Tous les poussins doivent vivre: Bio Suisse dit non à leur mort

L’Assemblée des délégués de Bio Suisse a pris aujourd’hui une décision fondamentale: Plus aucun poussin ne doit être tué à partir de 2026. Au lieu de cela, tous les œufs devront être incubés et les frères des poules engraissés. La Fédération mise pour cela sur les races de poules à deux fins. La technologie in ovo pour la détermination du sexe dans l’œuf est interdite.

chicken_pixabay
(Photo: pixabay)

Publié le

En prenant cette décision, l’AD a suivi la proposition du Comité. Urs Brändli s’en réjouit: «C’est une décision cohérente car elle est entièrement bio. Le calendrier jusqu’à 2026 est ambitieux mais réalisable.» La focalisation sur la poule à deux fins et l’interdiction simultanée de l’in ovo montrent une voie claire qui peut être portée par toute la branche et à la fin aussi part les consommateurs.

La poule à deux fons est la bonne voie pour l’agriculture biologique suisse

Le passage aux races de poules à deux fins correspond aux principes de Bio Suisse et réunit plusieurs avantages. Il y a des inconvénients sur le plan de la durabilité parce que ces poules et poulets consomment davantage d’aliments pour fournir les mêmes produits. C’est la raison pour laquelle Bio Suisse veut participer aux efforts de recherche pour une valorisation des aliments aussi bonne que possible. L’Autriche montre déjà depuis quelque temps comment il est possible d’arrêter de tuer des poussins: Le secteur autrichien de l’œuf bio renonce depuis 2015 à tuer des poussins. Et des fédérations bio allemandes comme Naturland et Bioland misent sur l’engraissement depuis qu’il est clair que la législation interdira de tuer des poussins en Allemagne depuis 2022. Naturland et Demeter se prononcent aussi fondamentalement contre l’in ovo.

Retour aux origines

L’agriculture biologique s’oriente d’après les cycles naturels. En centrant l’effort sur la poule à deux fins, la branche rassemble de nouveau la production d’œufs et de viande qui avaient été séparées suite à l’intensification de l’agriculture. Cela signifie de grands changements pour le marché des œufs et du poulet. Avec une part de marché de 29 %, l’œuf bio est le produit bio qui a le plus de succès. La moins grande productivité des poules à deux fins a des répercussions sur le prix. Les œufs bio devraient donc renchérir. Cet effet est moins important pour l’engraissement des poulets. Les poussins mâles peuvent être engraissés dans le cadre des installations existantes.

Source: Bio Suissse

Offres lecteurs

Commandez dès maintenant l'une de nos offres lecteurs.

Commander ici
Gâteau aux pommes de terre

 

Gâteau aux pommes de terre

Chutney de pommes

 

Chutney de pommes

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.