category icon

Production animale

Haylage pour les chevaux

Les chevaux doivent recevoir des fourrages grossiers de qualité et appétants, en quantités suffisantes. Cela permet d'éviter de nombreux problèmes sanitaires. Chez les chevaux, le haylage est une alternative au foin. Les possibilités d’utilisation sont multiples.

Anihaylage sous forme de balles de 18 et de 130 kilos. La grandeur des balles doit être adaptée à la consommation quotidienne. 

Anihaylage sous forme de balles de 18 et de 130 kilos. La grandeur des balles doit être adaptée à la consommation quotidienne. 

(Photo: fenaco GOF)

Publié le

Commerce de fourrages, fenaco GOF

L’appareil digestif du cheval est conçu pour digérer des fibres brutes dans le gros intestin. Les fourrages riches en fibres sont donc le pilier de toute ration pour les chevaux. Ils doivent être de bonne qualité et être distribués en suffisance.

Outre l’herbe pâturée, le foin est, en principe, le fourrage de base qui convient le mieux. En hiver surtout, il constitue généralement la majeure partie de la ration alimentaire des chevaux. Mais lors des années très humides, comme en 2021, il est parfois difficile de produire du bon foin. Un foin mouillé par la pluie perd des éléments nutritifs. S’il n’est pas entièrement sec, il risque de s’altérer et de moisir, ce qui se traduit par une odeur caractéristique. Il peut s’ensuivre des maladies des voies respiratoires, des troubles de la digestion et des empoisonnements.

Un aliment de base de qualité élevée et régulière affiche des teneurs équilibrées en nutriments. Il s’agit d’un facteur essentiel en vue d’une flore intestinale saine et pour éviter des problèmes d’amaigrissement, de baisse de performance, de carences ou de maladies métaboliques.

Il faut également tenir compte du temps que les chevaux passent à manger. Le cheval a un estomac de petite taille conçu pour ingérer régulièrement des petites quantités de fourrage. De longues périodes d’ingestion sont essentielles au bon déroulement de la digestion et servent aussi à satisfaire l’instinct de mastication du cheval et à l’occuper. Pour répondre à toutes ces exigences, les chevaux ont besoin d’un fourrage riche en fibres et appétant. Si les intervalles entre les repas sont trop longs, les chevaux risquent de s’ennuyer et de mordiller le bois de leur box, par exemple. Ils peuvent cependant aussi souffrir de troubles de la digestion ou d’ulcères de l’estomac.

Notre conseil

A quoi reconnaît-on un haylage de bonne qualité ?

  • Une composition botanique adéquate est primordiale :
    • composition botanique équilibrée
    • le foin écologique ne convient pas pour produire du haylage
  • Le haylage se distingue par son odeur agréable rappelant celle du pain
  • Fourrage riche en structure issu de la première coupe
  • Teneur en MS idéale de 65 - 70 %  – Un haylage de qualité affiche les teneurs en nutriments suivantes (par kilo de MS) :
    • protéine brute : 60 - 65 g
    • fibre brute : 330 - 340 g
    • sucre : 140 - 145 g
    • EDc : ~ 7,9 MJ
    • protéine digestible : ~ 45 g

Entre foin et ensilage

Très apprécié par les chevaux, le haylage est un fourrage intermédiaire entre le foin et l’ensilage. En somme, le haylage est un « foin ensilé ».

L’herbe est séchée après avoir été fauchée et pressée en balles, comme pour l’ensilage. Les balles sont enrubannées et l’herbe qui s’y trouve fermente, ce qui permet de la conserver. La teneur en MS idéale du haylage oscille entre 65 et 70 %.

Moins de poussière

Le haylage a l’avantage de générer peu de poussière, ce qui est important dans le cas des chevaux. Des concentrations de poussière élevées dans le foin sont souvent considérées comme une cause de troubles des voies respiratoires. Le foin distribué aux chevaux affectés par ce problème doit être vaporisé ou humidifié souvent afin de fixer la poussière. Pendant l’hiver, cela s’avère très compliqué et fastidieux. Le haylage est donc une alternative qui a fait ses preuves en vue de réduire la charge en poussière dans la ration de base.

La production d'un haylage de qualité passe par une composition botanique équilibrée et de qualité.

Une fois ouvert, à consommer jusqu’au…

Un essai d’Agroscope a cherché à déterminer les répercussions de la teneur en MS sur l’aptitude des ensilages à la conservation. Les ensilages trop humides entraînent la formation d’acide lactique, ce qui réduit l’ingestion (odeur piquante de vinaigre). L’ensilage trop sec entrave la fermentation et la formation des bactéries lactiques, ce qui ralentit l’abaissement rapide du pH. Cela se traduit par la formation d’autres bactéries (acide acétique, acide butyrique) indésirables qui sont alors présentes en fortes concentrations.

Une fois ouvertes, les balles doivent être distribuées rapidement. Lorsqu’il fait chaud en été, une balle devrait avoir été consommée deux jours après avoir été entamée. En hiver, trois, voire cinq jours sont envisageables. Le réchauffement d’une balle de haylage se traduit par une forte augmentation de l’activité microbienne (post-échauffements), ce qui rend le fourrage inconsommable. Vaporiser les balles avec une solution à base d’acide propionique peut contribuer à réduire le risque de post-échauffements.

Un autre essai d’Agroscope est arrivé à la conclusion que pendant la phase de stockage, le fructane est mieux dégradé dans le haylage que dans le foin. Le fructane est peu apprécié dans les fourrages pour chevaux. On estime qu’il a un impact négatif sur leur métabolisme et qu’il occasionne, dans les cas graves, des fourbures.

Composition botanique équilibrée

La production d’un haylage de qualité passe par une composition botanique équilibrée et de qualité. Contrairement au foin, le haylage est emballé dans un film robuste et peut ainsi être stocké à l’extérieur. L’emballage doit impérativement rester intact pour éviter une détérioration qualitative du fourrage. 

Articles les plus lues

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.