Hausse des prix indicatifs pour les féveroles bio et le soja fourrager bio

Lors de la deuxième Table ronde des prix de référence des céréales fourragères du 27 juin, les représentants des producteurs-trices et les fabricants d’aliments fourragers ont modifié les prix de référence 2022 pour la féverole et le soja fourrager.

La demande en soja fourrager bio est particulièrement forte.

La demande en soja fourrager bio est particulièrement forte.

(Dr. Katharina Kempf)

Publié le

Actualisé le

Extrait du communiqué de presse de Bio-Suisse 30.06.2022

Les prix définis le 17 mai 2022 restent valables pour toutes les autres cultures (voir tableau cidessous). L’augmentation par rapport à la Table ronde des prix de référence du 17 mai 2022 est de 5 francs pour la féverole et de 8 francs pour le soja. Les montants compensatoires et d’encouragement de ces deux cultures restent les mêmes. 

Les prix sont maintenant de 93.– Fr./dt + 5.– Fr./dt de montant compensatoire pour la féverole et de 133.– Fr./dt + 27.– Fr./dt de contribution d’encouragement pour le soja. Les représentants des participant-e-s ont soutenu cette version modérée de l’augmentation des prix qui est au bénéfice des producteurs-trices de grandes cultures. Cela tient compte de l’augmentation de la demande pour ces protéagineux.

On cherche 15 000 ha supplémentaires de terres ouvertes bio

Les grandes cultures Bourgeon restent très demandées. Pour arriver à couvrir l’augmentation de la demande pour les légumineuses à graines et les autres grandes cultures, il faut dans les cinq à six prochaines années 15'000 ha de terres ouvertes bio supplémentaires. L’encouragement de ces cultures recherchées est un signal d’incitation clair pour les producteurs intéressés par la reconversion bio. En fixant des prix de référence attractifs, la branche fournit sa contribution à cette offensive pour les grandes cultures bio.

Encourager ensemble l’agriculture bio

La branche aimerait à l’avenir encourager ensemble les grandes cultures bio et a convenu d’élaborer une clé de répartition qui devra être équitable, conforme au marché et praticable.
Cette clé de répartition devra aussi être valable pour les légumineuses à graines fourragères bio prises en charge (pois protéagineux, féverole, soja fourrager, lupin doux) et être reportée dans le règlement en vigueur pour les céréales fourragères. Ces modifications seront élaborées par un groupe de travail constitué de représentant-e-s de la branche et doivent être introduites pour la récolte 2023. Les conditions de prise en charge de swiss granum sont aussi valables pour la récolte de cette
année.

Articles les plus lues

Offres lecteurs

Commandez dès maintenant l'une de nos offres lecteurs.

Commander ici

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.