category icon

Production animale

Bon niveau de fertilité et peu de problèmes

Dans son exploitation à titre accessoire située à Lohnstorf (BE), Andreas Hänni élève 50 à 60 brebis destinées à la production de viande d’agneau. Son père élevait déjà des moutons de la race Brun-noir du pays (BNP). Andreas Hänni a décidé de continuer à élever cette race qui est parfaitement adaptée à son exploitation.

Andreas Hänni et Markus Wyttenbach (collaborateur LANDI) jugent les brebis en fin de gestation.

Andreas Hänni et Markus Wyttenbach (collaborateur LANDI) jugent les brebis en fin de gestation.

Publié le

Actualisé le

ehemalige Redaktorin UFA-Revue

Brun-noir du pays

Andreas Hänni souhaite élever des animaux sains et performants qui agnellent sans problème et affichent un bon instinct maternel, autant de caractéristiques auxquelles la race Brun-noir du pays répond très bien selon lui. Comme Andreas Aebi travaille à 100% à l’extérieur, ses animaux doivent être nourris de manière efficace et rapide. «L’achat de moutons doit être mûrement réfléchi et bien planifié. Lorsque les moutons ne peuvent pas être alimentés simplement et rapidement, la rentabilité de la production de viande d’agneau devient vite aléatoire», explique ce chef d’exploitation expérimenté. «Le revenu généré par l’élevage de moutons et la production d’agneaux est comparable à celui qui pourrait être dégagé avec des vaches mères. Il serait toutefois plus difficile de pâturer les surfaces éloignées de l’exploitation avec des vaches mères», précise encore Andreas Hänni.

Fourrage de base

Andreas Hänni exploite environ 10 ha de prairies et de pâturages. Ses moutons doivent tirer le meilleur parti du fourrage de base et produire le plus possible à partir de ce dernier. Les brebis ne reçoivent de l’aliment de production (UFA 766) que pendant les quatre à six premières semaines de lactation. Près des deux tiers des brebis sont alpées avec leurs agneaux nés au printemps. Les autres animaux restent sur l’exploitation pour brouter les surfaces inaccessibles aux véhicules agricoles. Les autres surfaces sont fauchées au moins une fois par an, notamment pour maintenir le niveau d’infestation par les vers à un faible niveau. Andreas Hänni a réalisé de bonnes expériences avec le mélange UFA Parc à moutons: «Le rendement généré par ce mélange est nettement supérieur à celui d’une prairie naturelle.»

Agneaux d’hiver et d’été

Toutes les brebis agnèlent au printemps et environ un tiers agnèle à nouveau en automne. Les agneaux sont donc alimentés différemment. Les agneaux d’hiver sont sevrés après environ trois mois et demi et engraissés à l’aide d’une ration à base d’ensilage de maïs, d’ensilage d’herbe, de regain et d’UFA 766. Les animaux ne sont plus affouragés à l’étable dès que les pâturages peuvent être utilisés. Les agneaux d’été sont estivés avec leurs mères. La plupart de ces agneaux partent directement à l’abattoir après la saison d’estivage. Les animaux plus légers sont encore engraissés sur des pâturages d'automne. Andreas Hänni commercialise sa viande d’agneau via l’abattoir Zwahlen à Thun, qui s’est spécialisé dans l’abattage des moutons.

Brun-noir du pays

• Résistant, santé solide, capacité d’adaptation élevée

• Durée de production moyenne des brebis: six ans

• Bon instinct maternel, performance laitière élevée, précoce, bonne croissance et bien adapté pour l’engraissement

• Consommation élevée de fourrages grossiers et bonne mise en valeur

Les agnelages hors saison font la spécificité de la race BNP: les brebis agnèlent au printemps et en automne. Andreas Hänni vise trois agnelages en deux ans, ce qui lui permet d'atteindre son objectif de 2,2 agneaux par brebis et par an.

11 e concours suisse de béliers d’élite

Le célèbre concours suisse de béliers d’élite se déroulera le 29 avril dans le cadre de la BEA Berne Expo. Les trois races principales de la Fédération suisse d’élevage ovin seront présentées à cette occasion: mouton à viande à tête brune, blanc des Alpes et Brun-noir du pays ainsi que diverses races de la Fédération d’élevage (dorper, nez-noir du valais, texel, suffolk…). La présentation d’élite a lieu tous les trois ans. A cette occasion, un Mister BEA et un Mister BEA junior issus des trois races principales sont élus. Le couronnement du champion de race de la 11 e présentation suisse de béliers d’élite BEA 2017 est un moment fort du concours.

Outre cette manifestation, la Fédération bernoise d’élevage ovin présentera les races principales dans le cadre de l’exposition permanente.

AuteureSandra Frei, Revue UFA, 3360 Herzogenbuchsee

Offres lecteur

Offres lecteurs

Commandez dès maintenant l'une de nos offres lecteurs.

Commander ici

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.