Claas met en route « l'usine du futur » au Mans

Après trois ans de transformation, Claas a officiellement mis en service son « usine du futur » de production de tracteurs au Mans, en France. Grâce à l'utilisation intensive des toutes dernières technologies numériques, cette usine définit de nouvelles normes de production.

423908_25 (1)

Publié le

En 2017, Claas a donné son feu vert à un autre investissement d'envergure au Mans. Quarante millions d'euros ont été investis principalement dans la modernisation complète des chaînes d'assemblage et la transformation numérique de l'usine. Ainsi, depuis le rachat de Renault Agriculture en 2003, les investissements au Mans, au centre de développement de Vélizy et au centre d'essais et de validation de Trangé, se montent au total à environ 80 millions d'euros.

« Notre usine totalement modernisée du Mans établit de nouvelles normes en matière de production de tracteurs connectés haut de gamme », a déclaré Thomas Böck, président de la direction du groupe Claas. « Nous mettons ainsi en place une base très prometteuse pour la poursuite de notre croissance mondiale. »

En 2019, cette modernisation avait déjà été distinguée en France en tant que projet industriel phare et qualifiée d'« industrie du futur ».

L'entrée dans l'ère numérique

La modernisation de l'usine ouvre de tous nouveaux horizons pour la fabrication de tracteurs de plus en plus complexes et personnalisés. À cette fin, de nombreux processus complexes ont été repensés, notamment dans le domaine de la logistique interne. La mise en œuvre des toutes dernières technologies de réalité virtuelle a permis, dès le stade de planification de l'usine, de passer en revue tous les processus de manière numérique, même pour des modèles de tracteurs n'étant pas encore en production. À l'aide d'animations 3D et de lunettes de réalité virtuelle, d'innombrables scénarios possibles ont été simulés pour montrer toutes les étapes de l'assemblage, de la chaîne cinématique au tracteur fini et testé. Cette méthode a permis d'identifier d'éventuels changements structurels nécessaires à un stade précoce. L'adoption de véhicules à guidage automatique (Automated Guided Vehicles, AGV) a été un facteur clé pour l'automatisation de la production. Quarante de ces véhicules porteurs autonomes transportent les tracteurs sans conducteur et de manière entièrement automatique du premier au dernier poste d'assemblage, et peuvent déplacer des charges allant jusqu'à 20 tonnes. Cela signifie qu'ils ont une capacité de charge suffisante non seulement pour les séries actuelles, mais aussi pour les futurs modèles encore plus puissants. À l'avenir, jusqu'à 60 tracteurs par jour seront produits de cette manière, le nombre actuel étant de cinquante. Si l’on extrapole ces données, on obtient une capacité de production annuelle de 13 000 tracteurs à l'avenir, contre environ 10 000 aujourd'hui.

Des postes de travail ultramodernes

La modernisation complète de l'usine profite surtout au personnel. Grâce à la nouvelle infrastructure logistique, les employés disposent de nettement plus d'espace aux postes de montage ergonomiques. En effet, seules les pièces requises au moment voulu sont désormais acheminées à la chaîne. À certains postes, le personnel peut communiquer plus facilement à l'aide d'écouteurs. En outre, les couleurs claires de l'intérieur et la dernière technologie d'éclairage LED créent une atmosphère de travail agréable et favorisant la concentration, proche de l'ambiance de la lumière naturelle.

« Lors de la conception du nouveau site de production, l'accent a été mis non seulement sur l'efficacité, mais aussi sur les conditions de travail », explique Dr. Martin von Hoyningen-Huene, directeur de la division Tracteurs de Claas et membre de la direction du groupe. « Nous avons pu améliorer considérablement les processus et l'ergonomie, ce qui augmente à la fois la motivation et la concentration de nos équipes. Ces innovations, ainsi que la nouvelle logistique, sont des éléments fondamentaux pour la fabrication de tracteurs répondant aux exigences de qualité les plus élevées. »

Cinq séries de tracteurs allant de 75 à 460 CV sont actuellement fabriquées au Mans. Avec le centre de développement de Vélizy près de Paris et le centre d'essais et de validation de Trangé, Le Mans emploie environ 1000 personnes. Ces sites travaillent en étroite collaboration avec d'autres centres de développement et usines, comme en Allemagne avec Claas E-Systems à Dissen ou avec Claas Industrietechnik à Paderborn, où sont fabriqués les trains de roulement Terra Trac pour l'Axion 900 Terra Trac et les transmissions à variation continue pour les séries Arion 500 et Arion 600.

Avec son nouveau site inauguré en même temps à Ymeray près de Chartres, Claas renforce encore sa présence en France, le plus grand producteur agricole de l'Union européenne. Claas produit des presses agricoles à Metz depuis 1958 et emploie aujourd'hui plus de 2500 personnes dans l'hexagone.

Compte à rebours de la campagne numérique au Mans

Dès le mois de mars dernier, une campagne vidéo lancée sur les réseaux sociaux a démarré le compte à rebours jusqu'à l'inauguration de l'usine du Mans. Douze clips vidéo sous la devise « Countdown Le Mans » ont retracé l'histoire de l'usine, les grands moments et les innovations les plus significatives. Ce voyage dans le temps a clairement mis en évidence à quel point l'on est parvenu à augmenter encore davantage la capacité novatrice depuis la reprise par Claas en 2003.

En outre, à l'occasion de la réouverture officielle, une page distincte sera mise en ligne sur le site Internet de Claas pour l'usine de tracteurs du Mans. Sur excellence-lemans.claas.com, se trouvent des informations, des données et des informations clés sur l'usine, le site du Mans et le contexte historique, complétés par un aperçu des évolutions et innovations techniques clés. En outre, une visite de l'usine à 360 degrés, des galeries de photos et de nombreuses vidéos permettent de mieux découvrir l'usine et faire la connaissance de ses personnels.

Intervenant au cours de l’inauguration, le Ministre délégué en charge du commerce extérieur et de l‘attractivité Franck Riester a tenu à souligner : « notre stratégie économique, fondée sur la compétitivité, l’innovation et la transition écologique, produit des résultats tangibles. Les investisseurs étrangers de premier rang, comme le groupe Claas, continuent de faire confiance au site France et d’y investir massivement – au bénéfice de l’emploi dans nos territoires. Avec France Relance, nous soutenons l’investissement dans nos exploitations agricoles, car nous avons une conviction inébranlable : il n’y a pas de pays fort sans une agriculture forte et moderne ».

Source : Claas   

Offres lecteur

Offres lecteurs

Commandez dès maintenant l'une de nos offres lecteurs.

Commander ici

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.