Risque d’un black-out: Comment l'agriculture peut-elle s'y préparer ?

Lors du 7e congrès Agrocleantech, différents intervenants ont présenté des scénarios auxquelles l’agriculture pourrait se voir confrontée dans le contexte du risque d’une pénurie en électricité et comment elle peut s’y préparer. Une lacune d’approvisionnement est possible et l’agriculture en serait fortement touchée. Une installation photovoltaïque et un accumulateur n’assurent pas encore l’approvisionnement en électricité de secours. La génératrice sur prise de force est actuellement la mesure la plus simple et la plus avantageuse pour s’auto-approvisionner en électricité.

Les générateurs sur prise de force sont peu encombrants et peuvent être utilisés rapidement partout où le courant électrique est nécessaire.

Les générateurs sur prise de force sont peu encombrants et peuvent être utilisés rapidement partout où le courant électrique est nécessaire.

(Photo: Aebi Suisse)

Publié le

L’approvisionnement en énergie en Suisse durant l’hiver prochain est incertain. Les exploitations agricoles peu-vent se préparer à des éventuelles lacunes dans l’approvisionnement en électricité. La situation d’approvisionnement actuelle et des mesures d’approvisionnement en électricité de secours appropriées dans une exploitation ont été présentées lors du 7e congrès Agrocleantech à Berne.

Sécurité d’approvisionnement en électricité en Suisse

La présentation de M.Bhend de l’Elcom montre que la Suisse est importatrice nette de courant en hiver. De ce fait, elle est très dépendante de la situation électrique étrangère. Les prévisions pour l’hiver 2022-2023 montrent que la situation d’approvisionnement électrique risque d’être difficile compte tenu des disponibilités restreintes de production électrique en France (parc nucléaire). De plus, la disponibilité du gaz en Europe est aussi limitée, ce qui accroît le risque de pénurie. Une centrale de réserve avec des turbines à gaz pouvant fonctionner au mazout et au gaz est en construction à Birr (AG) et sera opérationnelle dès février 2022.

M.Genoud, responsable du centre de conduite chez Alpiq explique les principes de fonctionnement du réseau électrique. En effet, pour comprendre les mesures prévues en cas de situation de pénurie (fonctionnement OSTRAL), le fonctionnement du réseau électrique est nécessaire. Dans une situation OSTRAL, la gestion de l’offre cordonné par le Conseil fédéral permet d’allouer les capacités de production de manière rationnelle (plus de marché de l’électricité). Dans cette même situation, la gestion de la demande est aussi ordonnée par OSTRAL et dans un premier temps contingent les gros consommateurs électriques. Si la situation est plus grave, un délestage par zone est prévu.

Génératrice sur prise de force, actuellement la solution la plus

Un test en pratique a démontré qu’un accumulateur peut fournier du courant de substitution à court terme, jusqu’à épuisement de la batterie. Cependant, l’accumulateur ne peut plus être rechargé avec l’installation photovoltaïque, explique Benjamin Lerch, responsable technique chez Agrola. D’après Urs Zahnd, gérant de l’entreprise Fleco Power, des pannes de réseau prolongées peuvent entrainer des importantes conséquences économiques et les exploitations agricoles sont particulièrement vulnérables.

Dans le cadre du projet Backup Flex, l’approvisionnement en électricité de secours en agriculture via des énergies renouvelables est étudié au Holzhof à Amlikon-Bissegg. Des installations photovoltaïques peuvent contribuer à pallier un manque d’électricité prolongé, mais il demeure des lacunes, qui pourraient être comblées à l’aide de génératrices sur prise de force. Il est primordial de s’y préparer et de tester suffisamment sa solution de courant de secours. C'est également le conseil de Nathanaël Gobat, co-directeur d’Agrocleantech. Il montre ce qui est nécessaire pour un fonctionnement en îlotage et quelles sont les technologies qui peuvent servir dans une exploitation pour l’approvisionnement en courant de secours.

Réduire la consommation électrique

Dans la mesure du possible il faudra mettre en oeuvre des mesures d’économie d’énergie partout où c’est judicieux, afin de réduire la consommation électrique. Cela contribue à l'apaisement de la situation actuelle et en cas d'approvisionnement en électricité de secours le besoin en électricité sera plus faible. Au moyen d’une analyse de risque, les exploitations peuvent effectuer une auto-évaluation des mesures requises pour l’approvisionnement en électricité en cas de détresse. Agrocleantech a établi un rapport au sujet de la pénurie d’électricité en agriculture. Les documents sont disponibles sur le site internet de l’Union suisse des paysans.

Source: agrocleantech

Articles les plus lues

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.