category icon

Production animale

L’aide du vétérinaire: « A quoi identifie-t-on les troubles du pré-estomac ? »

Les corps étrangers ou l’acidose de la panse sont des exemples de troubles du pré-estomac. En quoi leurs symptômes diffèrent-ils et comment les soigner ?

Les canettes en aluminium jetées sur les bords de chemins peuvent se retrouver dans le fourrage. Coupées dans une mélangeuse, elles deviennent des corps...

Les canettes en aluminium jetées sur les bords de chemins peuvent se retrouver dans le fourrage. Coupées dans une mélangeuse, elles deviennent des corps étrangers très dangereux pour les animaux.

(Photo: Manfred Richter, Pixabay)

Publié le

Chez le bétail laitier, la remonte et le bétail d’engraissement, les troubles du pré-estomac sont des troubles digestifs relativement fréquents. A titre de première mesure, les éleveurs bovins doivent évaluer le genre de trouble de la digestion affectant leur animal et son degré de gravité. Le manque d’appétit est le premier symptôme. Chez les vaches en lactation, on assiste ensuite à une diminution de la production laitière.

On observe par ailleurs une altération des fèces (quantité, structure, couleur et consistance). Il convient d’être attentif à la position corporelle de l’animal, aux éventuels signes de douleur et, surtout, à la température corporelle.

Les troubles aiguës des fonctions du rumen sont des inflammations traumatiques du pré-estomac dues à un corps étranger perforant (réticulo-péritonite traumatique) ou à une acidose aiguë de la panse causée par la consommation (non intentionnelle) de quantités excessives de concentrés. Une obstruction passagère de la gorge ou l’ingestion d’ensilage moisi peut, dans de rares cas, également occasionner une acidose aiguë de la panse.

Troubles aigus de la panse

Les éléments mentionnés ci-après permettent de différencier ces deux dysfonctionnements de la panse. La chute de la production laitière est très marquée aussi bien dans le cas de la réticulo-péritonite traumatique que dans celui de l’acidose aiguë. Ces deux troubles n’affectent généralement que certains animaux. Une inflammation due à un corps étranger s’accompagne souvent de fièvre alors qu’une acidose de la panse est plutôt marquée par une légère sous-température. En présence d’un corps étranger, les fèces affichent une structure indiquant une digestion incomplète et une consistance plutôt sèche. En cas d’acidose aiguë de la panse, les fèces présentent une consistance aqueuse et une structure indiquant également une digestion incomplète. Les fèces sont de couleur claire et sentent mauvais. En présence d’un corps étranger, les bovins malades adoptent une position corporelle marquée par un dos arc-bouté et ont tendance à moins se coucher, à cause des douleurs abdominales.

Traitement

Les deux maladies évoquées plus haut requièrent un traitement vétérinaire. Un examen à l’aide d’un détecteur de métaux et une analyse sanguine destinée à déceler des indicateurs d’inflammation peuvent fournir des indications. Il est par ailleurs possible d’analyser le jus de panse à l’étable. La localisation des corps étrangers se fait dans une clinique vétérinaire pour gros animaux en effectuant une radio. Le traitement d’une réticu-lo-péritonite due à un corps étranger consiste généralement à administrer un aimant (qui reste sans effet sur les lambeaux de canettes en alu) et des antibiotiques pour lutter contre l’infection causée par la perforation. Dans de rares cas, on pratique une opération en vue d’extraire le corps étranger. L’acidose aiguë de la panse nécessite quant à elle généralement une perfusion accompagnée d’un drenchage de la panse.

Troubles chroniques de la panse

Une inflammation chronique due à un corps étranger générant un abcès n’est souvent décelée qu’au moment où l’on constate une fluctuation et une baisse de la production laitière chez la vache concernée et que l’animal maigrit. Une telle inflammation peut se développer lorsque la perforation d’un petit objet pointu n’est pas constatée assez rapidement et qu’un abcès se forme. L’acidose chronique de la panse est généralement un problème de troupeau et il faut souvent beaucoup de temps pour s’en apercevoir. Pour diagnostiquer ce problème, on évalue les résultats de production, les analyses des teneurs du lait et la sensibilité générale des animaux aux maladies.

Un question vous préoccupe et vous souhaitez la poser à un véterinaire?
Envoyez-la-nous par e-mail avec la mention « Vétérinaire » à: redaktion@ufarevue.ch
Ou utilisez ce formulaire

Offres lecteur

Offres lecteurs

Commandez dès maintenant l'une de nos offres lecteurs.

Commander ici

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.