category icon

Production animale

Caudophagie chez les porcs

Les recherches menées actuellement en Suisse montrent que 36,8 % des porcs abattus présentent des lésions au niveau de la queue, qui résultent des morsures de congénères. Les facteurs de risque de ce phénomène sont multiples.

Du foin ou d'autres matériaux d'occupation sont très importants pour les animaux dans la porcherie, afin de prévenir le cannibalisme.

Du foin ou d'autres matériaux d'occupation sont très importants pour les animaux dans la porcherie, afin de prévenir le cannibalisme.

(Bild: UFA AG)

Publié le

Aussi appelée « cannibalisme de la queue », la caudophagie se manifeste dans les cheptels porcins de manière saisonnière. Elle apparaît par exemple en automne, où les grandes variations de température jour/nuit stressent les animaux. Des litières trop exposées aux courants d’air ou à l’humidité sont aussi des facteurs de risque. Un relevé des données thermiques et hygrométriques permet d’identifier les points faibles. Les autres causes sont les suivantes : mouches en surnombre, exposition directe à la lumière du soleil, taille inadaptée des groupes, surpopulation ou groupes non homogènes. Pour réduire les risques, il faut fournir assez de matériel d’occupation varié.

Affouragement

Pouvant être nombreuses, les erreurs d’affouragement augmentent le risque de cannibalisme. En voici une liste : courbes d’alimentation inappropriées, fréquence d’alimentation trop faible, mauvaise composition alimentaire, minéraux et oligo-éléments insuffisants, teneur faible en fibres brutes, aliments souillés par des mycotoxines ou places d’affouragement insuffisantes (en cas d’aliments rationnés). Enfin, les porcs doivent avoir un accès permanent à l’eau potable.

Nécroses

Selon les recherches actuelles, les lésions, inflammations ou nécroses (mort des tissus cellulaires) sont souvent le déclencheur ou l’étape préliminaire du cannibalisme. Ces symptômes relèvent du syndrome d’inflammation et de nécrose du porc (SINS).Causé par la vasoconstriction, il réduit l’apport de sang dans les parties du corps concernées. Ils se manifestent au niveau des queues, oreilles, mamelles ou onglons. Apparaissant souvent déjà chez des porcelets âgés de quelques jours seulement, le SINS est source de douleurs et de mal-être, occasionnant du cannibalisme. Si l’apparition de nécroses relève de causes complexes, elle est souvent liée à la présence de toxines (p. ex. mycotoxines ou endotoxines). S’agissant des mycotoxines, elles pénètrent dans l’animal par des aliments ou de la paille contaminés ; chez les truies, elles sont stockées dans les tissus adipeux et libérées lors de la mise bas, contaminant le colostrum et ainsi, les porcelets. Quant aux endotoxines, elles apparaissent suite à diverses maladies infectieuses. Enfin, les recherches menées sur ce sujet indiquent que les nécroses peuvent être liées à des prédispositions génétiques.

Conseils pratiques

Il n’est pas toujours aisé d’identifier les facteurs déclencheurs parmi les multiples causes possibles et ainsi d’y remédier. Cependant, prendre tôt des mesures idoines permet de prévenir les dégâts importants. Ainsi, il convient d’identifier et d’isoler les « mordeurs ». En outre, il est recommandé de renouveler ou d’alterner les objets d’occupation en conservant toujours un stock ad hoc pour les urgences. Par ailleurs, plus intéressant que l’éternel jouet suspendu du box, le matériel neuf (p. ex. orties ou branches de sapin, deux matériaux qui ont fait leurs preuves) offre un changement bienvenu. Toute autre mesure qui contribue à réduire le stress et l’ennui est aussi judicieuse. Enfin, il est possible d’ajouter du sel à l’alimentation (15 g par kg de fourrage). S’agissant des traitements antibiotiques, ils ne sont de mise que si une infection s’étend jusqu’à la base de la queue. 

Fiche technique

Rentabilité dans la porcherie

Rentabilité dans la porcherie

Testez vos connaissances en participant à l’Agri Quiz de la Revue UFA. Quel est le poste de coûts le plus important dans une entreprise d’élevage porcin ? Ou alors quel facteur a une grande influence sur le prix d’abattage des porcs ?

Vers le quiz

Articles les plus lues

Opatija

Voyage agricole des lecteurs·trices en Croatie et Slovénie

Plus d'information

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.