category icon

Production animale

Connexion sans câble

Dans tous les pays du monde, les veaux sont nourris au lait au cours de leurs premiers mois de vie. Un distributeur automatique de lait allège nettement le travail des agriculteurs. L’entreprise allemande Förster Technik planche depuis 47 ans sur ce sujet et développe constamment ses systèmes tout en souscrivant également à la numérisation.

Les frères Markus et Thomas Förster dirigent l’entreprise familiale.

Les frères Markus et Thomas Förster dirigent l’entreprise familiale.

Publié le

Actualisé le

ehemalige Redaktorin UFA-Revue

Distributeurs automatiques de lait

La numérisation progresse également dans l’engraissement de veaux. C’est notamment le cas chez Förster Technik, une entreprise qui commercialise des distributeurs automatiques de lait (DAL) ainsi que des modules de surveillance animale et de traitements de données associés à une solution cloud. Dans l’interview qui suit, les deux directeurs, Markus et Thomas Förster, expliquent comment les DAL et les logiciels continuent à être développés et quels sont les projets auxquels ils se consacrent actuellement:

Revue UFA: Quels sont les marchés les plus importants selon vous et qu’en est-il de la Suisse ?

Markus Förster:Bien qu’elle soit un petit pays, la Suisse est un marché important pour notre entreprise. Elle fait même partie de nos cinq plus grands clients. Nous entretenons des liens très étroits avec nos clients suisses: grâce à la collaboration avec Alfred Erni, responsable des ventes UFA pour les veaux d’engrais, nous obtenons un feed-back direct sur la qualité et le degré de satisfaction de nos clients.

Thomas Förster:L’Amérique du Nord est notre plus grand marché. L’Allemagne, l’Angleterre, l’Irlande ainsi que l’Asie, avec la Chine et le Japon, sont des partenaires importants pour notre entreprise.

En quoi le marché suisse est-il spécifique ?

T. Förster:En Suisse, 50 % des DAL que nous vendons sont des automates de distribution de lait ad libitum. Les 50 % restants sont des DAL dotés de colliers d’identification et permettant de distribuer des rations individuelles. Sur les autres marchés, nous commercialisons principalement des DAL équipés de systèmes d’identification pour le bétail d’élevage et, dans une moindre mesure, pour la production de taurillons. Je pense que le mode d’engraissement de veaux pratiqué en Suisse est unique en son genre. En Suisse, le pourcentage d’automates équipés de systèmes d’identification tend cependant à augmenter, surtout dans l’engraissement de veaux. Les veaux d’élevage et les veaux d’engraissement sont souvent nourris avec le même DAL.

Comment les DAL ont-ils évolué au fil du temps ?

T. Förster:Förster produit des distributeurs automatiques de lait depuis 47 ans. L’entreprise a été créée en 1971 par notre père et elle s’est très rapidement spécialisée dans l’alimentation des veaux. La première grosse commande portait sur 30 machines et était en l’occurrence destinée au marché suisse. Il s’agissait de machines simples et solides utilisant un mélange eau-poudre de lait. Aujourd’hui encore, ces automates sont la base de notre activité. Comme sur les premiers distributeurs, les DAL Förster d’aujourd’hui mélangent systématiquement la buvée lorsqu’un veau a le droit de boire à l’automate.

Nous avons toujours adopté les nouvelles technologies. Ce fût notamment le cas pour la technologie informatique ou l’identification par radiofréquence, que nous avons rapidement intégrée dans notre gamme de produits. Au début, les automates étaient reliés aux systèmes gérant le DAC des vaches laitières. Il était ainsi possible de limiter la quantité de buvée distribuée aux veaux d’élevage. C’est ce qui nous a permis de nous lancer sur le marché de l’alimentation de la remonte. Dès que celle-ci est devenue accessible pour des entreprises comme la nôtre, nous avons saisi cette opportunité et développé notre premier « StandAlone ». Cette machine préparait la buvée et était équipée d’un ordinateur spécifiquement réservé aux veaux. Dès lors, nous avons équipé nos automates avec des « fonctions spécifiquement réservées aux veaux ».

M. Förster:Ces dernières années, la demande envers des fonctions de management supplémentaires, des outils de comparaison entre les animaux et les groupes ou envers des solutions permettant d’améliorer la santé et le bien-être animal a augmenté. Entre-temps, nous avons développé des instruments qui nous permettent d’évaluer l’énorme masse de données à disposition et de la présenter de manière claire.

Profitez dès maintenant !

Jusqu’à la fin novembre, UFA propose les automates de buvée de Förster Technik dans le cadre d’une action: à l’achat d’un Vario Smart (eau-poudre ou combiné), un doseur d’additif en poudre d’une valeur de 1500 francs est offert.

Les éleveurs qui utilisent le Starterkit UFA tirent au maximum partie de la numérisation des automates de buvée. UFA propose une tablette fonctionnelle à des conditions très avantageuses (200 francs) et se charge de l’installation, de la mise en service et de l’introduction à CalfCloud, ce qui aide l’éleveur à consulter les données concernant la consommation et les animaux de manière confortable et claire.

Saisissez cette occasion et adressez-vous à votre spécialiste veau UFA régional !

Vous pensez à CalfCloud ?

T. Förster:Oui, exactement, à Calf-Cloud et à CalfApp. Les alarmes sont transmises directement sur le smartphone de l’éleveur. Les automates bénéficient ainsi d’une connexion sans câble ! Pour éviter de se disperser inutilement, il faut effectuer une sélection et procéder à une analyse ciblée des innombrables données à disposition. Peu après le lancement des premiers StandAlone, la vitesse de succion était ainsi déjà enregistrée. Actuellement, nos DAL génèrent par exemple une alarme lorsqu’un veau a consommé 70 % de lait de moins qu’au cours des cinq jours précédents. Les agriculteurs apprécient beaucoup cette fonction.

M. Förster:La demande en confort et en performances s’est accrue au fil des ans. De nos jours, les DAL sont souvent équipés d’un système de nettoyage entièrement automatique et d’un dispositif de calibrage pour la poudre de lait.

Quelle est aujourd’hui la situation en ce qui concerne le SmartCalfSystem ?

T. Förster:SmartCalfSystem se compose de quatre modules qui peuvent être achetés séparément. Les nouveaux automates sont tous équipés d’un accès Internet. Les données animales sur toute la période d’élevage/d’engraissement peuvent ainsi être consultées en un seul coup d’œil. Les logiciels sont mis à jour automatiquement et Calf-Cloud envoie automatiquement un message sur le smartphone de l’éleveur lorsque l’automate est en panne ou que des veaux ont un problème. Nous programmons par ailleurs les différents modules de SmartCalfSystem. Concernant SmartNeckband, nous planchons sur une plus grande durée de fonctionnement de l’accu. Au fil des ans, nous avons également amélioré et affiné les algorithmes. SmartWaterStation est un système photo entièrement nouveau. Ce système photographie chaque veau lorsqu’il boit de l’eau et enregistre sa photo sur le cloud.

M. Förster:Nous sommes désormais en mesure d’enregistrer toutes les données concernant les veaux. Notre prochain objectif consistera à attribuer les alarmes à une maladie. Nous pourrons ainsi affiner notre système encore davantage et parvenir à identifier systématiquement les veaux malades. 

Auteure   Sandra Frei, Revue UFA, 3360 Herzogenbuchsee  Photos Sandra Frei

Offres lecteur

Offres lecteurs

Commandez dès maintenant l'une de nos offres lecteurs.

Commander ici

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.