent rapidement également sur les terres céréalières de la partie Est du pays. Pour faire face aux exigences toujours plus élevées en termes de performances des machines au battage, Claas lance de nouveaux modèles de pointe parmi lesquels la Dominator 208 Mega. Son accélérateur installé en amont du batteur permet d'augmenter jusqu'à 30 % le débit du système de battage. Peu de temps après le lancement du nouveau système de battage et de séparation, les modèles hautes performances de la gamme Dominator sont rebaptisés Mega. Les modèles Dominator plus petits continuent de figurer encore quelques années au tarif avec une réputation de solution bon marché pour les exploitations possédant leur propre parc de machines, mais aussi pour les marchés d'exportation.

Une référence en termes de performances et de longévité

Également hors des frontières de l'Europe, la Dominator se forge rapidement une solide réputation. Dans certaines régions d'Afrique, le nom Dominator devient même synonyme de moissonneuse-batteuse, peu importe la couleur. Les machines vert Claas sont appréciées non seulement pour leur potentiel de performances, mais aussi et surtout pour leur longévité et leur architecture simple et claire qui offre une accessibilité parfaite pour les travaux d'entretien. Ainsi, outre le marché du neuf, la Dominator devient rapidement un best-seller sur le marché de l'occasion. Sa technique d'une robustesse à toute épreuve ne cesse de s'enrichir d'innovations au fil des ans, à l'instar du guidage de la barre de coupe Contour ou de la compensation de dévers 3D déjà évoquée.

Bien que la production de la Dominator ait été stoppée à Harsewinkel en cette année anniversaire, le nom Dominator poursuit sa carrière ! En effet, Claas continue de produire en Inde la Dominator 40 Terra Trac pour le marché local. De même, depuis 2019, le centre de production de moissonneuses-batteuses Claas à Gaomi, en Chine, fabrique la Dominator 370, une machine hybride, pour le marché local et l'exportation. « Nous tenons absolument à ce que le nom Dominator reste synonyme de machines simples à commander et fiables parmi les produits que nous fabriquons », explique Jan-Hendrik Mohr, responsable de l'activité machines de récolte automotrices au sein de la direction du groupe Claas. « Les nouveaux modèles de la gamme Dominator et la conquête de nouveaux marchés pour ces moissonneuses-batteuses permettent de pérenniser sur le long terme le nom de ce produit connu partout dans le monde.»

Source : Claas   

Offres lecteur

Offres lecteurs

Commandez dès maintenant l'une de nos offres lecteurs.

Commander ici

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.