Levée partielle des mesures contre la grippe aviaire

Suite à l’apparition du virus hautement contagieux de l’influenza aviaire (« grippe aviaire ») à Hüntwangen (ZH), l’OSAV et les cantons ont pris, le 27 novembre dernier, des mesures de protection. Les plus strictes d’entre elles, visant les communes situées autour de l’élevage où est apparu le foyer, sont désormais levées. Cependant, les restrictions applicables aux rives des grands cours d’eau et lacs de Suisse sont maintenues jusqu’à fin janvier 2022 au moins. Rien n’indique que le virus soit transmissible à l’être humain.

Duck_unsplash
(Photo: unsplash.com)

Publié le

En accord avec les autorités cantonales, l’Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV) lève donc les mesures les plus strictes, avec effet au 27 décembre 2021 à 00 h 00. Dans la zone de quelque 10 km de rayon délimitée autour de l’élevage où est apparu le foyer – zone qui englobait plusieurs communes des cantons de Zurich, Argovie et Schaffhouse – le transport d’œufs et de volailles est de nouveau possible sans restrictions.
La réaction rapide et les mesures de protection ont eu l’effet escompté : l’épizootie ne s’est pas propagée aux alentours de l’élevage de volailles touché.

Maintien des mesures visant à protéger la volaille domestique

Il n’en reste pas moins que la grippe aviaire continue de se propager dans les pays qui nous entourent. À tout moment, des oiseaux sauvages migrateurs peuvent réintroduire le virus en Suisse. Face à cette menace persistante, les mesures préventives supplémentaires sont maintenues. Elles s’appliquent aux bandes riveraines d’une largeur de 1 ou 3 kilomètres tracées le long des grands cours d’eau et lacs du Plateau. Dans ces régions, dites respectivement « de contrôle » et « d’observation », les poules, les oies et autres volailles domestiques ne peuvent sortir que sous certaines conditions : empêcher le contact avec des oiseaux sauvages, c’est éviter la transmission de l’épizootie. Par ailleurs, les oies et oiseaux coureurs doivent être détenus séparément des poules.
Ces mesures seront applicables au moins jusqu’au 31 janvier 2022. Les paiements directs pour les systèmes de stabulation particulièrement respectueux des animaux continueront d’être versés.

Aucun danger pour l’être humain

D’après les connaissances actuelles, la souche virale n’est pas transmissible à l’être humain. La consommation de viande de volaille ou d’œufs est sans danger.

Offres lecteurs

Commandez dès maintenant l'une de nos offres lecteurs.

Commander ici
Gâteau aux pommes de terre

 

Gâteau aux pommes de terre

Chutney de pommes

 

Chutney de pommes

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.